EVANGILE DU 26 NOVEMBRE GUY MALBRANCKE

Présentée par

S'abonner à l'émission

Temps spirituel

dimanche 26 novembre à 8h45

Durée émission : 7 min

Temps spirituel

Commentaire de l’évangile de Matt ch 25, 31-46

Cette année, nous fêtons le Christ roi de l’univers avec cet épisode communément
appelé le Jugement dernier. Avec ce jugement dernier, place au monde selon Dieu,
place au Royaume de l’Amour voulu par le Père bien avant la fondation du monde.
Posons-nous d’abord ce matin la question de l’Amour voulu par le Père : quel est-
il ? Comment Jésus, par sa vie, nous a-t- il manifesté concrètement ce qu’était l’Amour
véritable voulu par le Père ?
En contemplant Jésus, nous voyons déjà qu’aimer une personne, c’est tout autre
chose que d’être bien avec elle : en effet Jésus a aimé ses contradicteurs, a aimé ses
bourreaux, non pas pour ce qu’ils faisaient à son égard, mais parce qu’ils étaient créés à
l’image du Père : il y avait en eux une capacité à aimer qu’il lui fallait leur révéler ; il lui
fallait continuer à leur manifester l’Amour du Père, même sous leurs pièges, même sous
la torture. Le Père n’a pas voulu la Passion de son Fils Jésus, mais il a voulu qu’à travers
tout ce qu’il a vécu, Jésus continue de manifester le Père et Son Amour infini pour tout
homme. « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ». Tout homme même
impossible à vivre, est l’enfant du Père. Jésus a su se détacher de la peur que son
contradicteur pouvait lui inspirer pour le renvoyer à lui-même, pour mettre de la
lumière en lui et l’inviter à prendre conscience par lui-même de ce qu’il faisait.
Par ailleurs, pourquoi dans ce texte est-il question de toutes les nations
rassemblées devant le Fils de l’Homme, Roi de gloire ? Les nations seront-elles jugées
tout autant que les hommes eux-mêmes individuellement ? Sans doute.
Mais peut-être aussi parce que tous les humains, nous sommes un seul Peuple, un
seul Corps. Nous ne pouvons en effet approcher le mystère du Christ que si nous
reconnaissons que nous sommes un seul Corps. Nous partageons la même condition
humaine et Jésus la partage aussi : ce que vit chacun de nous, le Christ le vit également :
nos souffrances, nos joies, nos épreuves. En fait, nous sommes beaucoup plus liés les
uns aux autres que nous ne l’expérimentons ou le croyons. Et cela a des conséquences
dont nous ne mesurons pas la portée.
L’évangile de ce jour peut ainsi s’éclairer un peu mieux : Dieu ne peut pas se passer
de moi pour manifester son Amour infini à ceux qui font partie de ma vie et de mes
rencontres, parce que nous sommes, tous les humains, frères d’un même Père.
Ainsi, les bénis du Père qualifiés par la suite de justes sont sans doute ceux qui sont
progressivement arrivés à manifester le Père et son Amour à travers leurs œuvres de
miséricorde corporelles ou spirituelles. Et les maudits, ne serait-ce pas ceux qui se sont
eux-mêmes voués à la malédiction, qui se sont mis hors du Royaume parce qu’ils ont
mis en œuvre leur liberté pour devenir esclaves de leur propre désir, sans référence au
tout Autre, Dieu, et sans entrer en relation avec leur prochain, toujours digne d’être
aimé ?
Entrer dans le Royaume, ne serait-ce pas entrer dans cette capacité d’aimer
librement l’autre, même s’il me fait du mal, même s’il me fait souffrir, même s’il est
dans une autre condition que la mienne, malade, en prison, avec des besoins vitaux à
satisfaire… ?

L'émission

Tous les jours à 08h45 Tous les s à

Chaque jour, RCF Alpha vous propose un moment hors du temps, un moment pour découvrir la parole de Dieu, un moment pour prier. Le temps spirituel de RCF Alpha vous offre la chance de vivre un temps de communion en union de prière avec la communauté des auditeurs de RCF Alpha, grâce à la lecture et au commentaire de l'Evangile du jour. Le temps spirituel de RCF Alpha s'adresse à tous, chrétiens ou non et vous permet de vivre quotidiennement un temps de méditation pour démarrer la journée.

Le présentateur

Guy Malbrancke