L'engagement hors du commun d'Isabelle et Bruno Eliat-Serck, pour le dialogue interreligieux

Présentée par

S'abonner à l'émission

Grand Témoin

samedi 19 août 2017 à 17h00

Durée émission : 55 min

L'engagement hors du commun d'Isabelle et Bruno Eliat-Serck, pour le dialogue interreligieux

© B.Soltner/RCF - Isabelle et Bruno Eliat-Serck (2017)

Découvrez l'engagement pour la paix d'un couple hors du commun. Isabelle et Bruno accueillent chez eux des réfugiés syriens. Deux artisans du dialogue inter-religieux et acteurs de paix.

Une traversée de la France à pied, jusqu'à Assise, ville-phare du dialogue interreligieux. En 2014, Isabelle Eliat-Serck a choisi de partir sans argent, dans la plus grande simplicité du pèlerin. Et de demander l'hospitalité à des musulmans. Une démarche de vulnérabilité choisie qu'elle raconte dans son livre "De mosquées en églises" (éd. Fidélité).
 

"S'épanouir l'un l'autre dans nos religions respectives"

 

L'accueil et l'ouverture aux autres

Elle a vécu en Haïti, au Rwanda, ou encore en Syrie. En matière de voyages et de rencontres interreligieuses, Isabelle Eliat-Serck, catholique convaincue, n'en est pas à ses débuts. "On se sent amenés à s'approcher du monde arabe, musulman, de la langue arabe, de la culture arabe."

Avec son mari, professeur de religion dans une école publique, ils accueillent dans leur maison de Louvain-la-Neuve en Belgique, des réfugiés syriens musulmans. "On peut s'épanouir l'un l'autre dans nos religions respectives quand on vit cet accueil." Avec les jeunes qu'ils hébergent une "proximité spirituelle" s'est peu à peu dessinée. Et puis un jours, Isabelle s'est dit: "Moi qui accueille des musulmans je voudrais être accueillie par des musulmans!" Et la voilà partie sur les routes de France et d'Italie.
 

"Ce n'est pas parce qu'on prie avec des musulmans qu'on devient musulman"

 

vers assise, "Le djihad du cœur"

"Le langage du cœur est universel et dans chaque religion il y a des mots pour ça." Au cours de son périple où elle est allée frapper à la porte des mosquées, notamment, un musulman lui a dit qu'elle faisait "le djihad du cœur". Une expression qu'il l'a émue. Si Isabelle Eliat-Serck a choisi Assise pour destination ce n'est pas par hasard. La cité du Poverello est celle qu'a choisi Jean-Paul II pour y établir des rencontres interreligieuses d'envergure mondiale. Dans cet esprit, elle agit à son échelle, celle de la rencontre individuelle. "Depuis quelques années ont voit que dans nos sociétés il y a un regard qui est fermé, il y a quelque chose qui doit s'ouvrir entre nous."

 



 

Une spiritualité du lien

Isabelle et Bruno Eliat-Serck s’impliquent depuis des années dans la communication non-violente - leur ouvrage, "Oser la relation" a été réédité en 2011. Et aussi dans le dialogue Interreligieux. Un jour, un prêtre leur a dit: "Ce n'est pas parce qu'on prie avec des musulmans qu'on devient musulman." Depuis, elle prie tous les vendredis avec les femmes musulmanes du quartier. "Au début je n'étais pas trop sûre de moi, témoigne-t-elle, et puis ça devient naturel et c'est magnifique!" Elle ne vient pas là pour se convertir ou convertir. Mais pour développer "une spiritualité du lien". En prenant appui sur la vie du Christ. "Si on regarde la vie de Jésus il n'a pas arrêté d'ouvrir des liens, de créer des ponts, justement à l'égard des personnes stigmatisées ou blessées."

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les 1ers mardis du mois à 21h

Grand Témoin donne la parole à des chrétiens célèbres pour leur engagement ou leur combat au service de l'Évangile. Cette émission met également en valeur des croyants de l'ombre, méconnus du grand public et dont le témoignage mérite d'être diffusé et transmis.

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.