Prisonniers de Poutine: "j’ai parcouru la Russie pour les entendre"

Présentée par PR-22198

L'envers du récit, une chronique La Croix

samedi 1 août à 7h52

Durée émission : 3 min

Prisonniers de Poutine: "j’ai parcouru la Russie pour les entendre"

© La Croix

Les prisonniers politiques sont plus nombreux depuis que Poutine est au pouvoir. Olivier Tallès est allé enquêter en Russie: il témoigne dans "L'envers du récit", le podcast de La Croix.

00:00

00:00

PODCAST L'ENVERS DU RÉCIT - Pendant tout l'été, chaque week-end sur RCF, nous découvrons un épisode de la troisième du saison 3 du podcast "L'envers du récit", un podcast du quotidien La Croix
> En savoir plus sur la saison 3 de L'envers du récit

 

"L'envers du récit", un podcast La Croix

Chaque week-end sur RCF, nous découvrons un épisode de L'envers du récit, un podcast du quotidien La Croix. Une série dans laquelle les journalistes racontent les coulisses d'un reportage ou d'une enquête. 

 

enquêter sur les camps de prisonniers en russie

On ne peut plus parler de goulag aujourd'hui en Russie, en raison de la "connotation historique très forte" du terme, qui renvoie à un "système concentrationnaire extrêmement dur". Reste que des camps "continuent à fonctionner" dans la Russie de Poutine, témoigne Olivier Tallès. 

En mars dernier, La Croix L'Hebdo publiait son enquête "Dans les camps de Poutine". Un reportage choc dans lequel il montrait que si les conditions de vie des prisonniers politiques - de plus en plus nombreux "depuis l'arrivée de Poutine au pouvoir" - sont tout autres, comparées à la période soviétique, la torture existe bel et bien. "Un système pénitentiaire est révélateur de l'état d'une société, c'est généralement la face sombre d'une société."

 

Invités

  • Olivier Tallès, journaliste au service Monde de La Croix

Sur le même thème :

Les dernières émissions

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.