Le voile en islam

Présentée par Monserrata Vidal

S'abonner à l'émission

Dialogue

vendredi 7 juillet à 16h00

Durée émission : 25 min

Dialogue

L’usage de ce que nous appelons voile n’est ni récent ni propre au monde musulman. La première loi imposant aux femmes mariées de se couvrir la tête remonte à 5.000 ans, en Mésopotamie.

00:00

00:00

Pourquoi depuis quelques décennies assiste-t-on à un retour du voile chez de nombreuses femmes musulmanes? Que représente-t-il pour elles? L’usage de ce que nous appelons voile n’est ni récent ni propre au monde musulman. Silvia Naef, professeur d’arabe à l’université de Genève, a organisé en 2015 un colloque sur la question du voile et du corps féminin. Elle s'interroge sur la place du voile et ce qu'il représenten dans l'islam et la façon dont il est perçu en Occident.

L’usage de ce que nous appelons voile n’est ni récent ni propre au monde musulman. Il est en effet présent depuis des  millénaires dans l’ensemble du bassin méditerranéen. La première loi imposant aux femmes mariées de se couvrir la tête remonte à la Mésopotamie d’il y a 5.000 ans. Il fait ainsi  partie de la longue histoire des contraintes auxquelles le corps féminin a été soumis depuis l’Antiquité. Dans de nombreux pays occidentaux il est souvent considéré comme une offense faite aux valeurs démocratiques et laïques.

Invités

  • Silvia Naef , professeure à l'Université de Genève

Les dernières émissions

L'émission

Tous les vendredis à 16h00

Mieux comprendre le monde, dans lequel nous sommes invités à vivre en chrétiens, grâce aux travaux des historiens, des sociologues et des artistes ainsi qu’à travers la réflexion philosophique. C'est ce que vous proposent Marie-Françoise Tinel et Monserrata Vidal.  

Le présentateur

Monserrata Vidal

Professeure agrégée de Lettres, Monserrata a longtemps œuvré auprès de lycéens qui  croyaient parfois la culture ennuyeuse. Aujourd’hui sur RCF, elle partage avec les auditeurs histoire, sciences humaines, spiritualité, littérature, dans un questionnement avec les auteurs et les œuvres, de manière sérieuse, mais aussi joyeuse.