Naître ou ne pas naître - Fabrice Hadjadj

Présentée par

S'abonner à l'émission

Perspectives

lundi 14 décembre 2020 à 16h03

Durée émission : 57 min

Naître ou ne pas naître - Fabrice Hadjadj

L'Occident constate une baisse de la natalité et le mystère de la naissance est désormais une question scientifique. Qu'en est-il alors de Noël, fête de la nativité de Dieu, de sa place ?

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Contexte

En 1973, le philosophe roumain Emil Cioran publiait un recueil d'aphorisme intitulé : De l'inconvénient d'être né. Livre on ne peut plus pessimiste, jouant la carte du néant contre l'existence, cet écrit avait, avec le recul, quelque chose de prophétique En effet, en Occident, naître ne serait-il pas passé de mode? On y enregistre en tout cas une baisse sensible de la natalité. Le nombre d'avortement restant haut et stable. Quand au mystère de la naissance lui-même, il est désormais court-circuité en amont et en aval par les techno-sciences jusqu'à ce qu'un jour peut-être il ne soit tout bonnement remplacé.
 

Questionnement

Dans une telle situation, on pourrait se demander si la fête de Noël, qui célèbre la nativité de Dieu au sein d'une famille traditionnelle, a encore quelque chose à dire à notre époque. Naître ou ne pas naître, telle est la question de ce nouveau numéro de Perspectives, une question que j'ai voulu poser au philosophe et écrivain français Fabrice Hadjadj.

Invités

  • Fabrice Hadjadj, philosophe

Les dernières émissions

L'émission

Tous les lundis à 16h03

Chaque semaine, changez de perspective ! Laurent Verpoorten reçoit dans son émission des croyants, des penseurs, des artistes ou des spécialistes qui portent sur le monde un regard neuf.

Le présentateur

Laurent Verpoorten

Licencié en communication et agrégé de philosophie, Laurent Verpoorten est journaliste à RCF Liège depuis 2008. Producteur de plusieurs émissions chaque semaines, papa de 3 enfants, il est par ailleurs professeur de religion catholique dans l’enseignement secondaire supérieur.