S'ouvrir à l'inconnu de Dieu

Présentée par

S'abonner à l'émission

Halte spirituelle, l'intégrale

vendredi 8 février à 23h00

Durée émission : 55 min

S'ouvrir à l'inconnu de Dieu

© Béatrice Soltner

Comment parler de Dieu ? Que pouvons-nous exprimer au sujet de l'intime vie spirituelle ? L'écriture poétique de Marie-Laure Choplin vient secourir notre difficulté à en dire quelque chose.

00:00

00:00

Que se passe-t-il lorsque nous méditons ? L'engouement actuel pour la méditation n’est pas incompatible avec la tradition chrétienne, qui donne aussi une place essentielle à la prière. Le priant se laisse traverser par la vie qu’il reçoit d’un Autre, une expérience d’ouverture décisive. Dans son livre "Un coeur sans rempart" (éd. Labor et Fides), Marie-Laure Choplin décrit avec une grande sensibilité le voyage intérieur qui nous ouvre à plus grand que nous-mêmes.
 

"L'expérience que moi je fais, c'est que la vie spirituelle c'est une avancée vers toujours plus d'inconnu"

 

Avoir une vie spirituelle, ce n'est pas s'évader au monde

Les retraites spirituelles que Marie-Laure Choplin anime sont "des retraites qui honorent la vie spirituelle à même la vie quotidienne". Une formule pour signifier que la vie spirituelle n'est pas en marge de tout ce que nous vivons. "Chez les personnes que j'accompagne il y a un mouvement une vie spirituelle en dehors de la vie de tous les jours, comme s'il y avait un enclos du sacré qu'il fallait trouver." Pour elle, la vie spirituelle c'est : "se mettre à l'écoute, comme on mettrait son oreille à l'écoute des battements de tous les jours et voir comment la vie se donne".
 

Un si grand désir...

Dans son ouvrage, Marie-Laure Choplin questionne non pas notre désir de spiritualité mais la place que nous accordons à la spiritualité. Elle écrit : "Il arrive que nous ayons un grand désir que le souffle de Dieu anime nos vies mais que ce désir reste enclos sur lui-même, dans une minuscule chambre intérieure où nous venons le toucher de temps à autre."

On a beau éprouver une soif spirituelle intense, il se peut que nous ne soyions pas prêts à être dérangés par elle. "Quand le désir est grand mais qu'on se dit qu'il doit loger dans la petite case où nous on a définit ce que c'était que la vie spirituelle, ou Dieu, ou même l'essentiel de la vie, ça trouve pas sa place pour se déployer, du coup ça s'efface, ça passe à l'arrière-plan et on croit que c'est presque rien." Ce n'est pas notre désir qui est trop petit, mais "on lui met tellement de lieux obligés pour qu'il se déploie qu'il n'arrive à se déployer", explique Marie-Laure Choplin.

 

 

... DE dieu ? 

Y a-t-il un désir de Dieu chez chacun ? "Dieu" est un gros mot pour beaucoup de nos contemporains qui se méfient de la religion. Pourtant la soif de spiritualité n'a jamais été aussi forte depuis quelques années. "Ce qui me semble c'est qu'il y a un désir de vie entière, de vie pleine ou de ne pas passer à côté de ce que serait sa vie, du vivant." Parmi les personnes qu'elle accompagne, Marie-Laure Choplin constate que "c'est souvent par la négative que ça se définit" : quand on regarde son existence et que l'on a "l'impression que c'est ailleurs que ça se passe, qu'on est pas au bon endroit, qu'on a envie de plus ou de plus grand ou de plus juste..."

"L'expérience que moi je fais, c'est que la vie spirituelle c'est une avancée vers toujours plus d'inconnu, explique Marie-Laure Choplin, moi c'est mon critère : c'est à ça que je vois que j'avance, non pas que je sais de mieux en mieux où ça se passe, mais je sais de moins en moins où ça se passe et ça se passe de plus en plus partout."

 

Invités

  • Marie-Laure Choplin , écrivaine, aumônier au CHU de Grenoble, formatrice

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le vendredi à 23h et le samedi à 21h

L'émission de référence de RCF ! Un format court et quotidien, complété par une version intégrale le samedi, pour engager une réflexion spirituelle profonde et accessible, autour d'une thématique d'actualité.

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.