L'éternelle jeunesse est spirituelle

Présentée par

S'abonner à l'émission

Grand Angle

mardi 17 avril à 17h03

Durée émission : 55 min

Grand Angle

© CIRIC International - 19 mars 2018 : Selfie du pape François entouré de jeunes venus du monde entier pour participer à la rencontre du pré-synode des jeunes (Vatican)

Quand le pape dit "Dieu est jeune" ce n'est pas du jeunisme mais l'envie de rappeler que la jeunesse que le plan spirituel s'adresse à tous, synonyme d'élan, d'audace et aussi de fragilité.

En cette année 2018, l'esprit est à la jeunesse. Pas seulement parce qu'on commémore les 50 ans de mai 68. Depuis plus d'un an l'Église prépare le synode qui aura lieu à la rentrée sur le thème "Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel". Et en mars le pape a reçu quelque 300 jeunes pour un pré-synode. Et quand il dit "Dieu est jeune" (titre de son livre-entretien avec le journaliste Thomas Leoncini), pour Marie-Caroline Bustarret, de la revue Christus, "ce n'est pas du jeunisme". "Le pape a cette intuition qu'il y a chez les jeunes des qualités qui sont bonnes pour tous, surtout quand ces qualités sont intériorisées au niveau spirituel : élan, dynamisme, esprit des commencements, insouciance, audace, énergie, forme d'inconscience, mais aussi de fragilité, de vulnérabilité." La revue Christus consacre son numéro d'avril 2018 à "L'esprit de jeunesse". Un esprit qui nous concerne tous, quel que soit notre âge.

 

SYNODE | En 2018, l'Église donne la parole aux jeunes - Du 3 au 28 octobre 2018, un synode des évêques se déroulera à Rome sur le thème: "Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel". Pour éveiller l'intérêt des jeunes et sonder leurs attentes, RCF fait un tour de France des mouvements, aumôneries et associations en lien avec la jeunesse. Chaque mois, l'émission QUITTE TON CANAP' leur donne la parole, ainsi qu'à leurs évêques et aux responsables des pastorales des jeunes dans les diocèses.
> VOIR LE DOSSIER SPÉCIAL SYNODE DE RCF

 

Esprit de jeunesse ou esprit d'enfance?

On parle souvent de l'esprit d'enfance - une façons de s'en remettre à Dieu selon sainte Thérèse de Lisieux - on parle sans doute moins de l'esprit de jeunesse. Là où le premier serait une confiance absolue dans l'avenir et une dépendance totale à l'égard de l'adulte, le second correspondrait à la capacité d'agir par soi-même, à faire des choix et à contruire son avenir.

 



 

Des jeunes qui ont soif de spiritualité

Avec ses 2.000 ans d'âge, l'Église n'est pas spécialement jeune, même si elle a fait entre 1965 et 1962, son aggiornamento avec le concile Vatican II. Elle continue cependant d'attirer les jeunes, comme le montre l'expérience de Julien Leclercq. Issu d'une famille ouvrière, il a "passé toute [sa] jeunesse à manifester de la sympathie pour l'extrême gauche". Et s'il a longtemps lutté "pour fuir l'Église", ce passionné de Victor Hugo a été marqué par certaines lectures qui l'ont amené à "reconsidérer [son] point de vue". Il lui a fallu 10 ans, pour "accepter Jésus dans [sa] vie", suivre les cours de catéchisme puis être baptisé. "Avant je rêvais plus de révolution prolétarienne qu'évangélique." Il a fondé le site Le Nouveau cénacle et publié le récit de sa conversion dans "Catholique débutant" (éd. Tallandier).

De sensibilité jésuite, La Plateforme & Co s'adresse aux 18-29 ans. Elle réunit des étudiants et des jeunes professionnels autour de la paroisse Saint-Ignace (Paris) désireux de trouver dans la spiritualité des outils pour "se trouver soi-même, découvrir ses désirs profonds, sa vocation en vue de d'aimer et servir librement", comme l'explique Valentine Rinner. 

 



 

Quand les jeunes veulent créer du lien

Parce que les jeunes générations vivent dans une société encore plus multiculturelle que les précédentes, leur soif de rencontre et de dialogue est un moteur qui les pousse à s'engager. En témoigne le succès de l'association Coexister, qui se définit comme le "mouvement interconvictionnel des jeunes". Son vice-président, Théophile Grzybowski explique la conviction que partagent ses membres : que l'on peut dialoguer pour apprendre à se connapitre, que l'on peut apprendre à "être d'accord sur le fait qu'on est pas d'accord", que chacun peut se demander ce que la croyance de l'autre lui apporte... L'association réunit des juifs, chrétiens, athées, agnostiques ou musulmans. Ils participent ensemble à des actions solidaires et témoignent dans les collèges, les lycées ou les universités.

 

Émission en partenariat avec la revue Christus

 

Invités

  • Marie-Caroline Bustarret , rédactrice en chef adjointe de la revue Christus

  • Julien Leclercq , journaliste, fondateur et rédacteur en chef du site d'information Le Nouveau Cénacle

  • Théophile Grzybowski , vice-président de l'association Coexister

  • Valentine Rinner , géographe, co-responsable de La Plateforme & Co

  • Dr Guillemette Choquet , médecin, membre de La Plateforme & Co

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les mardis à 17h03

Spiritualité, patrimoine, littérature, vie de l'Eglise, développement personnel... Chaque semaine, Christophe Henning anime une table ronde pour engager la discussion avec des acteurs de la vie culturelle, sociale, spirituelle.

Le présentateur

Christophe Henning

Journaliste de presse écrite dans le groupe Bayard, Christophe veut susciter le débat et favoriser la rencontre des témoins. Lecteur infatigable, il partage volontiers ses coups de cœur. Dans les studios parisiens de RCF, il donne la parole aux auteurs, mais aussi aux acteurs de la société et de l’Eglise.