Macron et les catholiques: la fin de la lune de miel?

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

mardi 26 juin à 9h03

Durée émission : 55 min

Le Temps de le dire

© CIRIC International - Le 26 juin 2018, le pape François en compagnie de Brigitte et Emmanuel Macron au Vatican (Rome)

Le "en même temps" macronien va-t-il résister à la radicalité évangélique de François et perturber par ricochet, la lune de miel entre les catholiques français et leur président?

"Nous partageons confusément le sentiment que le lien entre l'Église et l'État s'est abîmé et qu'il nous importe, à vous comme à moi, de le réparer." C'était le début du long discours d'Emmanuel Macron prononcé en avril dernier au Collège des Bernardins à Paris. Le président de la République continue de tisser ce lien avec l'Église catholique en rencontrant le pape François aujourd'hui. 

 

DOSSIER SPÉCIAL - Revivez la rencontre entre Emmanuel Macron et le pape François. Emmanuel Macron s'est rendu à Rome, au Vatican, mardi 26 juin, afin de rencontrer le pape François. Il a également été fait chanoine honoraire du Latran, comme le veut la tradition.
> Consulter le dossier

 

L'Église catholique et l'État Français, des relations tendues

C'est aujourd'hui qu'Emmanuel Macron est fait chanoine d'honneur de la basilique Saint-Jean-de-Latran. Un titre qui illuste le lien très ancien et très puissant qui existe entre le Vatican et la France. "Les rois de France étaient des lieutenants de Dieu", rappelle Christine Pedotti, qui décrit "des relations toujours un peu tendues, compliquées" jusqu'à la "crise" qui a abouti à la loi de 1905 sur la séparation de l'Église et de l'État.

 

 

Les présidents et le pape : François Hollande

Quand, le 24 janvier 2014, François Hollande rencontre le pape François au Vatican, c'est peu après l'adoption de la loi ouvrant le mariage aux personnes de même sexe. Une rencontre dans un contexte tendu alors que le président français suscite l'opposition d'un grand nombre de catholiques français. François Huguenin note que le visage habituellement souriant du pape François cette fois l'est moins.

Les deux hommes se rencontrent une seconde fois au Vatican le 17 août 2016, un mois à peine après l'assassinat du Père Jacques Hamel. Entre temps aura eu lieu "l'affaire Laurent Stefanini", ou la nomination par François Hollande d'un ambassadeur homosexuel près le Saint-Siège, nomination refusée par le Vatican. Pour Christine Pedotti François Hollande était un homme qui traitait "la dimension spirituelle" d'un "point de vue politique" et "sans avoir accès à une vision symbolique".
 

 

LES PRÉSIDENTS ET LE PAPE : Nicolas Sarkozy

Dans un tout autre style, Nicolas Sarkozy avait affirmé devant Benoît XVI lors de sa visite en 2007 que "l'instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur". Un discours long qui avait fait beaucoup parlé, et une visite remarquée aussi pour la délégation qui l'accompagnait, et qui comptait entre autres l'acteur Jean-Marie Bigard. 

 

Émisssion enregistrée en duplex avec Vatican News

 

Invités

  • Christine Pedotti , journaliste, essayiste, directrice de la rédaction de Témoignage chrétien, cofondatrice de la Conférence catholique des baptisé-e-s francophones (CCBF)

  • François Huguenin , historien, éditeur, essayiste

  • Xavier Sartre , journaliste à Vatican News

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours du lundi au vendredi, à partir du lundi 4 septembre 2017

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Antoine Bellier

Journaliste à RCF depuis 2009, Antoine est passé par Le Mans et La Roche-sur-Yon, avant de rejoindre la rédaction nationale en septembre 2013. Curieux de l’actualité sous toutes ses formes, amateur de cinéma et de littérature, il lui arrive de passer du micro à la plume.