L'Avent sur RCF - Une vie donnée, à l'écoute des bienheureux d'Algérie

© RCF / Odile Riffaud - L'Avent avec RCF sur le thème "Une vie donnée", pour découvrir la spiritualité des bienheureux d'Algérie

19 martyrs de l'Église d'Algérie seront béatifiés le 8 décembre à Oran. Mgr Pierre Claverie, les moines de Tibhirine et les 11 autres religieux bientôt béatifiés avaient fait le choix de rester fidèles à l'Église d'Algérie et à leurs amis et voisins algériens en dépit des risques encourus dans une décennie 90 marquée par la violence. RCF met en place une programmation spéciale à l'occasion de cet événement.

Bienheureux d'Algérie, quelle spiritualité ?

Parmi les béatifiés du 8 décembre, Mgr Pierre Claverie (1938-1996), évêque d'Oran, nous a laissé de nombreux écrits, et notamment une lettre adressée à ses "frères et amis algériens". D'une certaine façon, ces quelques lignes nous permettent d'approcher la spiritualité de ces 19 hommes et femmes qui sont pour nous l'exemple d'une vie donnée au nom de l'amitié.
 

"Mes frères et amis algériens... Avec vous, en apprenant l'arabe, j'ai surtout appris à parler et à comprendre le langage du cœur, celui de l'amitié fraternelle où communient les races et les religions. Là encore, j'ai la faiblesse de croire que cette amitié est plus profonde que nos différences, qu'elle résiste au temps, à la distance, à la séparation. Car je crois que cette amitié vient de Dieu et conduit à Dieu.

C'est peut-être une folie en un temps où la violence et la force semblent faire le droit et établissent des relations de domination et d'exploitation, en un temps où l'argent et l'ambition élèvent les murs d'un monde sans âme sur le mépris des petits et des pauvres, en un temps où même la religion peut devenir un facteur de division supplémentaire dans un monde déjà brisé...

C'est certainement une folie de croire encore à la force des mains nues et de la simple humanité, mais à la suite de Jésus Christ, j'ai la faiblesse de croire que c'est une force."

(Lettre issue du livre "Mgr Pierre Claverie et ses dix-huit compagnes et compagnons martyrs d'Algérie", édité par la Province dominicaine de France)

 

Programmation spéciale 8 décembre

• Portraits des bienheureux
Du 3 au 9 décembre à 7h25, dans La Matinale, Bénédicte Draillard retrace la vie de chacun des 19 bienheureux

• Héros ou martyr, quelle différence ?
Mercredi 5 décembre à 21h, émission Un prêtre vous répond par Catherine Segouffin
► RÉÉCOUTE / PODCAST

• Moines de Tibhirine : le témoignage de vies déjà données
Jeudi 6 décembre à 9h, émission Le Temps de le dire par Antoine Bellier
► RÉÉCOUTE / PODCAST

• Marie-Dominique Minassian, théologienne, spécialiste des moines de Tibhirine
Vendredi 7 décembre à 8h10, émission Le Grand Invité par Stéphanie Gallet
► RÉÉCOUTE / PODCAST

• Diffusion exceptionnelle de la pièce "Pierre et Mohamed"
Vendredi 7 décembre à 21h - La pièce "Pierre et Mohamed" est un texte signé Adrien Candiard, o.p., mis en scène par Francesco Agnello. Cette pièce raconte l'amitié entre Mgr Pierre Claverie et Mohamed Bouchikhi, son chauffeur, un jeune musulman, assassiné avec lui.
> En savoir plus

• DIRECT Retransmission de la messe de béatification (sous réserve)
Samedi 8 décembre à 13h

 

Programmation spéciale Avent - Une vie donnée, à l'écoute des bienheureux d’Algérie

Les 19 béatifiés d'Algérie sont cette année nos guides pour l'Avent. Béatifiés, ils le sont non pas parce qu’ils ont été assassinés mais pour avoir donné leur vie dans le silence. Une vie à l’image de celle de Jésus à Nazareth avant la courte période de sa vie publique. La vie de ces personnes peut nous éclairer au cours de notre préparation à la fête de Noël.

Tout au long de leur vie, en effet, ces hommes et ces femmes ont cheminé, ont progressé. Chacun de nous est aussi appelé à faire un chemin pour avancer, grandir dans la foi. L’Avent peut être l’occasion d’expérimenter, peut-être de manière plus consciente et plus appuyée, cette notion de cheminement. Et les programmes de RCF auront le souci d’aider à cela, en ayant aussi à coeur de mettre en avant la joie à laquelle conduit ce cheminement, la joie de la naissance de Jésus, de l’Incarnation.
 

Halte Spirituelle

• Semaine du 3 décembre : Mgr Pierre Claverie, avec Jean-Jacques Pérénès, par Véronique Alzieu
► RÉÉCOUTE / PODCAST

• Semaine du 10 décembre : Le sens du dialogue selon Christian de Chergé, avec Christian Salenson, prêtre du diocèse de Nîmes, par Véronique Alzieu
• Semaine du 17 décembre : La spiritualité des moines de Tibhirine avec Thomas Georgeon, moine trappiste, par Béatrice Soltner
• Semaine du 24 décembre : Noël, l’enfouissement de Dieu parmi nous, avec Mgr Claude Rault, par Béatrice Soltner
 

[Béatifiés d'Algérie] Sr Paul-Hélène et Fr Henry Vergès

[Béatifiés d'Algérie] Sr Paul-Hélène et Fr Henry Vergès

Frère Henri Vergès et Sœur Paul-Hélène Saint-Raymond sont les deux premiers martyrs béatifiés d'Algérie de la décennie noire, assassinés le 8 mai 1994 à Alger.

L'AVENT SUR RCF - Une vie donnée, à l'écoute des bienheureux d'Algérie - 19 martyrs de l'Église d'Algérie seront béatifiés le 8 décembre à Oran. Mgr Pierre Claverie, les moines de Tibhirine et les 11 autres religieux bientôt béatifiés avaient fait le choix de rester fidèles à l'Église d'Algérie et à leurs amis et voisins algériens en dépit des risques encourus dans une décennie 90 marquée par la violence. RCF met en place une programmation spéciale à l'occasion de cet événement.
> Voir le dossier de RCF

 

 "Père, de toute façon nos vies sont déjà données"

 

Frère Henri Vergès et Sœur Paul-Hélène Saint-Raymond sont les deux premiers martyrs béatifiés d'Algérie de la décennie noire. Lui, 64 ans, est membre de la congrégation des frères maristes et vit à Alger depuis 25 ans - un homme au dire de tous limpide, simple et doux. Née à Neuilly, Sœur Paul-Hélène Saint-Raymond, de la congrégation des Petites Sœurs de l'Assomption, est âgée de 67 ans. Elle a fait le choix de consacrer sa vie aux plus démunis d'Algérie.

L'un et l'autre travaillent à la bibliothèque Ben Cheneb, située sur les hauteurs de la casbah d'Alger. Dans l'un des quartiers les plus populaires de la capitale, cet ancien palais oriental est un véritable havre de beauté, de calme et de science au service des habitants du quartier.

En ce 8 mai 1994, quelques minutes après l'ouverture de la bibliothèque, trois hommes habillés en policiers pénètrent dans le bâtiment. Ils intiment à Sr Paul-Hélène, qui est à l'accueil, de les amener au directeur. Froidement ils la tuent d'une balle dans le dos, avant d'assassiner Frère Henri Vergès dans son bureau. Dans tout le pays c'est la stupeur.

Quand l'évêque d'Alger l'avait mise en garde à propos de la montrée de violences dans le pays, Sœur Paul-Hélène avait répondu : "Père, de toute façon nos vies sont déjà données."

 

[Béatifiés d'Algérie] Sr Caridad et Sr Esther

[Béatifiés d'Algérie] Sr Caridad et Sr Esther

Le 23 octobre 1994 à Bab El Oued, quartier populaire d'Alger, Sœur Caridad et Sœur Esther, deux religieuses espagnoles, sont exécutées dans la rue.

L'AVENT SUR RCF - Une vie donnée, à l'écoute des bienheureux d'Algérie - 19 martyrs de l'Église d'Algérie seront béatifiés le 8 décembre à Oran. Mgr Pierre Claverie, les moines de Tibhirine et les 11 autres religieux bientôt béatifiés avaient fait le choix de rester fidèles à l'Église d'Algérie et à leurs amis et voisins algériens en dépit des risques encourus dans une décennie 90 marquée par la violence. RCF met en place une programmation spéciale à l'occasion de cet événement.
> Voir le dossier de RCF

 

"Je pardonne aux assassins de ma fille et je remercie le peuple algérien de lui avoir permis d'être ce qu'elle a été"

 

Le 23 octobre 1994 à Bab El Oued, quartier populaire d'Alger, deux religieuses espagnoles de la congrégation des Sœurs augustines missionnaires sont exécutées froidement dans la rue alors qu'elles se rendent à la messe dominicale. 

Sœur Caridad Álvarez Martín, 61 ans, portait bien son nom qui signifie "charité". De santé délicate, elle s'occupait surtout des personnes âgées et du soutien scolaire pour les enfants. Sœur Esther Paniagua Alonso, 45 ans, était infirmière auprès des enfants handicapés. Quelques jours après l'assassinat, son père déclarait avec foi : "Je pardonne aux assassins de ma fille et je remercie le peuple algérien de lui avoir permis d'être ce qu'elle a été."

 

[Béatifiés d'Algérie] Jean Chevillard, Alain Dieulangard, Charles Deckers, Christian Chessel

[Béatifiés d'Algérie] Jean Chevillard, Alain Dieulangard, Charles Deckers, Christian Chessel

Le 27 décembre 1994 au nord de l'Algérie, à Tizi-Ouzou, en Kabylie, quatre Pères blancs ont été assassinés, Jean Chevillard, Alain Dieulangard, Charles Deckers et Christian Chessel.

L'AVENT SUR RCF - Une vie donnée, à l'écoute des bienheureux d'Algérie - 19 martyrs de l'Église d'Algérie seront béatifiés le 8 décembre à Oran. Mgr Pierre Claverie, les moines de Tibhirine et les 11 autres religieux bientôt béatifiés avaient fait le choix de rester fidèles à l'Église d'Algérie et à leurs amis et voisins algériens en dépit des risques encourus dans une décennie 90 marquée par la violence. RCF met en place une programmation spéciale à l'occasion de cet événement.
> Voir le dossier de RCF

 

"Les actes valent plus que les paroles,
même si les actes se limitent à une présence,
à rester sur place avec les gens"*

 

Le 27 décembre 1994 au nord de l'Algérie, à Tizi-Ouzou, en Kabylie, quatre Pères blancs ont été assassinés. Trois septuagénaires et un jeune de 36 ans venu prendre la relève : Jean Chevillard, Alain Dieulangard, Charles Deckers et Christian Chessel.

À 75 ans, Alain Dieulangard était le doyen de la petite communauté. Homme de prière d'un grand rayonnement, il était surnommé "le grand-père". Compagnon de mission, Jean Chevillard était en Algérie depuis 1950. Lui qui avait été supérieur régional des Pères Blancs était écrivain public, il aidait les voisins illettrés dans leurs démarches administratives.
Ordonné prêtre deux ans plus tôt, Christian Chessel préparait le projet d'une bibliothèque pour les étudiants. Et enfin, curé de la basilique Notre-Dame d'Afrique à Alger, Charles Deckers était venu en Kabylie fêter ses 75 ans.

À leur enterrement, Mgr Pierre Claverie aurait déclaré : "C'est sans doute la première fois que 4.000 musulmans assistent à l'enterrement de quatre prêtres catholiques."

(* Charles Deckers)

 

[Béatifiés d'Algérie] Sœur Angèle-Marie et Sœur Bibiane

[Béatifiés d'Algérie] Sœur Angèle-Marie et Sœur Bibiane

On ne connaît pas grand chose de la vie de Sœur Angèle-Marie et de Sœur Bibiane. L'une et l'autre donnaient avec discrétion des cours de broderie traditionnelle aux jeunes filles algéroises.

L'AVENT SUR RCF - Une vie donnée, à l'écoute des bienheureux d'Algérie - 19 martyrs de l'Église d'Algérie seront béatifiés le 8 décembre à Oran. Mgr Pierre Claverie, les moines de Tibhirine et les 11 autres religieux bientôt béatifiés avaient fait le choix de rester fidèles à l'Église d'Algérie et à leurs amis et voisins algériens en dépit des risques encourus dans une décennie 90 marquée par la violence. RCF met en place une programmation spéciale à l'occasion de cet événement.
> Voir le dossier de RCF

 

"Je choisis de rester pour répondre à la confiance qui nous est manifestée par tous et toutes et pour être une lueur d'espérance dans cette terre d'Algérie"

 

3 septembre 1995, Alger. Sœur Angèle-Marie Littlejohn et Sœur Bibiane Leclercq, deux religieuses de la congrégation des Sœurs missionnaires de Notre-Dame des Apôtres, sont assassinées. L'une et l'autre donnaient avec discrétion des cours de broderie traditionnelle aux jeunes filles algéroises.

On ne connaît pas grand chose de la vie de Jeanne Littlejohn, Sœur Angèle-Marie en religion, et de Denise Leclercq, ou Sœur Bibiane. Si ce n'est qu'elles avaient l'amour du beau et une vie de prière intense. Ce dimanche-là, sur le petit autel de leur chapelle, la Bible était restée ouverte sur le passage de la Première Lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens : "Le langage de la croix est folie pour ceux qui vont à leur perte, mais pour ceux qui vont vers leur salut, pour nous, il est puissance de Dieu." (1 Co 1, 18)

En 1994, lorsque se pose la question de rester en Algérie ou de partir pour échapper aux menaces, Sr Bibiane écrit ceci à sa famille : "Je choisis de rester pour répondre à la confiance qui nous est manifestée par tous et toutes et pour être une lueur d'espérance dans cette terre d'Algérie."

À leur mort, un ami algérien a écrit un poème à l'intention des deux religieuses : 

"Lorsqu’elles tombèrent terrassées / Toujours ensemble / L’une sur l’autre 
Sur terre / Leurs corps formèrent une croix 
Et dans le ciel / Avec leur âme, elles brodèrent / Le mot AMOUR"

 

[Béatifiés d'Algérie] Sœur Odette Prévost

[Béatifiés d'Algérie] Sœur Odette Prévost

Sœur Odette Prévost fait partie des 19 béatifiés d'Algérie. Pour les religieuses de sa congrégation des Petites Sœurs du Sacré Cœur, elle est avant tout une martyr de l'espérance.

L'AVENT SUR RCF - Une vie donnée, à l'écoute des bienheureux d'Algérie - 19 martyrs de l'Église d'Algérie seront béatifiés le 8 décembre à Oran. Mgr Pierre Claverie, les moines de Tibhirine et les 11 autres religieux bientôt béatifiés avaient fait le choix de rester fidèles à l'Église d'Algérie et à leurs amis et voisins algériens en dépit des risques encourus dans une décennie 90 marquée par la violence. RCF met en place une programmation spéciale à l'occasion de cet événement.
> Voir le dossier de RCF

 

Le 10 novembre 1995 à Alger, Sœur Odette Prévost est assassinée d'une balle en plein front. Pour les religieuses de sa congrégation des Petites Sœurs du Sacré Cœur, elle est avant tout une martyr de l'espérance. Particulièrement pédagogue et douée intellectuellement, elle accompagnait des jeunes dans leurs études.

Le jour de sa mort, elle portait sur elle cette prière dont Sr Odette Prévost est l'auteure :

"Vis le jour d’aujourd’hui, Dieu te le donne, il est à toi. Vis le en Lui. 

Le jour de demain est à Dieu Il ne t’appartient pas. Ne porte pas sur demain le souci d’aujourd’hui. Demain est à Dieu, remets le lui. 

Le moment présent est une frêle passerelle. Si tu le charges des regrets d’hier, de l’inquiètude de demain, la passerelle cède et tu perds pied. 

Le passé ? Dieu le pardonne. 
L’avenir ? Dieu le donne.
Vis le jour d’aujourd’hui en communion avec Lui. 

Et s'il y a lieu de t'inquiéter pour un être aimé, regarde-le dans la lumière du Christ ressuscité."

 

[Béatifiés d'Algérie] Frères Christian, Luc, Bruno, Christophe, Michel, Luc et Célestin

[Béatifiés d'Algérie] Frères Christian, Luc, Bruno, Christophe, Michel, Luc et Célestin

Les sept moines trappistes de l'abbaye Notre-Dame de l'Atlas, les moines de Tibhirine, ont été enlevés dans la nuit du 26 au 27 mars 1996.

L'AVENT SUR RCF - Une vie donnée, à l'écoute des bienheureux d'Algérie - 19 martyrs de l'Église d'Algérie seront béatifiés le 8 décembre à Oran. Mgr Pierre Claverie, les moines de Tibhirine et les 11 autres religieux bientôt béatifiés avaient fait le choix de rester fidèles à l'Église d'Algérie et à leurs amis et voisins algériens en dépit des risques encourus dans une décennie 90 marquée par la violence. RCF met en place une programmation spéciale à l'occasion de cet événement.
> Voir le dossier de RCF

 

"Il est certain que Dieu aime les Algériens et sans doute a-t-il choisi de le démontrer en leur donnant nos vies…"

 

Frère Christian de Chergé, prieur de la communauté, a énormément œuvré au dialogue interreligieux. Il avait institué avec ses amis musulmans un Ribat es-Salam, qui signifie un "Lien de Paix", pour se rencontrer et permettre à chacun, musulmans et chrétiens, d'approfondir leur relation à Dieu.

En 1995, Frère Christian a écrit : "Il est certain que Dieu aime les Algériens et sans doute a-t-il choisi de le démontrer en leur donnant nos vies… Pour chacun, c’est un moment de vérité et de lourde responsabilité en ces temps où ceux que nous aimons se sentent si peu aimés. Chacun apprend peu à peu à intégrer la mort dans ce don et avec la mort toutes les autres conditions de ce ministère du vivre ensemble qui est une exigence de totale gratuité."

À 45 ans, Frère Christophe Lebreton était le benjamin de la communauté. Le jardinier de Notre-Dame de l'Atlas était aussi poète et guitariste, d'une grande foi autant que d'une grande sensibilité.

Frère Luc Dochier, médecin, tenait un dispensire. Lui qui a soigné une centaine de personnes par jour pendant 50 ans était connu pour son sens de l'accueil, sa simplicité, son sens de l'humour.

Avant d'être trappiste à Tibhirine, Frère Michel Fleury avait été prêtre du Prado, éducateur à Vaulx-en-Velin, dans la banlieue lyonnaise, Saint-Denis, en région parisienne et à Marseille. Un homme silencieux et profond.

Arrivé à Tibhirine la veille de l'enlèvement, Frère Bruno Lemarchand était supérieur de la maison annexe de Fès. Ce qui le caractérisait : son calme et sa discrétion.

Frère Célestin Ringeard s'est occupé de marginaux pendant plus de 20 ans, quand il était prêtre du diocèse de Nantes. Un passionné au caractère fougueux et enjoué.

Doté d'une riche personnalité, toujours serviable, Frère Paul Favre-Miville était plombier dans son village de Haute-Savoie. Il travaillait à l'entretien du monastère. 

[Béatifiés d'Algérie] Mgr Pierre Claverie

[Béatifiés d'Algérie] Mgr Pierre Claverie

1er août 1996 à Oran, un évêque de 58 ans est assassiné. Mgr Pierre Claverie est un dominicain qui a voué son existence au dialogue interreligieux.

L'AVENT SUR RCF - Une vie donnée, à l'écoute des bienheureux d'Algérie - 19 martyrs de l'Église d'Algérie seront béatifiés le 8 décembre à Oran. Mgr Pierre Claverie, les moines de Tibhirine et les 11 autres religieux bientôt béatifiés avaient fait le choix de rester fidèles à l'Église d'Algérie et à leurs amis et voisins algériens en dépit des risques encourus dans une décennie 90 marquée par la violence. RCF met en place une programmation spéciale à l'occasion de cet événement.
> Voir le dossier de RCF

 

"Mes frères et amis algériens... Avec vous, en apprenant l'arabe, j'ai surtout appris à parler et à comprendre le langage du cœur, celui de l'amitié fraternelle où communient les races et les religions"

 

1er août 1996 à Oran, un évêque de 58 ans est assassiné. Mgr Pierre Claverie est un dominicain qui a voué son existence au dialogue interreligieux. Le jour de son ordination épiscopale , il écrivait : "Mes frères et amis algériens... Avec vous, en apprenant l'arabe, j'ai surtout appris à parler et à comprendre le langage du cœur, celui de l'amitié fraternelle où communient les races et les religions."

Selon Mgr Claude Rault, aujourd'hui évêque émérite du Saraha, Mgr Claverie "fera du dialogue une « vertu » exigeante de vérité, de lucidité, de courage risqué. Ses prises de parole et ce courage le conduiront jusqu’au bout de son respect et de son amour de l’autre."

Mgr Claverie est mort assassiné en même temps que son chauffeur Mohamed Bouchikhi, dont il avait confié à un proche : "Tu vois rien que pour un homme comme Mohamed ça vaut la peine de rester dans ce pays, même au risque de sa vie."

Pierre Claverie et ses 18 compagnons ont été assassinés au milieu d'un peuple martyrisé. Hommes, femmes, enfants... plus de 150.000 personnes sont mortes dans cette guerre fratricide.
 

 

00:00

00:00

Sur le même thème :

Les dossiers RCF