Nathalie Sarthou-Lajus et Alexis Jenni à Bose, dans les pas d'Enzo Bianchi

Présentée par Christophe Henning

S'abonner à l'émission

En Toutes Lettres

lundi 17 avril à 16h00

Durée émission : 25 min

Nathalie Sarthou-Lajus et Alexis Jenni à Bose, dans les pas d'Enzo Bianchi

© éditionALBINMICHEL - Nathalie Sarthou-Lajus / ©DenisFELIX - Alexis Jenni

La rencontre de Nathalie Sarthou-Lajus et Alexis Jenni avec la communauté religieuse de Bose a été une bouffée d'oxygène. Aux sources de l'Évangile, un christianisme comme on l'aime.

00:00

00:00

Bose. Petit hameau perdu au cœur du Piémont italien. C'est là que vit la communauté œcuménique fondée par Enzo Bianchi. C'est là aussi que Nathalie Sarthou-Lajus et Alexis Jenni se sont retrouvés pour écrire "Une vie simple" (éd. Albin Michel). Un ouvrage né d'un "enthousiasme commun pour Enzo Bianchi", rencontré à Paris, lors d'une conférence. "Un grand homme et une figure spirituelle importante pour le christianisme aujourd'hui."
 

"Bose, c'est un christianisme vivant, invarné, où l'Évangile est vraiment central et où l'humain peut se déployer"

 

Enzo Bianchi, "superstar en Italie"

Curieusement, le Père Enzo Bianchi reste très peu connu en France. "Ce qui est d'autant plus étonnant qu'il est assez extraordinaire", remarque Alexi Jenni. Le prêtre italien de plus de 70 ans, qui a écrit de nombreux ouvrages - à lire notamment "Prier la parole" (publié pour la remière fois en 1973), est aussi un grand orateur. Alexis Jenni et Nathalie Sarthou-Lajus ont été "époustouflés" et ont très vite pris la décision d'en faire un livre. Il fallait pour cela se rendre à Bose, passage obligé.
 

bose, une bouffée d'oxygène

80 moines et moniales de différentes confessions religieuses forment la communauté de Bose. En dialecte piémontais, "bose" signifie "le trou", au sens de "la source". D'ailleurs, tout ce qui se rattache à la symbolique de l'eau, de la source ou de la fontaine, renvoie à une notion importante dans la spiritualité d'Enzo Bianchi.

 



 

Un retour aux sources: à Bose, c'est un peu ce qu'ont vécu les auteurs de "Une vie simple". Nathalie Sarthou-Lajus y a été la témoin enthousiaste d'un "christianisme vivant, invarné, où l'Évangile est vraiment central et où l'humain peut se déployer". Pour la philosophe c'est aussi ce que le pape François insuffle dans l'Église, "ce christianisme que l'on aime, où l'humain peut respirer, où il n'est pas prisonnier d'un corset de dogmes". Une "bouffée d'oxygène", la foi comme une Bonne nouvelle.

 

L'écrivain Alexis Jenni a reçu le prix Goncourt 2011 pour "L'art français de la guerre" (éd. Gallimard). Il est aussi l'auteur de "Son  visage et le tien" (éd. Albin Michel, 2014) et de "Dans l'attente de toi" (éd. L'iconoclaste, 2016)

Philosophe, Nathalie Sarthou-Lajus est rédactrice en chef adjointe de la revue Etudes, et l'auteure de "Sauver nos vies" (éd. Albin Michel, 2013)

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les lundis à 16h00

Christophe Henning reçoit chaque semaine un auteur: travail théologique, questions pastorales, dimension liturgique, vie spirituelle, dialogue des religions… Autant de questions évoquées dans un tête-à-tête direct et nourri avec l’auteur.

Le présentateur

Christophe Henning

Journaliste de presse écrite dans le groupe Bayard, Christophe veut susciter le débat et favoriser la rencontre des témoins. Lecteur infatigable, il partage volontiers ses coups de cœur. Dans les studios parisiens de RCF, il donne la parole aux auteurs, mais aussi aux acteurs de la société et de l’Eglise.