Histoire du dialogue interreligieux

Présentée par

S'abonner à l'émission

La suite de l'Histoire, l'intégrale

vendredi 21 juillet 2017 à 17h03

Durée émission : 55 min

Histoire du dialogue interreligieux

© Première Rencontre d'Assise, le 27 octobre 1986

C'est dans les années 30 que s'est amorcé en France un mouvement qui allait devenir le dialogue interreligieux. Retour sur une épopée aux enjeux fondamentaux.

Si 2016 marque le 30è anniversaire de la Rencontre d'Assise organisée par Jean-Paul II, le développement d'un véritable mouvement interreligieux s'est amorcé dans les années 1930. En septembre 1893, il y a bien eu le Parlement mondial des religions à Chicago, mais il n'a touché que quelques personnes d'un milieu plutôt restreint, assez cultivé et aisé. Un événement qui dit quelque chose de cet intérêt partagé pour la culture de l'autre et qui a accompagné un regain de curiosité pour les sciences historiques et sociales. Toutefois, Anne-Sophie Lamine, auteure de "La cohabitation des dieux" (éd. PUF), considère qu'il n'y a pas eu de mouvement interreligieux, au sens d'une dynamique propre, avant l'entre-deux-guerres.

 

RCF ÉTAIT PARTENAIRE DE LA NUIT SACRÉE, une rencontre interreligieuse pour chanter et prier ensemble
Du 4 au 5 juin 2017 dans l'église Saint-Merry à Paris, des chorales de diverses traditions spirituelles ont interprété des chants sacrés, réunis par un même désir de prier ensemble.
> Voir le dossier

 

un courant philosémite et œcuménique

Devant la montée de l'antisémitisme s'est développé "un courant philosémite", comme l'explique la sociologue. Parmi les protestants et catholiques qui se sont attachés à découvrir les racines juives du christianisme, citons Charles Péguy (1873-1914), Léon Bloy (1846-1917), l'abbé Charles Journet (1891-1975) ou encore Jacques Maritain (1882-1973). Ce protestant d'origine s'était convertit au catholicisme et a épousé une juive. La revue les Cahiers du Témoignage chrétien, fondée à Lyon en 1941, publie ses nombreux textes contre l'antisémitisme.

 



 

des liens de solidarité

Dès 1934, l'Union civique des croyants rassemble catholiques, protestants et juifs. Deux ans après, Elisabeth Bensimon fonde le Foyer judéo-catholique de Paris. Dès 1941, l'Amitié chrétienne, semi-clandestine, collabore avec le secours aux enfants juifs depuis Lyon. "La mission envers les juifs se tranforme peu à peu en solidarité", observe Anne-Sophie Lamine.

 



 

Émission enregistrée en octobre 2016

 

Invités

  • Anne-Sophie Lamine, sociologue, spécialiste de la pratique religieuse et du dialogue entre religions, professeur à l'Université Marc-Bloch de Strasbourg

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 14h

Des grands événements qui ont façonné les civilisations aux personnalités qui ont marqué les consciences, Véronique Alzieu se tourne vers notre histoire. Une émission pour mieux comprendre le monde dans lequel on vit. Le week-end, elle vous offre l'intégrale du feuilleton proposé du lundi au vendredi. 

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!