Avec Laudato Si', le pape approfondit la vision catholique de l'écologie

Présentée par

S'abonner à l'émission

Comment les écologistes perçoivent Laudato si'

samedi 5 août 2017 à 7h09

Durée émission : 3 min

Comment les écologistes perçoivent Laudato si'

© Corinne SIMON/CIRIC - 29 août 2015 : Fabien REVOL, théologien, philosophe, biologiste membre du Centre Interdisciplinaire d'Ethique (CIE) et titulaire de la Chaire Jean-Bastaire. France.

On a pu voir l'encyclique du pape François comme une rupture avec la tradition. Or, Laudato Si' puise dans la recherche actuelle en théologie et la pensée de Benoît XVI ou de Jean-Paul II.

L'encyclique Laudato Si' a ceci d'inédit dans l'histoire de l'Église qu'elle est la première encyclique portant intégralement le sujet de l'écologie. Pour beaucoup de militants de la mouvance écologistes, le texte constitue cependant une rupture dans la tradition de l'Église. Fabien Revol, avec les membres de l'association lyonnaise Chrétiens et pic de pétrole ont étudié leurs réactions, qu'ils ont recensées en vue d'un ycle de conférences au sein de la Chaire Jean-Bastaire de l'Université catholique de Lyon (UCLy). Et dans l'ouvrage "La réception de Laudato Si' dans la militance écologiste" (éd. Cerf).
 

La pensée du pape François "s'inscrit dans une maturation dans ces dernières décennies de la pensée catholique sur l'écologie"

 

Laudato SI', Une rupture avec la tradition?

Dans son encyclique, le pape François ne cesse de faire référence à Benoît XVI et Jean-Paul II. Par exemple, en faisant de saint François d'Assise un modèle d'écologie intégrale, il poursuit le travail de réintégration dans l'enseignement magistériel de la spiritualité du Poverello, qu'avait amorcé Jean-Paul II.

Malgré cela, beaucoup des contributeurs du livre "La réception de Laudato Si' dans la militance écologiste", voient dans l'encyclique une rupture avec la tradition de l'Église. Parmi eux Serge Latouche qui va presque jusqu'à dire que le pape n'est pas loin d'instrumentaliser les propos de ces prédécesseurs. "Ce qui n'est pas totalement vrai à mon sens", observe Fabien Revol, pour qui la pensée du pape François "s'inscrit dans une maturation dans ces dernières décennies de la pensée catholique sur l'écologie".

 

 

un texte nourri des recherches actuelles en théologie

Sur le plan théologique, avec Laudato Si' ne touche pas au fond mais à la forme. De manière générale, la préoccupation du pape de rendre audible la foi chrétienne à nos contemporains revient souvent dans ses propos, et même par exemple dans l'exhortation apostolique "Evangelii gaudium".

"En se laissant interpeller par les questions profondes de l'écologie scientifique, le théologien peut retravailler la tradition et donner à la comprendre de manière renouvellée." Fabien Revol a particulièrement étudié le chapitre 2 de l'encyclique, "L'Évangile de la création", pour savoir quelles sont les sources du pape: il est allé puiser dans "la recherche actuelle en théologie".
 

 

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les samedis à 07h09

Fabien Revol, théologien et spécialiste d'écologie, nous propose de découvrir la manière dont les militants écologistes non-chrétiens ont accueilli l'encyclique Laudato si'. Il s'appuie sur un cycle de conférences organisé conjointement par l'association Chrétiens et pics de pétrole et la chaire Jean-Bastaire de l'Université catholique de Lyon (UCLy). Des conférences qui ont fait l'objet d'une publication, "La réception de Laudato Si' dans la militance écologiste" (éd. Cerf).

Le présentateur

Anne Kerléo

Journaliste de formation, Anne est passionnée de reportage, au coin de la rue ou à l'autre bout du monde. Rédactrice en chef "opérations spéciales" RCF, elle a pour mission de préparer et de coordonner la couverture d'événements grands ou petits et l'organisation d'émission hors des studios. Lyonnaise d'adoption, elle ne s'éloigne jamais longtemps de la Bretagne de ses origines.