Ne rien préférer à l'amour du Christ

Présentée par

S'abonner à l'émission

Halte spirituelle, l'intégrale

dimanche 22 juillet à 21h00

Durée émission : 55 min

Halte spirituelle, l'intégrale

© M.MIGLIORATO/CPP/CIRIC - Une représentation du Christ en croix

"Je suis rentrée au monastère et j'ai trouvé le bonheur ! "Sœur Hallel Marie a choisi de tout quitter pour le Christ. Elle consacre sa vie à la prière, au travail et à la vie fraternelle...

"Nous ne sommes pas déconnectées du monde, pas du tout!" Les religieuses de la congrégation Notre-Dame du Calvaire fêtent leurs 400 ans cette année. Quel est le sens de la vie religieuse au XXIè siècle? Pour beaucoup il est difficile de concevoir que certains renoncent à faire carrière ou à fonder une famille. Ne rien préférer à l'amour du Christ, et mettre la prière au cœur de sa vie, qu'est-ce que ça apporte? Sœur Hallel-Marie est entrée au monastère de Bouzy-La-Forêt (Loiret) en 1984. Celle dont le nom qu'elle a reçu signifie "Louange en Marie", guide notre "Halte spirituelle" de la semaine. Elle puise dans ses années de vie monastique pour nous aider à mettre Dieu au centre de notre vie. 
 

"Chaque jour, s'éveiller avec la certitude que Dieu a une parole pour soi aujourd'hui"

 

savons-nous écouter?

Très jeune, sr. Hallel-Marie n'avait qu'une certitude: "Le désir de faire ce que le Seigneur attendait." Dans le secret, et l'intimité de la prière, elle demandait à Dieu "Qu'attends-tu de moi?". Il lui a fallu attendre et espérer une réponse. Mais même aujourd'hui, après plusieurs années de vie bénédictine, elle mène une vie "à l'écoute de la Parole de Dieu." L'écoute, c'est le premier mot de la règle de saint Benoît.

À la fois passivité et activité, l'écoute est aussi une mise en mouvement. "Tout le corps participe de l'écoute." À l'église, dans sa prière quotidienne ou devant un beau paysage, on peut entendre une parole qui nous est adressée en particulier. Pour sr. Hallel-Marie il s'agit chaque jour, de "s'éveiller avec la certitude que Dieu a une parole pour soi aujourd'hui".
 

avons-nous le cœur ouvert à l'autre?

Si le terme "combat spirituel" peut en effrayer plus d'un, Sr. Hallel-Marie nous parle en termes simples de l'ouverture du cœur. Si l'on a des relations conflictuelles avec quelqu'un, "c'est d'abord en soi qu'il faut regarder", dit-elle. Car "ce que l'on n'accepte pas chez l'autre c'est ce que l'on n'accepte pas en soi-même". Est-on toujours paisible, disponible intérieurement à l'autre? "Si l'on est disponible, vraiment dans l'Esprit saint, paisible, on accepte plus facilement un mot de travers, ou un reproche."
 

"Nos racines sont plongées dans le cœur de Dieu, c'est-à-dire dans un amour fou"

 

sommes-nous enracinés dans l'amour?

"S'enraciner dans le Christ, c'est découvrir que nous sommes plus que ce que nous voulons être." Né d'un homme et d'une femme, nous sommes "de Dieu, nous allons vers Dieu". Si l'on dit que nos racines sont plongées dans le cœur de Dieu, c'est que nous puisons dans "un amour fou, un amour infini d'un Dieu qui nous donne sa vie au jour le jour".

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le vendredi à 23h et le samedi à 21h

L'émission de référence de RCF ! Un format court et quotidien, complété par une version intégrale le samedi, pour engager une réflexion spirituelle profonde et accessible, autour d'une thématique d'actualité.

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.