Dialogue interreligieux - Les 30 ans de la Rencontre d'Assise

Mardi 20 septembre, Journée mondiale de prière pour la paix. Le pape François et les représentants des grandes religions sont à Assise pour commémorer les 30 ans de la Rencontre initiée par Jean-Paul II en 1986. RCF vous propose une programmation spéciale du 18 au 20 septembre.

Mardi 20 septembre, le pape Françoise se rend à Assise pour la Journée mondiale de prière pour la paix. Le thème de la journée est "Soif de paix, religions et cultures en dialogue". Un événement qui commémore les 30 ans de la Rencontre d'Assise. 
> Voir le programme de la Rencontre

La première Rencontre d’Assise a eu lieu le 28 octobre 1986. A l'initiative de Jean-Paul II, les représentants des grandes religions du monde étaient invités à prier pour la paix. Depuis, d'autres rencotres interreligieuses ont eu lieu en 1993, en 2002 et en 2011.

 


©Wikimédia Commons - Rencontre d'Assise, 2011

 

Programmation spéciale sur RCF

La rédaction nationale de RCF vous fait vivre une journée spéciale mardi 20 septembre. Envoyé spécial à Assise: Jean-Baptiste Cocagne (RCF Lyon).

- Les fruits de la Rencontre d'Assise
émission Le Temps de le dire - lundi 19 septembre à 9h

- EN DIRECT: Retransmission de la cérémonie de clôture
mardi 20 septembre de 17h à 19h

- EN DIRECT: Le dialogue interreligieux dans nos vies, récits d'expérience
mardi 20 septembre à 21h.

Les religions se réunissent à Assise pour la paix

Les religions se réunissent à Assise pour la paix

Le 20 septembre, Assise sera de nouveau le théâtre d’une rencontre interreligieuse, 30 ans après celle historique qui réunit le pape Jean-Paul II et 120 responsables religieux.

"Soif de paix”, c’est le nom de la rencontre internationale organisée du 18 au 20 septembre prochain à Assise, en Italie. Une rencontre à laquelle participera le Pape François pour la dernière journée. Trente ans après la rencontre d’Assise convoquée par Jean-Paul II qui avait réuni environ 100 leaders religieux, près de 500 responsables sont attendus cette année, parmi lesquels Bartholomée Ier, le patriarche de Constantinople, ou encore Justin Welby, l’archevêque de Canterbury.

Pour Marco Impagliazzo, le nouveau président de la communauté Sant’Egidio, qui fait bien évidemment partie des organisateurs de cette rencontre, avec le diocèse d’Assise et la Famille Franciscaine, l’esprit qui souffle sur Assise est celui qui entend se désolidariser de la violence des religions, dans un contexte marqué par le terrorisme. Il explique également à Radio Vatican que ce rassemblement veut être l’écho des peuples qui souffrent, et pas seulement celui des leaders.

La première Rencontre d’Assise a eu lieu le 28 octobre 1986. A l'initiative de Jean-Paul II, les représentants des grandes religions du monde étaient invités à prier pour la paix. Depuis, d'autres rencotres interreligieuses ont eu lieu en 1993, en 2002 et en 2011.

Fini le cadre de la guerre froide, cette nouvelle rencontre d'Assise se déroulera dans un contexte de terreur appuyée, dans lesquelles sont directement plongées les religions. Pour Marco Impagliazzo, interrogé par le quotidien La Croix, "notre responsabilité en est d’autant plus forte. Les religions sont conscientes qu’elles ne peuvent désormais pas faire autrement que de marcher dans la même direction, avec la paix pour objectif."
 

Le dossier de la rédaction

Le dialogue interreligieux vu par l'Eglise catholique

Le dialogue interreligieux vu par l'Eglise catholique

Dans l'histoire de l’Église et du dialogue interreligieux, Vatican II et la déclaration Nostra Ætate constituent un tournant exceptionnel. Régine Maire répond à Bénédicte Draillard.

Le christianisme est la religion la plus répandue dans le monde: ils représentent environ 33% de la population mondiale. Il y aurait 23% de musulmans dans le monde, 15% d'hindous, 7% de bouddhistes et 0,2% de juifs. Et 16% de la population n'a pas d'affiliation religieuse. Les relations entre les chrétiens et les autres religions est une question éminemment complexe. Parmi les chrétiens, en effet, il y a tout lieu de supposer que les coptes d'Egypte ou l'Eglise arménienne n'ont pas le même rapport à l'islam que les protestants d'Irlande ou les orthodoxes de Russie. Ce qui intéresse ici ce sont les relations entre l'Eglise catholique et les autres religions.

Dans l'histoire des relations qu'entretient l'Eglise catholique avec les autres religions, il y a un avant et un après Vatican II. Et surtout sa déclaration sur les relations de l'Eglise avec les religions non chrétiennes, Nostra Ætate, promulguée le 28 octobre 1965.

 
"À notre époque où le genre humain devient de jour en jour plus étroitement uni et où les relations entre les divers peuples se multiplient, l’Église examine plus attentivement quelles sont ses relations avec les religions non chrétiennes. Dans sa tâche de promouvoir l’unité et la charité entre les hommes, et aussi entre les peuples, elle examine ici d’abord ce que les hommes ont en commun et qui les pousse à vivre ensemble leur destinée."

 

Avec ce texte, qui est pour Régine Maire "révolutionnaire", l'Eglise énonce qu'elle "n'a de sens que si elle est pour le monde moyen d'unité et croissance de l'amour". Un texte où aucune condamnation n'apparaît mais où l'on sent le soucis des pères conciliaires d'unité pour le monde. Avant Vatican II, l'histoire de l'Eglise est souvent trouble: guerres de religions en France, croisades, etc. Cette histoire n'est cependant pas uniforme, elle est passée par des moments d'ouverture et de fermeture.

Christian de Chergé, le coeur du dialogue n'est-il pas l'amitié?

Christian de Chergé, le coeur du dialogue n'est-il pas l'amitié?

Contemplatifs chrétiens immergés en terre d'islam. La vie de Christian de Chergé et celle des moines de Tibhirine enseignent l'art du dialogue. Marie-Françoise Tinel reçoit Christine Rey.

L'AVENT SUR RCF - Une vie donnée, à l'écoute des bienheureux d'Algérie - 19 martyrs de l'Église d'Algérie seront béatifiés le 8 décembre à Oran. Mgr Pierre Claverie, les moines de Tibhirine et les 11 autres religieux bientôt béatifiés avaient fait le choix de rester fidèles à l'Église d'Algérie et à leurs amis et voisins algériens en dépit des risques encourus dans une décennie 90 marquée par la violence. RCF met en place une programmation spéciale à l'occasion de cet événement.
> Voir le dossier de RCF

 

Dans la nuit du 25 au 26 mars 1996, sept moines français sont enlevés en Algérie. Séquestrés, ils sont ensuite assassinés le 21 mai ; le groupe islamique armé (GIA) revendique ces actes. Au total ce seront plus de 200.000 personnes qui seront les victimes de ces années de sang, entre 1993 et 2000.

A Notre-Dame de l'Atlas, les moines de Tibhirine avaient choisi une vie d'amitié avec le peuple algérien. Ils avaient fait le choix d'une fraternité vécue au quotidien avec les villageois musulmans, jusqu'au plus tragique. "Le coeur du dialogue n'est-il pas l'amitié?", a écrit Christian de Chergé, le prieur de la petite communauté de Tibhirine.

L'ouvrage de Christine Rey consacré à la vie et au testament spirituel de Christian de Chergé, publié en 1998, a été réédité en novembre 2010. Cette même année, en septembre, on découvrait "Des hommes et des dieux", le film du réalisateur Xavier Beauvois Grand prix du jury à Cannes et César du meilleur film pour l'année 2010. "Le film a permis de relancer l'intérêt pour le témoignage de vie des frères de Tibhirine", selon Christine Rey.

Emission enregistrée en 2011

Les dossiers RCF