Sœur Samuel, la diaconesse qui murmure à l'oreille des chevaux

Présentée par UA-130189

S'abonner à l'émission

Contre courant

mardi 1 septembre à 13h30

Durée émission : 25 min

Sœur Samuel, la diaconesse qui murmure à l'oreille des chevaux

© B.Soltner

Chaque jour, Sœur Samuel parle aux chevaux qui pâturent autour de son monastère du Moûtier, en Haute-Loire. Elle révèle ainsi combien l'homme et l'animal peuvent cohabiter joyeusement.

"Que les lieux où nous vivons ouvrent à l'homme moderne surchargé des espaces d'ordre et de beauté. La nudité de l'essentiel et du suffisant est une parabole et un appel."
Règle des Diaconesses de Reuilly

 

Partons à la rencontre d'une religieuse protestante pour le moins... originale ! Sœur Samuel est une religieuse protestante, elle vit selon la règle des Diaconesses de Reuilly. Si elle a toujours aimé le contact avec les animaux, elle ne pensait pas développer un lien si fort avec les chevaux de leur voisin éleveur. Jusqu'à murmurer à l'oreille de Viking, un étalon qui a souffert de mauvais traitements. Son témoignage révèle combien l'homme et l'animal peuvent cohabiter joyeusement.

 

Les Diaconesses de Reuilly

Les Diaconesses de Reuilly forment une communauté "d'inspiration monastique enracinée dans les églises de la Réforme", dont l'origine remonte au XIXe siècle. Elle est présente en région parisienne, en Polynésie, au Cameroun, en Norvège et en Haute-Loire. Plus précisément au Moûtier, dans la commune du Mazet-Saint-Voy, dont l'église est devenue un lieu de prière pour l'unité des Églises chrétiennes. 

 

Cohabiter avec les éleveurs

Sur le plateau du Lignon, l'élevage constitue l'une des principales filières agricoles. Juste devant le monastère, paissent les animaux de leur voisin éleveur, Fred, qui s'est lié d'amitié avec les diaconesses. Sœur Samuel veille sur ses vaches, taureaux et chevaux. Parfois, c'est avec une Bible ou un livre spirituel qu'elle vient méditer au milieu de la prairie. "Des fois je les bénis aussi." 

Sœur Samuel fait partie de la communauté des Diaconesses de Reuilly depuis 1968. Originaire de Suisse alémanique, elle a toujours été au contact des animaux. Après une jeunesse difficile - "je n'ai pas du tout connu mon père, j'ai connu ma mère qu'à 18 ans" - elle a pu, grâce à son beau-père qui était guide de haute montagne, vivre la vie au grand air avec les chevaux et les vaches. Et aussi participer aux secours en montagne.

 

la diaconesse qui murmure à l'oreille des chevaux

Quand il est arrivé dans le voisinage des diaconesses, Viking, un bel étalon blanc, montrait tous les signes de l'animal maltraité. Grâce aux soins affectueux de Sœur Samuel, au bout de quelques mois "il a pris confiance". "Pendant six mois, tous les jours j'ai dit à Viking 'tu es beau, je t'aime beaucoup'. Et puis la nuit de Noël il y a trois ans, à une heure du matin, il a pris un ballot de foin face à la communauté, il a fait un lit pour lui et sa jument et je me suis mise au milieu. Pour la première fois, il a mangé sur ma main, et ça, j'avais les larmes aux yeux !"

La diaconesse est tout aussi émue quand elle raconte comment l'étalon lui a sauvé la vie. "Et l'année dernière il m'a sauvé la vie devant une vache Salers qui m'a foncé dessus, il a vu, il a monté la côte, il a chasssé la vache. Maintenant on ne voit plus ses côtes, il est magnifique, il est le papa de plusieurs petits poulains, et il va très bien !"

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 13h30 et le dimanche à 16h30

Des reportages hebdomadaires qui ouvrent une fenêtre sur le monde en partant à la rencontre d'hommes et de femmes d'ici et d'ailleurs.

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.