Déclic et Provoc’ pour accompagner les vocations

Présentée par

S'abonner à l'émission

Vitamine C

jeudi 11 octobre à 11h30

Durée émission : 30 min

Déclic et Provoc’ pour accompagner les vocations

Le réseau Welcome est engagé depuis 3 ans à Grenoble dans l’accueil des réfugiés et demandeurs d’asile. La pastorale des vocations du diocèse inaugure de nouveaux parcours.

Anniversaire de Welcome

Vitamine C revient sur l’anniversaire du réseau JRS Welcome. Trois années consacrées à l’aide aux personnes réfugiées qui arrivent dans notre région. Nous découvrons la mission de Welcome, une association qui recherche de nouveaux collaborateurs.
Informations et contacts : https://www.jrsfrance.org/nos-antennes/grenoble/

La pastorale des vocations

Le synode des évêques sur les jeunes et le discernement vocationnel se poursuit à Rome. Mais sans attendre, le diocèse de Grenoble-Vienne a mis en place de nouveaux parcours PROVOC’ et DECLIC, pour aider et accompagner les jeunes dans la recherche de leur vocation.
 

Déclics : Choisir et unifier sa vie avec Jésus

Plus d'informations : isereanybody.fr/declics
Inscriptions jusqu'au 15 octobre
parcoursdeclics@diocese-grenoble-vienne.fr
 

Provoc : Discerner l'appel à la vocation consacrée dans le célibat 

Plus d'informations : isereanybody.fr/provoc 
Inscriptions jusqu'au 5 novembre
vocations@diocese-grenoble-vienne.fr
 

Un regard sur le célibat consacré

Mgr Emmanuel Gobilliard nous le transmet dans sa 4e lettre de Madagascar (extrait) :
 « Toujours est-il que je me souviens très bien du jour où j’ai à la fois compris et accepté mon célibat. J’étais déjà prêtre. C’était à l’hôpital Spallanzani, hôpital de phase terminale des maladies infectieuses où j’étais aumônier. Mario, auprès de qui je me trouvais, était en train de mourir du sida. Un jour, me regardant bien dans les yeux, il m’a dit : « je crois avoir compris le célibat des prêtres ! » Du tac au tac, je lui ai répondu : « Eh bien explique-moi parce que moi, je n’ai pas tout compris ! » Il a réfléchi et paisiblement il m’a dit : « quand tu es là, je me repose dans ton cœur ! » Je n’avais toujours pas compris, alors je lui ai demandé des explications. Il a ajouté : « Quand les dames de la Croix-Rouge viennent, ce n’est pas pareil ! Elles sont mariées, elles ont des enfants et des petits-enfants, et je suis content qu’elles prennent de leur temps pour venir me voir. Je les trouve généreuses. Quand toi, tu viens, je trouve cela normal ! Il n’y a personne dans ton cœur que tu dois aimer plus que moi lorsque tu es à côté de moi. Ton cœur est libre d’être pour moi tout seul, et c’est cela qui me repose. Quand tu viens, j’ai l’impression d’être vraiment important, je sais que, au moment où tu es dans cette chambre d’hôpital, il n’y a personne qui, pour toi, soit plus important que moi. Si tu étais marié, alors je saurais qu’il y a dans ton cœur quelqu’un de plus important que moi et ce serait normal. Pareil si tu avais des enfants. Toi, non seulement il n’y a personne dans ton cœur qui soit plus important que moi, mais en plus tu as choisi cette vie. C’est une situation que tu as voulue. Cela me rend heureux. »
Il avait raison, le célibat que vit le prêtre diocésain, c’est le célibat même du Christ. Tout cela nous dépasse et, bien sûr nous ne sommes jamais à la hauteur de l’exigence que ce célibat implique. C’est vraiment du mystère d’amour du Christ pour son Église…
»

Extrait tiré de "Journal de Tanjomoha - Quand le cœur se dévoile au contact des plus pauvres", par Emmanuel Gobilliard
Source : https://www.editions-beatitudes.com/catalogue/temoignages/journal-de-tanjomoha/

Invités

  • Magali Herbaut , Membre du bureau de Welcome Grenoble

  • Pauline Guilly , Service des vocations, pastorale des jeunes du diocèse de Grenoble-Vienne

Les dernières émissions