Aline Farran, une rappeuse convertie au pardon

Présentée par

S'abonner à l'émission

Témoin

mardi 5 juillet 2016 à 11h30

Durée émission : 25 min

Aline Farran, une rappeuse convertie au pardon

© Nathalie Carollo

Peut on pardonner l'impardonnable? Ex star du rap français, Aline Farran, alias Lady Laistee, a su pardonner les violences d'un père alcoolique. Elle se confie à Béatrice Soltner.

Etonnante, l'histoire d'Aline Farran. Une histoire de drames et d'étincelles, de celles où l'on côtoie trop tôt la violence et la mort, la peur, la souffrance aussi... Jusqu'au pardon et la redécouverte de la foi. Son parcours, Aline Farrane l'a raconté dans son livre "Dans la lumière" en 2015. Née en Guadeloupe, elle a vécu un premier déchirement à l'âge de cinq ans, quand il a fallu rejoindre l'autre partie de la famille installée en métropole. "On est arrivés dans un pays froid, qu'on ne connaissait pas, dans un petit appartement. Ce qu'on a découvert c'était un chaos." Et c'était une première carapace qu'il lui fallait se forger à l'école, partout où elle allait pour cacher, parce qu'elle en avait honte, ce qu'elle, son frère et sa mère subissaient à la maison: la violence d'un père alcoolique.
 

 

La foi, Aline Farran a "essayé" de l'avoir quand elle était enfant, mais ce Dieu d'amour qu'on lui enseignait au cours de catéchisme, elle ne le voyait pas dans ce foyer terrible où elle grandissait. Ce n'est que plus tard, en 2010, que son regard changera. "Je me suis rendue compte que Dieu a besoin qu'on s'approche de lui, qu'on ait une relation avec lui." En attendant, c'est dans la musique qu'elle s'est réfugiée. Sa découverte de la culture hip hop, dont elle a aussitôt apprécié le rythme et les sonorités, l'a aidée à dépasser l'horreur ; durant un an, elle a subit les agressions sexuelles de son propre père. "J'ai trouvé mon salut dans la musique, le hip hop, le rap", et son titre "Et si?..." vendu à 500.000 exemplaires, fut un hommage à son frère assassiné en 1996.
 

 

Devenue l'une des première rappeuses française, Lady Laistee, de son nom de scène, n'en avait pourtant pas fini avec la souffrance. Alors qu'elle caracolait en tête des charts, elle fut stoppée en pleine course par un accident vasculaire cérébral. Lourdement handicapée, elle a déployé un courage et une ténacité hors du commun pour retrouver l'usage de la parole et le fonctionnement de la partie droite de son corps. tourmentée par les blessures du passé au point de sombrer dans une profonde dépression, elle fait une redécouverte inattendue. La foi, venue à point nommée redonner un sens à sa vie. Et l'aider à pardonner.

 

Emission enregistrée en mai 2015

Les dernières émissions

L'émission

Tous les mardis à 02h30

Chaque semaine, un chrétien témoigne de sa foi. Qu’il la vive dans des circonstances très particulières ou en toute simplicité, qu’il ait vécu des choses extraordinaires ou pas, il raconte pourquoi la rencontre avec le Christ a changé sa vie. Une dizaine de producteurs du réseau RCF réalisent à tour de rôle cette émission. 

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.