François, pape évangélique

Présentée par

S'abonner à l'émission

Halte spirituelle, l'intégrale

vendredi 13 avril à 23h00

Durée émission : 55 min

François, pape évangélique

© JB Bonavia - Père Cédric Burgun : pour le pape, "la plus grande pauvreté c'est l'absence de Dieu dans une vie"

Comprendre la spiritualité du pape François c'est comprendre pourquoi il dérange. "Si l'Évangile ne dérange pas il n'est pas Évangile", dit le Père Cédric Burgun.

00:00

00:00

"On ne peut pas le nier, le pape François est une figure qui ne laisse pas insensible." Depuis son élection en 2013, le pape François ne cesse de surprendre. Son style et son franc-parler comme vision de la fonction pontificale en font un pape pour le moins atypique. "Il bouscule parce que quand il a quelque chose à dire, il ne se gêne pas pour le dire, observe le Père Cédric Burgun, peut-être avec moins de codes diplomatiques que ses prédécesseurs." Mais Jean Paul II ou Benoît XVI "avaient des paroles tout aussi fortes". Si donc le pape François nous dérange c'est que le message évangélique dérange.
 

"Si l'Évangile ne dérange pas il n'est pas Évangile"

 

Voir le Christ dans le pauvre

Lors de la Journée mondiale des pauvres, François a également cité saint Jean Chrysostome, docteur de l'Église : "N'honorez pas le Christ eucharistique avec des ornements de soie, tandis qu’à l’extérieur du temple vous négligez cet autre Christ qui souffre du froid et de la nudité." Le pape établi un parallèle entre présent dans l'eucharistie et Dieu présent dans les pauvres : "une réalité théologique très forte et très concrète" devant laquelle nous place le pape François.

"Dans le pauvre, Jésus frappe à la porte de notre cœur et, assoiffé, nous demande de l’amour", a dit le pape dans son homélie lors de la Journée mondiale des pauvres qu'il a initiée. "Le pape François dit que nous avons à risquer norte vie pour nous engager envers les plus pauvres et envers les autres, explique le P. Burgun, c'est le message fort de son homélie."

 



 

Donner sa vie aux pauvres

Dans une lettre apostolique rendue publique mardi 11 juillet 2017, le pape François a proposé une nouvelle voie de béatification : "l'offrande de la vie". "Il est certain que l’offrande héroïque de la vie, suggérée et soutenue par la charité, exprime une imitation véritable, pleine et exemplaire du Christ, et mérite donc une admiration que la communauté des fidèles réserve d’ordinaire à ceux qui ont accepté volontairement le martyre du sang", écrit-il. Pour le spécialiste du droit canon, cela signifie que "quelqu'un qui aurait épuisé sa vie au service des plus pauvres, c'est un peu comme un martyr de l'amour". Cela peut sembler excessif ou scandaleux, mais il y a là "une forme de radicalité évangélique", dit le P. Burgun.
 


©ServizioFotograficoOR/CPP/CIRIC - Le 29 mars 2018, Jeudi saint : le pape François lave les pieds de prisonniers (Rome)

 

Accueillir chez lui des migrants, rencontrer des pauvres, laver les pieds des prisonniers... autant de messages forts, parfois incompris, que le pape a envoyés. "C'est un pape qui nous appelle à discerner quels sont les signes des temps." Or pour le pape, "la plus grande pauvreté c'est l'absence de Dieu dans une vie", dit le P. Burgun.

 



 

L'Évangile nous dérange forcément

"Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous" (Mc 14, 7), dit le Christ, non pas pour que l'on s'habitue à la pauvreté, mais précisément "pour que la pauvreté continue de nous déranger", explique le P. Burgun. Il explique qu'il y a chez tout chrétien "une tension". "Si l'Évangile ne dérange pas il n'est pas Évangile."

Comme le rappelle constamment le pape aux fidèles mais aussi au clergé, être croyant c'est ne pas s'installer dans des acquis et toujours sortir de sa zone de confort. "C'est pour cela que Jésus a bien dit que le maître n'avait pas de pierre où reposer la tête."

 

Invités

  • Père Cédric Burgun , prêtre du diocèse de Metz, spécialiste du droit canon, vice-doyen de la Faculté de droit canonique de l'Institut catholique de Paris (ICP), directeur au Séminaire des Carmes

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les vendredis à 23h00

L'émission de référence de RCF! Un format court et quotidien, complété par une version intégrale le samedi, pour engager une réflexion spirituelle profonde et accessible, autour d'une thématique d'actualité.

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!