John Knox, le réformateur de l'Église d'Écosse

Présentée par

S'abonner à l'émission

Chronique Les protestants

samedi 19 août 2017 à 8h45

Durée émission : 4 min

John Knox, le réformateur de l'Église d'Écosse

© Wikimédia Commons - John Knox (v. 1514-1572)

Saint Andrews, réputée pour son golf et son université, est l'ancienne capitale religieuse de l'Écosse, où la figure de John Knox est partout, même si elle divise encore les Écossais.

00:00

00:00

Durant tout l’été, le quotidien La Croix nous fait découvrir les hauts lieux du protestantisme. Direction aujourd’hui l’Écosse, avec Marie-Lorraine Tresca.

Direction Saint Andrew, une petite ville côtière non loin d’Édimbourg. Une destination prisée par les touristes, mais pas seulement. C’est une ville qui compte sur un patrimoine historique et religieux époustouflant. Ce fut l’ancienne capitale religieuse de l’Écosse. Dans ce centre spirituel, une figure domina pendant longtemps. Celle de John Knox.

John Knox est celui qui est considéré comme l’instaurateur de la religion réformée dans le pays. C’est le premier à avoir vraiment prononcé ses sermons, entérinant une fracture avec Rome, en 1560. Ce fut le début d’une lutte ensanglantée entre protestants et catholiques. L’histoire de John Knox transparaît partout dans Saint Andrews.

Cette figure divise toujours les Écossais. Certains le perçoivent encore comme un prédicateur intransigeant, caractériel, alors que d’autres le voient vraiment comment le réformateur de l’Église écossaise et comme une figure incontournable de l’histoire religieuse. 

Invités

  • Marie-Lorraine Tresca , journaliste pour le quotidien La Croix

Les dernières émissions

L'émission

Tous les samedis à 08h45

En 2017, les protestants célèbrent les 500 ans de la Réforme. À cette occasion, découvrez une chronique sur le protestantisme, avec le quotidien La Croix.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.