[Carême - Jour 16] Dans le silence, écouter la parole de Dieu

Présentée par

S'abonner à l'émission

Méditations pour le Carême

jeudi 1 mars à 6h26

Durée émission : 3 min

[Carême - Jour 16] Dans le silence, écouter la parole de Dieu

© eberhard grossgasteiger / Unsplash - Comment puis-je vivre ma relation au Christ et à la création dans la conscience plus vive de notre unité et notre interdépendance ?

"Faire désert, se dénuder, faire silence": c'est ce à quoi nous invite Christine Kristof à partir de l’Évangile de Matthieu. Une invitation à "se retirer de soi pour laisser place à Dieu".

 Il est écrit : L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.
(Mt 4, 4)

 

Jésus vient de jeûner 40 jours au désert, et c'est au Diable qui le tente en lui proposant de changer les pierres en pain qu'il répond ces paroles puissantes. Il ne s'agit pas ici seulement de distinguer nourriture matérielle et spirituelle - un premier degré de lecture. Il s'agit aussi de laisser la place à Dieu. Dans le désert et le dénument, se mettre à l'écoute des paroles de Dieu.

Ces paroles peuvent être les Écritures saintes, mais aussi celles du "grand livre de la création", comme le dit le pape François dans son encyclique Laudato Si'. "Dieu a écrit un beau livre «dont les lettres sont représentées par la multitude des créatures présentes dans l’univers»." Ou encore : "Tout l’univers matériel est un langage de l’amour de Dieu, de sa tendresse démesurée envers nous. Le sol, l’eau, les montagnes, tout est caresse de Dieu." Vivre de sa parole c'est donc vivre de son amour à travers toute chose visible et invisible, et se rapprocher de lui à travers chacune de ses expressions dans la création.

Le pain comme la parole nous parle aussi de l'Esprit qui habite et informe la matière. Cette phrase de l'Évangile de Matthieu évoque et préfigure peut-être aussi l'eucharistie. À travers la parole et par le souffle de l'Esprit, le pain, matière solide, devient corps du Christ, et le vin, matière liquide, devient le sang du Christ. L'eucharistie nous invite à la communion au corps et au sang du Christ à travers le pain et le vin, mais aussi à la communion à la chair du monde, création divine. Il s'agit une fois de plus de recevoir la vie qui vient de Dieu totalement et d'y participer pleinement.

 

 

LA SOBRIÉTÉ, LE THÈME DU CARÊME 2018 - Ce mercredi 14 février commence le Carême, une période de 40 jours pendant laquelle les chrétiens se préparent à la fête de Pâques, la résurrection du Christ. Cette année pour le Carême, nous vous invitons à méditer le thème de la sobriété.
> En savoir plus

 

méditation

Comment puis-je faire retrait de moi-même et laisser un peu de place ? Comment puis-je me mettre à l'écoute de cette parole divine et m'en nourrir ? Comment puis-je vivre ma relation au Christ et à la création dans la conscience plus vive de notre unité et notre interdépendance ?
 

Un geste concret pour aujourd'hui

Aujourd'hui, et si je le peux chaque jour de Carême, je fais silence. Je me retire pour laisser la place, je m'ouvre à la beauté du monde dans chacune de ses expressions. Et j'écoute enfin respirer Dieu.
 


Un Carême pour la terre

Chaque année, l'association Chrétiens unis pour la terre propose de vivre le "Carême pour la terre".

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi pendant le Carême à 6h26 et 13h10

Cette année, RCF a choisi la sobriété comme porte d'entrée dans le Carême. Du mercredi des Cendres au Vendredi saint, tous les jours du lundi au vendredi, l'association Chrétiens unis pour la terre propose une méditation pour vivre le Carême sous le signe de la sobriété. Chaque méditation fait découvrir une courte citation de la Bible ou de la tradition chrétienne, l'éclaire et invite chacun à l'incarner concrètement dans sa vie par des gestes simples.

Le présentateur

Christine Kristof

Christine Kristof est journaliste.