Etudiants, jeunes professionnels: ils vivent en colocation... chrétienne !

Présentée par

S'abonner à l'émission

Vitamine C, la suite

samedi 7 mars à 9h15

Durée émission : 45 min

Etudiants, jeunes professionnels: ils vivent en colocation... chrétienne !

© 2019 RCF Haute-Savoie

Annecy compte trois colocations chrétiennes. Une quinzaine de jeunes de 18 à 28 ans ont choisi de partager leur vie et leur foi dans ces maisons ouvertes et pleines de vie.

"Je suis arrivé à Annecy pour le travail. Sans connaître personne. Vivre dans une coloc chrétienne, cela m'a permis de rencontrer du monde et de partager ma foi" raconte Baptiste, 24 ans, installé à la Maison de la Prairie. Mêmes motivations à la fois relationnelles et spirituelles pour Marie, Nora, Rémi, Thierry et les autres. 
Chacune des trois colocations annéciennes a son histoire et ses spécificités : 
- La Maison de la Prairie, crée par le Diocèse d'Annecy il y a dix ans, abrite aujourd'hui des jeunes professionnels. 
- Le Foyer Sainte-Bernadette, situé dans l'ancien presbytère de l'église, a été imaginé en 2015 par la paroisse du Christ Ressuscité. Il accueille quatre étudiants, accompagnés par un couple de jeunes parents qui vivent à l'étage en-dessous. 
- La Maison d'Acoté est le projet d'un couple de paroissiens d'Annecy-Le-Vieux, qui a rénové la maison voisine en trois appartements. Certains sont loués en colocation à des jeunes actifs. Un autre est habité par une personne âgée. Dans un esprit de maison intergénérationnelle. 

"PARTAGER NOTRE FOI, CELA CRÉE DES RAPPORTS ET DES LIENS TRÈS PROFONDS"

Repas communs informels, repas communs institués, vie quotidienne... Même si chacun a sa chambre (et souvent sa salle de bain), les colocataires s'engagent à vivre dans un esprit communautaire.  "Il y a vraiment le principe du partage, du service et d'une maison ouverte" souligne Alexandra, responsable de la Maison de la Prairie. 
"On recrée un peu une famille. D'ailleurs, ceux qui ont quitté la maison restent toujours en contact avec nous" se réjouit Marina Brière, fondatrice de la Maison d'Acoté. 
Au coeur de ces lieux de vie : des oratoires. Et des temps de prière institués dans chaque colocation. "Partager notre foi, cela crée des liens très profonds. Il y a beaucoup de bienveillance entre nous. Je me suis toujours sentie soutenue dans tout ce que j'ai traversé" confie Marie, en reconversion professionnelle. 

"ON SE SOUCIE DU CONFORT MATÉRIEL ET DE LA VIE SPIRITUELLE DES AUTRES"

"Prier ensemble nous fait entrer dans une autre dimension relationnelle. On est au-delà de l'affectif et de l'entente. C'est un vrai encrage au quotidien" renchérit Clémentine, habitante de la Maison d'Acoté. 
Cette expérience de vie fraternelle et communautaire semble aider les jeunes à affermir leur foi. "En tant que jeune, ce n'est pas toujours évident d'assumer sa foi. Se ressourcer dans la colocation permet d'aller ensuite, avec confiance, témoigner",  résume Alexandra. "Je commence à dire à des camarades que je vis dans une colocation chrétienne" confie Rémi, dix-huit ans. 
"Avec le recul, je dirais qu'il n'y a pas de but, d'objectif. On se soucie du confort matériel et de la vie spirituelle des autres. Et en vivant comme cela, on voit l'Esprit qui agit... Il se passe de très belles choses. Et on rend grâce pour ça !" conclut Simon Lefur, accompagnateur du Foyer Sainte-Bernadette. 
 

Les colocations ont créé un groupe d'étudiants et jeunes-professionnels ouvert à tous les jeunes de 17 à 30 ans : L'appel de Sa-Voix
Rendez-vous hebdomadaire le mercredi soir à 19h30 (à Sainte-Bernadette ou à la Maison du Diocèse) avec messe, temps de louange, repas partagé et temps d'échange. 
Mail: lappeldesavoix@gmail.com -  Responsable (Marine) : 06 65 27 15 91

 

Les dernières émissions

L'émission

Chaque samedi à 9h15, le dimanche à 17h15

Chaque week-end, juste après Vitamine C, Vanessa Sansone ouvre le débat dans Vitamine C, la suite en donnant la parole aux chrétiens qui se bougent près de chez vous. Un temps pour s’informer, réfléchir, approfondir et échanger.

Le présentateur

Vanessa Sansone

Annécienne d'adoption depuis 2012. J'aime utiliser mes chaussures de randonnée et mon appareil à raclette. Je tente aussi de tenir sur des skis. Je couvre l'actualité du département. Et en particulier l'actualité des chrétiens qui s'engagent !