Comment les prêtres à la retraite sont-ils accompagnés ?

Présentée par PR-23725

S'abonner à l'émission

Le dossier du jour

lundi 5 octobre 2020 à 7h13

Durée émission : 7 min

Le dossier du jour

© CIRIC International

La semaine bleue commence ce lundi en France. L’occasion de porter une attention particulière aux prêtres retraités, dont l'accompagnement est devenu un enjeu très important.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

En France, les prêtres sont un peu plus de 4000 à avoir dépassé les 75 ans, l’âge de la retraite pour un prêtre. Leur accompagnement varie en fonction des diocèses. Dans certains endroits, ce n’est quasiment qu’au vicaire général que revient la charge du suivi des prêtres à la retraite. Et dans d’autres diocèses, de véritables équipes pluridisciplinaires interviennent au quotidien. 

Depuis une dizaine d’années, ce suivi se structure, sous l’impulsion de la Conférence des Evêques de France (CEF). En 2012, une étude est lancée auprès des diocèses pour faire une sorte d’état des lieux de la prise en charge des prêtres aînés. Le père Jean-François Berjonneau, du diocèse d’Evreux, est membre de la commission qui pilote ce travail au sein de la CEF. Il participe à ce travail depuis le départ, où "il y avait des délégués pour les questions sociales pour les prêtres. Certains s’occupaient de l’ensemble des questions administratives des prêtres, d’autres s’occupaient plus spécialement des prêtres aînés", explique-t-il.

À partir de ce constat, des équipes pluridisciplinaires se sont petit à petit constituées autour des vicaires généraux. Aujourd’hui, presque tous les diocèses peuvent compter sur des personnes formées à cette mission.

Une équipe pluridisciplinaire pour mieux accompagner les prêtres

Ces équipes pluridisciplinaires varient en fonction des territoires et de leurs ressources, aussi bien financières qu’humaines. Mais la Conférence des Evêques de France préconise tout de même d’y intégrer des compétences très précises. "Rassembler différents partenaires du peuple de Dieu et en particulier des laïcs pour accompagner ces prêtres avec une diversité de compétences, que ce soit dans le domaine social, médical, du soutien psychologique, c’est comme ça que sont nées les équipes pluridisciplinaires", raconte le père Jean Louis Berjonneau. Il y a des professionnels mais aussi des bénévoles. Et sans eux, l’accompagnement ne pourrait pas être aussi important.

Tous les diocèses n’ont pas les moyens de se payer les services d’assistantes sociales professionnelles. Mais elles sont tout de même de plus en plus nombreuses. Aujourd’hui une trentaine de diocèses se sont engagés dans une démarche de professionnalisation. C’est le cas du Diocèse de Grenoble Vienne. Prisci Moulins a accompagné des prêtres pendant de nombreuses années avec des missions de première importance pour les prêtres anciens comme "ce qui concerne le maintien à domicile, ou voir s’ils veulent changer de logement, les accompagner s’ils veulent entrer en Ehpad", explique-t-elle.

Pour le diocèse de Grenoble Vienne, ce sont près de 80 prêtres anciens qui sont suivi régulièrement par l’assistance sociale qui travaille à 60%. Accompagner nécessite de la disponibilité mais aussi la construction d’une relation de confiance, qui demande du temps. C’est ce qu’a observé Mgr Luc Crepy, l’évêque du Diocèse du Puy-en-Velay qui peut compter sur les services d’une professionnelle. Mais du côté des prêtres il faut parfois un peu de temps pour accepter d’être aidés. "Les prêtres sont quand même des célibataires et donc ils ont souvent appris à se débrouiller par eux-même et ne sont pas toujours habitués à confier des choses intimes concernant leur santé ou leur argent", explique Mgr Luc Crepy.

La Conférence des Evêques de France accompagne ces équipes sur le terrain

La CEF propose des formations et des temps de rencontre entre les acteurs de l’accompagnement des prêtres aînés. Pour Blandine Girard, assistante sociale au sein du Diocèse de Lyon, ces temps d’échange sont essentiels. "Ça nous sert à s'appuyer les unes sur les unes car nous sommes seules dans les diocèses et ça nous permet d'échanger de se donner des idées, et d'éviter l'isolement", confie-t-elle.

Il existe aussi un colloque organisé chaque année par la CEF, qui réunit tous les acteurs, professionnels ou non. Le prochain a lieu ce mercredi 7 octobre, en visioconférence en raison des conditions sanitaires. Mais ce rendez-vous est aussi l’occasion de parler de pastorale. Et notamment de parler de la place des prêtres aînés dans nos églises diocésaines. Un sujet essentiel pour le père Jean-François Berjonneau : "on souhaite de plus en plus que quand un prêtre entre en retraite, il reçoive une lettre de mission de l'évêque".

Un sujet qui sera donc au cœur des échanges de ce colloque national organisé par la Conférence des Evêques de France ce mercredi. Pour en savoir plus sur cette démarche lancée en 2012, un document épiscopat est disponible sur le site de la CEF. Intitulé "Prêtres ainés au cœur de l’Eglise Diocésaine", il détaille en plus de 130 pages ces enjeux qui en ce début de semaine bleue sont particulièrement d’actualité.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 7h13

Chaque matin à 7h13, un dossier consacré à un sujet d'actualité dans La Matinale RCF.

Le présentateur

Stéphane Longin

Après plusieurs métiers, Stéphane s'est formé au journalisme en alternance à l'ESJ de Montpellier et à RCF Haute-Loire. Puis il est devenu salarié à plein temps de la radio.
Il assume maintenant les fonctions de responsable d'antenne et de directeur des stations auvergnates.