Mgr Oscar Romero, une voix de l'Évangile, de la justice et de la paix

Présentée par

S'abonner à l'émission

En Toutes Lettres

mardi 25 juillet 2017 à 11h30

Durée émission : 25 min

Mgr Oscar Romero, une voix de l'Évangile, de la justice et de la paix

© Éditions Vie Chrétienne - Fresque représentant Mgr Oscar Romero

En 1980, Mgr Oscar Romero était assassiné en pleine messe. De la spiritualité ignacienne à la théologie de la libération, découvrez le parcours spirituel de cette grande figure évangélique.

Le 24 mars 1980, Mgr Oscar Romero est assassiné en pleine messe. Fait dramatique, rarissime, cet assassinat d'un archevêque marque encore fortement toute l'Eglise latino-américaine. Preuve que son héritage demeure actuel, Mgr Romero a été béatifié le 23 mai 2015 par le pape François. Le souverain pontife compte parmi les admirateurs de cette grande figure évangélique. Une "voix de l'Évangile, de la justice et de la paix" à laquelle le jésuite Martin Maier consacre une biographie, "Oscar Romero - Prophète d’une Eglise des Pauvres" (éd. Vie Chrétienne). Son ouvrage retrace l’évolution spirituelle de l'archevêque, de la spiritualité d’Ignace de Loyola à la théologie de la libération et du peuple crucifié.
 

Resté fidèle au pape, il est cependant passé d'un attachement à l'Église-institution à l'Église-peuple de Dieu

 

faire taire la voix de la justice

"Il a été assasiné parce qu'on voulait le faire taire." Faire taire une voix de la justice. En 1980, le Salvador est un pays densément peuplé, d'à peine plus de 20.000 km². La répartition des terres est fondamentale. On parle de 14 familles de grands propriétaires terriens aux commandes d'une dictature militaire. Dans ce contexte plusieurs voix se sont élevées pour crier à l'injustice. Celle de Mgr Oscar Romero est de celles-ci.

 



 

une évolution spirituelle

Personnalité qui semblait docile, Mgr Romero était vu comme un évêque conservateur. Désireux de tenir l'Église en dehors des conflits, il s'était montré tout d'abord méfiant vis-à-vis du principe de l'option préférentielle pour les pauvres, énoncée en 1968 par la Conférence épiscopale d’Amérique latine et des Caraïbes. Resté fidèle au pape, il est cependant passé d'un attachement à l'Église-institution à l'Église-peuple de Dieu.
 

Mgr Romero : "...au nom de Dieu : Arrêtez la répression ! » from CCFD-TerreSolidaire on Vimeo.
 

Sur les traces de Rutilio Grande

C'est l'assassinat du prêtre jésuite Rutilio Grande, en mars 1977, qui a "ouvert les yeux" de l'archevêque de San Salvador, selon les mots du P. Martin Maier. Lui-même fortement engagé dans l'option préférentielle pour les pauvres, Rutilio Grande encourageait les paysans à l'insurrection contre l'accaparement des terres. Rutilio Grande a été assassiné avec deux accompagnateurs, Manuel Solorzano et Nelson Rutilio Lemus. "Ils représentent ce peuple souffrant, ce peuple crucifié comme Romero dira après." Pour Martin Maier, Oscar Romero a souffert "le même destin que Jésus".

 

Théologien allemand, le P. Martin Maier, s.j., a été ordonné prêtre en 1979. Riche d'une longue expérience pastorale et universitaire au Salvador, il est un fervent admirateur et fin connaisseur de l'œuvre de Mgr Romero. Depuis 2014, il est secrétaire pour les affaires européennes au Centre social jésuite à Bruxelles.

 

Émission enregistrée en novembre 2016
 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 11h30, 23h30 et 04h30

Christophe Henning reçoit chaque semaine un auteur: travail théologique, questions pastorales, dimension liturgique, vie spirituelle, dialogue des religions… Autant de questions évoquées dans un tête-à-tête direct et nourri avec l’auteur.

Le présentateur

Christophe Henning

Journaliste de presse écrite dans le groupe Bayard, Christophe veut susciter le débat et favoriser la rencontre des témoins. Lecteur infatigable, il partage volontiers ses coups de cœur. Dans les studios parisiens de RCF, il donne la parole aux auteurs, mais aussi aux acteurs de la société et de l’Eglise.