"Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés"

30 novembre 2017 Par

C'est difficile de pardonner. À tel point que certaines personnes reconnaissent qu'elles ne sont pas capables de prononcer ce verset du Notre Père.

"Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés." Dans le cinquième verset de la prière du Notre Père, c'est d'un "double pardon" qu'il s'agit, explique Mgr Jacques Habert dans l'ouvrage "La prière du Notre Père" (éd. Bayard, Cerf, Mame). Le pardon que l'on espère de Dieu lui-même et aussi celui que l'on s'accorde entre nous : la demande de pardon est sans doute la plus difficile, celle qui nous engage le plus.
 

Le pardon qui semble aujourd'hui impossible le sera peut-être demain

 

"QUAND VOUS PRIEZ DITES : PÈRE" (Lc 11, 2) À l'occasion de l'entrée en vigueur de la nouvelle traduction du Notre Père, la Conférence des évêques de France (CEF) a publié "La prière du Notre Père" (éd. Bayard / Mame / Cerf). Un petit livre facile à lire qui regroupe notamment les textes de huit évêques, pour expliquer chacun des huit versets du Notre Père. > Voir le dossier

 

Pardon humain, pardon divin

C'est difficile de pardonner. À tel point que certaines personnes, nous dit l'évêque, reconnaissent qu'elles ne sont pas capables de prononcer ce verset du Notre Père. Mais on a beau dire ""Pardonne-nous comme nous pardonnons", cela ne signifie pas que l'on compare le pardon humain au pardon divin, explique Mgr Habert. Le pardon que l'on accorde à l'autre "s'enracine" dans le pardon de Dieu.

 



 

le christ est celui qui nous enseigne le pardon

Peut-on tout pardonner ? "Est-ce que tout est pardonnable ?" Ce verset de la prière du Notre Père part d'un "constat" : "Les offenses, les conflits, les oppositions entre nous, voilà bien une caractéristique de notre nature humaine." Souvent on préfère leur répondre par le ressentiment, la haine ou la vengeance. Or, celui qui est venu changer radicalement notre vision dans ce domaine, c'est le Christ lui-même, qui n'a cessé de prêcher le pardon. Jusqu'à demander à Dieu sur la croix "Père pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font." (Lc 23, 34)

 



 

demander du pain à Dieu, en solidarité avec tous les hommes

"Cette demande du Notre Père se présente comme une source permanente de conversion." Le pardon est sans cesse à chercher, il s'immisce dans le concret de nos vies. Le pape François "insiste sur la notion de processus, de progression, de gradualité". Le pardon qui semble aujourd'hui impossible le sera peut-être demain.

 

"Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour" "Et ne nous laisse pas entrer en tentation"

 

Sur le même thème :