Le jeûne : une pratique spirituelle ancienne

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le b.a.-ba du christianisme

lundi 14 août 2017 à 16h00

Durée émission : 25 min

Le b.a.-ba du christianisme

© Image CIRIC

Le jeûne est au cœur du temps du Carême. Mais quel est le sens de cette pratique? Pourquoi se priver de nourriture, de télévision ou d'internet? Jean-Claude Noyé répond à Mathilde Hauvy.

Croyants ou non, beaucoup sont ceux qui aujourd'hui se tournent vers le jeûne. Une pratique de purification physique et / ou spirituelle, mise en avant pendant le temps du Carême que vivent les chrétiens. "Le jeûne physique prépare au jeûne spirituel, explique Jean-Claude Noyé, c'est-à-dire au jeûne de tout mal, des pensées négatives, des mauvaises intentions."
 

Le Carême, chemin de dépouillement 
En savoir plus

 

Fondements spirituels du jeûne

Le jeûne, qui est l'un des modes de la vie ascétique, est une pratique fort ancienne. L'ascèse du besoin premier qu'est la nourriture pour découvrir une autre forme de vie en soi, autre que psychique ou corporelle: spirituelle. Privation volontaire totale de nourriture, le jeûne n'est pas l'abstinence, qui consiste à se priver d'un ou de quelques aliments.
 

Le jeûne et la sagesse

Aussi loin que l'on remonte dans le temps, le jeûne est plébiscité par différentes sagesses ou religions. Pythagore, Platon, Socrate recommandaient le jeûne. L'écrivain Chateaubriand a dit des musulmans que c'était "un peuple de jeûneurs". Les moines bouddhistes suppriment un repas par jour.

- émission diffusée le 10 mars 2017 - 

 

Invités

  • Jean-Claude Noyé , journaliste pour la revue La Vie, écrivain

Les dernières émissions

L'émission

Tous les mardis à 22h00

"Le b.a-ba du christianisme" ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le christianisme sans jamais oser le (re)demander… Dans le souci de s’adresser au plus grand nombre et avec curiosité, Elise Chardonnet sollicite théologiens et biblistes pour un échange enthousiaste.