"Marie Mère de l'Église", une nouvelle fête le lundi après la Pentecôte

18 mai 2018 Par

Une nouvelle fête dans le calendrier romain. Le lundi après la Pentecôte, la mémoire de Marie Mère de l’Église est désormais obligatoire, conformément à la volonté du Pape.

Le 11 février 2018, jour anniversaire de la première apparition mariale à Lourdes, a été signé le décret rendant obligatoire la mémoire de Marie Mère de l'Église. C'est donc une nouvelle fête qui apparaît dans le calendrier romain. Et ce lundi 21 mai 2018, ce sera la première fois qu'elle sera célébrée. Le pape François souhaite ainsi "favoriser... la croissance du sens maternel de l’Église et de la vraie piété mariale".

 

LA FÊTE DE LA PENTECÔTE - Lors de la fête de la Pentecôte, les chrétiens célèbrent la venue de l’Esprit saint sur les apôtres, un événement survenu 50 jours après Pâques, et marque aussi la naissance de l'Église. 
> En savoir plus

 

Pourquoi dit-on de Marie qu'est-elle la Mère de l’Église ?

Dans un article du 16 mai 2018, l'Église catholique en France rappelle que la maternité ecclésiale de Marie "a des fondements bibliques". "Après avoir donné sa propre Mère aux disciples et ceux-ci à sa Mère, «sachant que tout était accompli», Jésus mourant «rend l’esprit» pour la vie de l’Eglise, son corps mystique", explique le cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, dans son commentaire du décret
 


ÉCOUTER ► Pourquoi une telle dévotion à Marie chez les catholiques?


 

Les catholiques et la dévotion mariale

La maternité spirituelle de Marie est importante pour le pape François. "Nous savons tous l’attachement du pape François à Marie dont il nous rappelle qu’elle est notre Mère, et en tant que mère, n’abandonne jamais ses enfants et ne rougit jamais de leurs fautes !", écrit l'Église de France.

"Marie est celle qui protège, guide, apaise." Une figure que les fidèles ressentent comme proche d'eux. C'est en cela que Mgr Jean-Paul Gusching, évêque de Verdun, explique la dévotion des catholiques à la Vierge Marie : "Comment ne pas comprendre l'attachement filial de millions de croyants à une figure féminine perçue comme plus proche, plus douce et consolatrice que celle de Dieu, fut-il un Père tendre et attentionné ?"

 


ÉCOUTER ► Le sens de la Pentecôte est dans les Actes des Apôtres


 

Célébrer Marie Mère de l'Église au lendemain de la Pentecôte

Pour le cardinal Sarah, "le lien entre la vitalité de l’Eglise de la Pentecôte et la sollicitude maternelle de Marie à son égard est évident". Le jour de la Pentecôte, quand les apôtres reçoivent l'Esprit saint, "Marie est là et de sa maternité elle accompagne l'Église", dit Mgr Gusching.

"Tous furent remplis d’Esprit Saint" (Ac 2, 4). La Pentecôte est traditionnellement vue comme le moment fondateur de l'Église, celui à partir duquel les apôtres vont partir évangéliser, forts du don de l'Esprit

 

ÉCOUTER ► Mgr Jean-Paul Gusching, évêque de Verdun

Sur le même thème :