La place des laïcs dans l'Église selon le pape François

Présentée par

S'abonner à l'émission

En Toutes Lettres

lundi 24 juillet 2017 à 11h30

Durée émission : 25 min

En Toutes Lettres

© Image CIRIC - Le pape François prend la pose avec un couple de jeunes mariés

Il est le laïc le plus élevé dans la hiérarchie vaticane. Guzman Carriquiry Lecour a signé la préface d'une lettre apostolique du pape François sur la place des laïcs dans l'Église.

En février 2016, s'est tenue l'assemblée plénière de la Commission pontificale pour l'Amérique latine. Le thème choisi par le pape François était alors "l'indispensable engagement des fidèles laïcs dans la vie publique des pays latico-américains", comme l'explique Guzman Carriquiry Lecour. Un mois après, "de façon surprenante", le cardinal Marc Ouellet, président de la Commission pontificale pour l'Amérique latine, se voyait adressée une lettre du pape à la suite de cette assemblée. Lettre qui a fait l'objet d'une publication, "Les laïcs, messagers de l'Évangile" (éd. Salvator), avec les commentaires de Guzman Carriquiry Lecour, le laïc le plus élevé dans la hiérarchie vaticane.
 

Selon le pape François, "laïc" n'est jamais qu'un "adjectif" pour désigner "une modalité de vivre la vocation baptismale commune"

 

Une Lettre ouverte

Cette lettre est le fruit d'un travail très personnel du pape, sur une question à laquelle il attache une grande importance. Elle a été directement envoyée au cardinal Ouellet, sans passer par la secrétairie d'Etat. Traditionnellement, les lettres apostoliques rédigées par un pape peuvent être adressées soit à une intention particulière, soit à une personne. Il s'agit ici en quelque sorte d'une lettre ouverte, "adressée à toute la catholicité". Et même si elle fait référence à l'Amérique latine, sa portée dépasse les frontières.
 


©Image CIRIC - Le pape François prend la pose avec un couple de jeunes mariés

 

contre le cléricalisme

"C'est l'heure des laïcs, mais il semblerait que l'horloge s'est arrêtée", écrit le pape, assez rude dans son expression. "Il veut toujours nous déstabiliser de nos arrangements ecclésiastiques pour nous poser des questions de fond", répond Guzman Carriquiry Lecour. C'est toute la relation entre prêtres, évêques et laïcs qui est ici questionnée. Il s'agit même d'un "appel très fort aux évêques" pour dépasser toute formes de cléricalisme qui pourrait ressembler à de l'élitisme.

 



 

qu'est-ce qu'un laïc?

"Laïc, c'est-à-dire chrétien." En fait, le pape ne semble pas friand du terme laïc. "Il préfère le nom qui nous vient de l'Église d'Antioche: chrétien, pour dire beaucoup plus que laïc." Guzman Carriquiry Lecour explique que selon le pape François, "laïc" n'est jamais qu'un "adjectif", pour désigner "une modalité de vivre la vocation baptismale commune".

Vocation baptismale qui se résume ainsi: non pas commander mais servir. Or, souvent, "les plus cléricalistes dans l'Eglise sont les laïcs". Ce sont donc tous les baptisés que le pape met en garde: ne jamais s'éloigner de la vie concrète des gens au profit d'un certain élitisme. La conversion pastorale à laquelle le pape nous invite correspond à son désir de croissance du peuple de Dieu.

 

Vice-président de la Commission pontificale pour l'Amérique latine, Guzman Carriquiry Lecour est père de famille, de nationalité uruguayenne.

 

Émission enregistrée en novembre 2016

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 11h30, 23h30 et 04h30

Christophe Henning reçoit chaque semaine un auteur: travail théologique, questions pastorales, dimension liturgique, vie spirituelle, dialogue des religions… Autant de questions évoquées dans un tête-à-tête direct et nourri avec l’auteur.

Le présentateur

Christophe Henning

Journaliste de presse écrite dans le groupe Bayard, Christophe veut susciter le débat et favoriser la rencontre des témoins. Lecteur infatigable, il partage volontiers ses coups de cœur. Dans les studios parisiens de RCF, il donne la parole aux auteurs, mais aussi aux acteurs de la société et de l’Eglise.