Robert Hossein: "Il faut lutter contre la souffrance des autres"

Présentée par

S'abonner à l'émission

En Toutes Lettres

vendredi 26 août 2016 à 10h30

Durée émission : 25 min

En Toutes Lettres

© Corinne MERCIER/CIRIC - 15 août 2011, Robert Hossein lors de la messe de l'Assomption, sanctuaires de Lourdes (65), France.

Écouter Robert Hossein c'est entendre l'appel vibrant d'un homme qui, au soir de sa vie, sait combien la souffrance existe et à quel point on a besoin des autres. Par Christophe Henning.

"Je crois en l'homme parce que je crois en Dieu." A 88 ans, Robert Hossein signe un très beau livre où il revisite la place de Dieu et des autres dans sa vie ..."Je crois aussi en Dieu parce que je crois en l'homme, ajoute-t-il, puisque l'homme est issu de Dieu." On doit à son amitié pour le journaliste François Vayne les confidences de ce monstre sacré du cinéma. Tantôt acteur, metteur en scène, réalisateur ou scénariste, il a collectionné les succès. Sa vie foisonnante a été nourrie de rencontres et d'amitiés, et aussi d'une foi profonde.

Libre des institutions, tourné vers Dieu, Robert Hossein dit et redit l'urgence et la nécessité d'agir pour l'autre. "Nous vivons dans un monde où il faut absolument se mettre à la disposition des autres." Avec humilité, il livre un témoignage en forme d'appel à l'aide au nom de tous ceux qui souffrent. Il est même poignant d'écouter cet homme au soir de sa vie ressent à ce point l'urgence de la fraternité. Comme un sage qui ne sait que trop bien combien la souffrance existe et à quel point on a besoin des autres.
 

"C'est une nécessité obligatoire, de se mettre au service des autres
et du sens du partage, et tout à coup
redonner l'espoir aux gens, à tous
pour avoir le sentiment d'exister.
"

 

Il a l'humilité d'un homme qui ne se "prend pas au sérieux". Et qui se souvient avec beaucoup d'émotion des difficultés matérielles dans lesquelles il a grandi. Une existence illuminée cependant par la musique de son père, compositeur né à Samarcande. "Je leur doit énormément", dit-il de ses parents. Sa vie a commencé comme un combat, et s'il a tôt fait de se trouver sous les feux de la rampe, Robert Hossein a mis son succès au service de sa foi profonde. On lui doit notamment les spectacles "Jésus était son nom" et "Une femme nommée Marie", son dernier spectacle à Lourdes en 2011.
 

"Je voudrais - mais il faudrait que je me grouille parce que je n'ai plus 20 ans -
sauver la planète, en me mettant à la disposition des autres,
de ceux qui appellent, de ceux qui souffrent.
"

 

Robert Hossein s'est forgé une conviction: la nécessité d'aider les autres. Quant à sa relation à Dieu il a aussi l'humilité de dire: "Si Dieu n'existe pas je lui serai toute ma vie reconnaissant de m'avoir inspiré cette nécessité et ce besoin de me mettre à sa disposition parce qu'il faut lutter à mort contre la souffrance des autres".

 

Emission enregistrée en juin 2016.

 

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 11h30, 23h30 et 04h30

Christophe Henning reçoit chaque semaine un auteur: travail théologique, questions pastorales, dimension liturgique, vie spirituelle, dialogue des religions… Autant de questions évoquées dans un tête-à-tête direct et nourri avec l’auteur.

Le présentateur

Christophe Henning

Journaliste de presse écrite dans le groupe Bayard, Christophe veut susciter le débat et favoriser la rencontre des témoins. Lecteur infatigable, il partage volontiers ses coups de cœur. Dans les studios parisiens de RCF, il donne la parole aux auteurs, mais aussi aux acteurs de la société et de l’Eglise.