Les Eglises chrétiennes ouvrent le mois de la conversion écologique

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

jeudi 1 septembre 2016 à 9h03

Durée émission : 55 min

Le Temps de le dire

© Corinne SIMON/CIRIC / 29 août 2015: 1700 personnes se sont réunies aux Assises chrétiennes de l'Ecologie sur le thème " Changeons de climat " à Saint-Etienne (42), France.

Le Temps de la Création: un mois voulu par l’Église catholique pour une véritable conversion écologique, est aussi un appel fort à l'œcuménisme. On en parle avec Stéphanie Gallet.

Du 1er septembre - Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création et début de l'année liturgique pour les orthodoxes - jusqu'au 4 octobre (fête de saint François d'Assise), les Eglises chrétiennes proposent de vivre le Temps de la Création. Appel à une véritable conversion écologique de chacun, l'idée est née du 3è rassemblement œcuménique européen de septembre 2007 à Sibiu, en Roumanie.

Instituée officiellement le 6 août 2015 par le pape François, la Journée de prière est aussi "une manière aussi de marquer le coup", nous dit le P. Dominique Lang, plus de deux mois après la parution de l'encyclique Laudato Si'. Pour "ne pas en rester à des vœux pieux et l'incarner dans la vie des communautés".

 

 

La Bible, une ressource pour penser l'écologie

Souvent pointé du doigt au sein du mouvement environnementaliste, le fameux verset de la Genèse, "remplissez la terre et soumettez-la". Le théologien Martin Kopp se réjouit que la question écologique nous pousse aujourd'hui à "faire de la bonne exégèse". Ainsi les verbes "assujetir" et "dominer" sont-ils "certes difficiles" mais dans un certain contexte narratif ils "doivent être compris comme une supériorité plutôt honorifique donnée à l'être humain créé à l'image de Dieu distinct des animaux mais qui au contraire est responsable de leur bien-être".

Dieu les bénit et leur dit: « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la. Soyez les maîtres des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, et de tous les animaux qui vont et viennent sur la terre. »
(Gn, 1, 28)

 

Toujours est-il que la Bible est truffée de références écologiques. En témoigne la publication aux Etats-Unis de la "Green Bible", où sont inscrits en vert les passages qui s'y réfèrent. Si la pluaprt du temps on cite l'Ancien Testament pour parler écologie chrétienne, les Evangiles ne sont pas en reste - Martin Kopp nous renvoie d'ailleurs à la Lettre de saint Paul aux Colossiens. Selon lui, "la Bible est une ressource riche pour penser l'écologie."

toutefois, il ne serait "pas juste" de dire que la Bible est un texte écologique, avertit le Père Dominique Lang. L'auteur du blog Eglises & écologies (E&E) trouve, lui, des leçons d'écologie dans l'émerveillement du Christ devant la création, "lieu d'altérité et de renouveau".
 

Inscrire la défense de la terre au coeur de la foi

En décembre 2015, la COP21 fut l'occasion pour les chrétiens de montrer leur engagement au service de la protection de la nature et de la défense du climat. Si la prise de conscience intellectuelle semble être faite, "le travail reste devant nous", tempère le P. Dominique Lang. Les chrétiens ne sont pas les champions de l'écologie, puisque d'un pays à l'autre, d'une génération à l'autre, la mobilisation est inégale. Doivent encore se rejoindre les grands textes fédérateurs et la mobilisation des générations nouvelles sur les questions sociales, politiques, sociétales, etc.

"Les catholiques n'ont pas le monopole de l'écologie humaine", tient à dire Patrice de Plunkett. L'auteur du blog "Face à l'idole Argent" cite Aldous Huxley et sa dénonciation de la déshumanisation dans les années 30, Bernard Charbonneau dans les années 80, Jacques Testart, ou encore le combat de José Bové contre la PMA / GPA en 2014-2015.
 

"L'écologie intégrale vient de la foi chrétienne."
Patrice de Plunkett

 

Cependant, en instituant la Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création, le pape François redit combien la préoccupation pour l'environnement et l'écologie humaine ne se surajoute pas à la foi chrétienne "mais jaillit de la foi en Jésus", explique Patrice de Plunkett, pour qui "l'écologie intégrale vient de la foi chrétienne". En associant les Eglises chrétiennes, la Journée ouvre "un boulevard à l'œcuménisme". L'écologie, terrain d'action commun de toutes les religions?
 

 

Invités

  • P. Dominique Lang , prêtre assomptionniste, journaliste à Pèlerin, blogueur pour Eglises & écologies (E&E)

  • Martin Kopp , doctorant en théologie protestante à l’université de Strasbourg, chargé de plaidoyer de la Fédération luthérienne mondiale pour la Justice climatique

  • Patrice de Plunkett , journaliste, essayiste, blogueur

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours du lundi au vendredi à 9h03

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.