"Que ton nom soit sanctifié"

24 novembre 2017 Par

Quand on récite la prière du Notre Père, on dit "Que ton nom soit sanctifié" pour dire que l'on consent à une relation d'amour réciproque avec Dieu.

"Sanctifier le nom de Dieu c'est entrer dans un chemin d'adoration" Dans l'ouvrage "La prière du Notre Père" (éd. Bayard / Mame / Cerf), Mgr Jérôme Beau explique le deuxième verset du Notre Père, "Que ton nom soit sanctifé". Que signifie sanctifier ? Pourquoi parle-t-on du nom de Dieu ?
 

"La liberté est indissociable de la sanctification du nom de Dieu"

 

"QUAND VOUS PRIEZ DITES : PÈRE" (Lc 11, 2) À l'occasion de l'entrée en vigueur de la nouvelle traduction du Notre Père, la Conférence des évêques de France (CEF) a publié "La prière du Notre Père" (éd. Bayard / Mame / Cerf). Un petit livre facile à lire qui regroupe notamment les textes de huit évêques, pour expliquer chacun des huit versets du Notre Père. > Voir le dossier

 


©Image CIRIC - "Notre relation au Christ va nous faire entrer dans cette relation intime au Père." (Mgr Beau)

 

Dieu, si loin, si proche

"Notre relation au Christ va nous faire entrer dans cette relation intime au Père." L'évêque auxiliaire de Paris nous explique en premier lieu que Dieu, qui est le tout autre, se fait proche de nous par Jésus, qui est Dieu fait homme. Réciter la prière du Notre Père c'est entrer dans la prière du Christ, c'est par Jésus que nous entrons dans l'intimité de Dieu.

 



 


©Image CIRIC - Sanctifier le nom de Dieu est une démarche profondément libre

 

Sanctifier le nom de Dieu, ne plus adorer le veau d'or

Dans la Bible, et notamment, dans le livre de l'Exode, on voit le peuple de Dieu adorer le veau d'or. On croit que c'est là une pratique ancienne, dépassée. Mais pas tant que ça, prévient l'évêque. L'idôlaterie n'est même jamais bien loin. "Argent", "plaisir", "technicité"...

Et si on réfléchissait à tout ce qui entrave notre liberté ? Sanctifier le nom de Dieu est une démarche profondément libre. "Dans une société marquée par la mondialisation de la consommation, le Christ ne nous invite-t-il pas à changer nos modes de vie pour témoigner d'autre chemins dans lequel notre humanité pourrait s'accomplir ? Cet autre chemin ne serait-il pas une manière de sanctifier le nom de Dieu?"

 


ÉCOUTER ► Michel Cool : les saints sont ceux qui prennent au sérieux l'amour de Dieu


 

Sanctifier le nom de Dieu, consentir à une relation d'amour réciproque

"Connaître le nom de quelqu'un c'est entrer dans une communication réciproque avec lui en manifestant son identité au monde." Ainsi, Mgr Beau insisite-t-il sur cette réciprocité. "Lorsque nous aspirons à le sanctifier nous voulons le révéler en en aimant en acte et en vérité et en exprimant sa compassion pour le monde." Sanctifier le nom de Dieu c'est consentir à une relation d'amour avec lui. À l'image du "Oui" de Marie, lors de l'Annonciation.
 

"Notre Père qui es aux cieux" "Que ton règne vienne"

 

Sur le même thème :