Entre divisions et réconciliation, où en est l'unité des chrétiens?

Présentée par UA-36121

S'abonner à l'émission

Le b.a.-ba du christianisme

mardi 23 juin à 22h00

Durée émission : 25 min

Le b.a.-ba du christianisme

© Corinne SIMON/CIRIC - 22 janvier 2020 : Célébration oecuménique régionale de la semaine de l'unité des chrétiens à la paroisse catholique du Saint-Esprit, Paris

"Il faut souffrir de la division des chrétiens", disait l'abbé Couturier, pionnier de l’œcuménisme. S'il existe plusieurs Églises chrétiennes, cela n'empêche pas le dialogue entre chrétiens.

"Il faut souffrir de la division des chrétiens", disait l'abbé Paul Couturier (1881-1953), pionnier de l’œcuménisme. S'il existe plusieurs Églises chrétiennes, cela n'empêche pas le dialogue entre ces Églises. Entre union et division, où en sont les chrétiens ? Explications d'Anne-Noëlle Clément, directrice du centre œcuménique Unité chrétienne (Lyon).

 

qu'est-ce que l'œcuménisme ?

L'œcuménisme, c'est tendre vers l'unité visible des chrétiens dans une même foi. Il existe trois "types d'œcuménismes", selon Anne-Noëlle Clément. Le premier est l'œcuménisme "pratique", celui qui rassemble les chrétiens autour d'œuvres concrètes : travailler ensemble pour la paix, la justice, l'accueil des migrants, la solidarité. Ensuite, on trouve le "dialogue théologique", généralement laissé au soin des spécialistes.

Enfin, on distingue l'œcuménisme spirituel, la prière pour l'unité. La Semaine de prière pour l'unité des chrétiens, organisée chaque année en janvier par l'association Unité chrétienne, permet de prier ensemble pour une unité telle que le Christ la souhaite. La foi se partage entre chrétiens. "On réalise que c'est bien le même Christ qui nous appelle, qui nous fait vivre. C'est un appel à aller voir ce que vivent les autres."

 

La diversité des églises chrétiennes, le fruit de l'histoire

Au cours de l'histoire, il y a eu plusieurs divisions au sein des Églises chrétiennes. Au XIe siècle, l'Orient et l'Occident se sont querellés autour de la Trinité ; au XVIe siècle, c'est la Réforme protestante qui a fait couler de l'encre - et du sang. Cependant, le dialogue théologique existe. Par exemple, entre l'Église catholique et la Fédération luthérienne mondiale, qui ont signé en 1999 un accord sur la justification.

 

Quelles différences entre les Églises chrétiennes ?

Ces différentes Églises n'ont pas toute la même conception de l'eucharistie, par exemple. Toutefois, on se heurte à des idées reçues : par exemple, les protestants ne nient pas la présence du Christ dans l'eucharistie, c'est plutôt la façon dont il est présent qui pose question. Si les protestants et les catholiques ne communient pas ensemble, c'est que pour les catholiques la communion eucharistique est doublée de la communion ecclésiale. "J'expérimente avec les protestants cette souffrance de ne pas pouvoir communier ensemble", déclare Anne-Noëlle Clément. 

Autre différence : le baptême. Ainsi, les évangéliques ne reconnaissent pas les baptêmes de bébés. Pour eux, on ne peut être baptisé que lorsqu'on est en possibilité de confesser sa foi. A contrario, les catholiques considèrent qu'on est baptisés dans la foi de l'Eglise, et que cette foi grandira par la grâce conférée par les sacrements. 

 

Émission d'archive diffusée en octobre 2018

 

Invités

  • Anne-Noëlle Clément, directrice du centre œcuménique Unité chrétienne (Lyon)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 12h30 et 22h

"Le b.a-ba du christianisme" ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le christianisme sans jamais oser le (re)demander… Dans le souci de s’adresser au plus grand nombre et avec curiosité, Elise Chardonnet sollicite théologiens et biblistes pour un échange enthousiaste.

Le présentateur

Élise Chardonnet