Numérique : les chrétiens appelés à être "responsables"

Présentée par

S'abonner à l'émission

Dialogue

mardi 16 janvier 2018 à 13h30

Durée émission : 25 min

Numérique : les chrétiens appelés à être "responsables"

© Mark Cruz / Unsplash - "Est-ce que les connexions permettent de vraies relations, c'est-à-dire permettent de la communion ?"

Le numérique bouleverse notre société, rien ne sert de lui tourner le dos. Les chrétiens sont invités à accueillir cette réalité comme un "don de Dieu" et à se sentir responsables.

Entre 16 et 24 ans, les jeunes passent quatre heures par jour sur écran - de smartphone, de tablette ou d'ordinateur. Il y a dans la révolution numérique actuelle de profonds enjeux sociétaux, relationnels et spirituels. Ce que tient à rappeller le Père Ludovic Frère, auteur de "Déconnexion Reconnexion - Une spiritualité chrétienne du numérique ?" (éd. Artège).
 

"Est-ce qu'on est capables de réfléchir non seulement à l'outil mais au milieu de vie qu'a créé le numérique ?"

 

Dangers de l'hyperconnexion chez les jeunes

Quatre heures par jour donc devant les écrans et donc que l'on ne passe pas à lire des livres, prier, méditer ou faire le vide. Ni même à se rencontrer en vrai - "in real life" ou IRL disent les gens branchés. Tout l'enjeu selon le théologien, c'est de se dire : "Est-ce que les connexions permettent de vraies relations, c'est-à-dire permettent de la communion ?" Et le P. Frère de rappeler : "Il peut y avoir une sorte d'illusion à penser être connecté avec le monde entier et en fait se rendre compte qu'on est en relation authentique avec personne."

 



 

Le numérique "un don de Dieu"

"La communication, ses lieux et ses instruments, ont comporté un élargissement des horizons pour beaucoup de personnes. C’est un don de Dieu, et c’est aussi une grande responsabilité", formule le pape François dans son message du 24 janvier 2016 pour la 50è Journée mondiale des communications sociales. Et comme le souverain pontife le dit lui-même, le christianisme est constamment almené à se questionner. Pour le Père Ludovic Frère, les chrétiens doivent prendre conscience de la responsabilité à laquelle invite le numérique.

 



 

Notre monde est numérique

Entre le rejet total du numérique et l'hyperconnexion, il y a une nécessaire distance à adopter. Qui passe par l'acceptation du monde dans lequel nous sommes. Si "c'est indéniablement séduisant" mais "est-ce qu'on est capables de réfléchir non seulement à l'outil mais au milieu de vie qu'a créé le numérique ?"

 

Invités

  • P. Ludovic Frère, prêtre du diocèse de Gap et d'Embrun, théologien, recteur du sanctuaire Notre-Dame-du-Laus (05)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 13h30 et le samedi à 15h

Mieux comprendre le monde, dans lequel nous sommes invités à vivre en chrétiens, grâce aux travaux des historiens, des sociologues et des artistes ainsi qu’à travers la réflexion philosophique. C'est ce que vous proposent Monserrata Vidal et Sarah Brunel.  

Le présentateur

Monserrata Vidal

Professeure agrégée de Lettres, Monserrata a longtemps œuvré auprès de lycéens qui  croyaient parfois la culture ennuyeuse. Aujourd’hui sur RCF, elle partage avec les auditeurs histoire, sciences humaines, spiritualité, littérature, dans un questionnement avec les auteurs et les œuvres, de manière sérieuse, mais aussi joyeuse.