20 ans après, hommage aux moines de Tibhirine

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

mercredi 18 mai 2016 à 9h03

Durée émission : 55 min

Le Temps de le dire

© G.DOMINIQUE/CIRIC - Avril 2006, au monastère de Tibhirine, des pèlerins devant les tombes des septs moines assassinés

Si l'enquête piétine autour de la mort des moines de Tibhirine, leur témoignage de fraternité a des accents de vérité d'une grande profondeur spirituelle. On en parle avec Stéphanie Gallet.

21 mai 1996 - 21 mai 2016. Cela fait 20 ans que le GIA (Groupe islamique armé) a revendiqué l'assassinat des sept moines de Tibhirine dans les montagnes de l'Atlas. Et cependant 20 ans après, l'enquête piétine: officiellement rien de précis n'a émergé sur cette affaire. Quand, comment, par qui ont-ils été tués? D'obscurs intérêts empêchent toujours une réelle transparence malgré l'enquête menée pendant plus de 10 ans par le juge Marc Trévidic. "Ce qu'il faut voir c'est qu'ils sont sept morts au milieu de 19 religieux morts dans ces années noires en Algérie et au milieu de 150.000 Algériens tués dans cette guerre fratricide", souligne Christophe Henning. Les moines sont morts avec leurs frères algériens milieu d'un combat fratricide.

20 ans après la vérité est aussi dans le témoignage spirituel des frères. L'actuel évêque d'Oran, Mgr Jean-Paul Vesco, a rappellé que la vérité sur les moines de Tibhirine n'est pas dans l'enquête. Signifiant par là qu'en rester à l'enquête c'est aussi rester bloqué sur ce qui s'est passé il y a 20 ans: l'Eglise d'Algérie continue de vivre aujourd'hui. Particulièrement marquée par le message des frères, Fadila Semaï confie, "on voit combien la vérité des moines a produit tant de fertilité, tant de beauté. Cette vérité c'est probablement celle à laquelle ils tenaient le plus".

Le pape François a souligné la dimension prophétique de ces vies données à Dieu et à leurs frères. L'éclat de leur témoignage et l'immense aura du sacrifice de ces moines fidèles jusqu'au bout dans la fraternité avec les villageois algériens n'a pas fini de nous interpeller. "Ce message a quelque chose à nous dire pour le monde d'aujourd'hui", explique Christophe Henning. Le journaliste de RCF a dirigé la publication d'un ouvrage "L'héritage Tibhirine" préfacé par le pape François. Et si le souverain pontife a accepté de prendre le temps d'écrire un texte tout spécialement pour ce livre, cela dit bien à quel point l'héritage des moines est aujourd'hui précieux. Le pape y encourage chacun à être à leur suite "signes de simplicité et de miséricorde".

 

"Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime" (Jn 15, 13) |Préface du pape François, du livre "L'héritage Tibhirine" (éditions Bayard)
Christian de Chergé et ses compagnons avaient choisi de vivre simplement leur vocation contemplative dans cette région belle et aride de l'Atlas algérien. Les moines étaient présents à Tibhirine depuis 1938 mais le monastère était fragile: ils étaient les "hôtes" de la maison de l'Islam, travaillaient la terre et partageaient la vie pauvre des villageois. Les frères expérimentaient une vie communautaire dépouillée, irréductiblement tournée vers Dieu qui les unissait. Sept fois par jour, en leur chapelle, s'élevait la louange de leur prière.
Enlevés dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, les sept moines de Tibhirine ont été assassinés après de longs jours de séquestration, victimes de la lutte fratricide qui déchirait le pays. Mais les meurtriers ne leur ont pas pris la vie: ils l'avaient donnée par avance tout comme les douze autres religieux et religieuses dont notre frère évêque Pierre Claverie, tués durant ces années noires en Algérie...

> "L'héritage Tibhirine" (éd. Bayard) - Téléchargez la préface du pape François

 

Comment se tenir au coeur de la violence? Comment vivre en croyant au milieu d'autres croyants? Comment rencontrer l'islam et les musulmans quand on est chrétien? A toutes ces questions, les frères de Tibhirine ont répondu avec humilité, fraternité et amour. Dans la vie de leur prieur, Christian de Chergé, un aspect est relativement méconnu. Il s'agit des liens d'amitié qui l'unissaient à Mohamed, au temps de la guerre d'Algérie, alors que le religieux était sous-officier. Une rencontre qui fut "fondatrice et révélatrice", selon Fadila Semaï qui est allée jusqu'en Algérie pour rencontrer la famille de Mohamed. Pour elle, "la curiosité lancinante [de Christian de Chergé] à l'égard du dessein de Dieu pour les enfants de l'islam n'a fait que se révéler et s'accentuer". La journaliste confie qu'il lui a fallu des années pour intérioriser le testament spirituel du prieur de Tibhirine et la portée du message de Mohamed.

"La rencontre des musulmans par Christian de Chergé m'a fait faire un pas de plus vers la démesure du visage du Christ."

Le p. Christian Salenson est de ceux dont la compréhension de la foi a été transformée par les écrits de Christian de Chergé. Mystique et théologien, le cistercien l'a interpellé dans ses réflexions spirituelles et théologiques. Une rencontre décivisive qui lui a fait voir un autre visage du Christ, "sauveur de l'humanité et des autres croyants". Méditer quel peut être le dessein de Dieu pour les musulmans avec Christian de Chergé, voilà qui lui a fait voir "un Christ plus grand". "La rencontre des musulmans par Christian de Chergé m'a fait faire un pas de plus vers la démesure du visage du Christ."

Invités

  • Christophe Henning , journaliste à Pèlerin et à RCF

  • Christian Salenson , prêtre du diocèse de Nîmes, professeur à l'Institut des sciences et théologie des religions (ISTR) à l'Institut catholique de la Méditerranée

  • Fadila Semaï , journaliste, écrivain

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours du lundi au vendredi à 9h03

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.