Que faire des enfants (0-8 ans) pendant la messe ?

Présentée par

S'abonner à l'émission

Vitamine C, la suite

samedi 6 octobre à 9h15

Durée émission : 45 min

Que faire des enfants (0-8 ans) pendant la messe ?

Parcourir les allées avec le petit dernier, dire « chut » entre deux Alléluia... Ce n'est pas une fatalité ! De plus en plus de paroisses de Haute-Savoie font une place aux petits.

Aller à la messe chacun son tour... ou ne plus y aller du tout. C'est parfois le choix des familles, pour éviter une heure pénible à veiller sur la discipline des bambins, sans pouvoir vraiment prier. 
Et pourtant,"La messe fait partie de l'éducation religieuse, de l'éveil à la foi. Au même titre que le catéchisme" explique Nadine Cardenas, responsable de l'Eveil à la Foi au service Catéchèse et Catéchuménat du Diocèse d'Annecy.

"Le jour où un tapis a été installé, cela nous a bien aidé !"

"Même les tout petits saisissent ce qui s'y vit. On en voit parfois chanter ou applaudir : ils comprennent" renchérit Lydie Parasie, catéchiste. 
L'idée, c'est donc de ne pas attendre qu'ils soient en âge de tenir parfaitement en place pendant une heure pour faire participer les enfants à la célébration dominicale.
C'est le choix de Blandine, maman de trois filles de deux à sept ans. La famille participe tous les dimanches à la messe, sur la paroisse de Sévrier. "Avec l'habitude les enfants apprennent à se tenir. Mais le jour où un tapis pour enfants a été installé, cela nous a bien aidé! Tout le monde vit bien la messe" raconte la jeune femme.

"La majorité des paroissiens eSt heureuse de voir que les familles sont présentes"

Tapis, partage de la Parole avec les enfants pendant une partie de la messe, célébrations "spéciales familles" : de plus en plus de paroisses trouvent des solutions pour permettre à tous de profiter de la liturgie (voir encadré).
Une problématique qui doit trouver une réponse et un accord au sein de toute la communauté. "Quelques-uns font la moue, mais la majorité des paroissiens est heureuse de voir que les familles sont présentes. Il y a une bienveillance" rassure le Père Gilles Chassé, curé et accompagnateur du Service Catéchèse et Catéchuménat du Diocèse d'Annecy. 

"Il ne faut pas focaliser sur le bruit"

"Avec un livre ou un coloriage, les enfants ne sont pas si bruyants. Et quand un pleur commence à gêner, les parents savent gérer rapidement. Il ne faut pas focaliser sur le bruit" affirme le Père Dieudonné Nsengimana, curé dans le Chablais.
Il n'y a aucune initiative dans votre paroisse ? "Plutôt que d'aller voir ailleurs, essayez de faire bouger les lignes chez vous !" insite le Père Gilles Chassé. "En général, les prêtres et les équipes d'animation pastorale sont heureuses de recevoir des propositions. Et la communauté est gagnante quand tous les âges se retrouvent aux célébrations". 
 

QUELQUES IDEES AUX QUATRE COINS DU DEPARTEMENT 
- Sur un tapis ou sur les bancs : les petits devant ! 
Sévrier, Pringy, Sallenôves: le tapis a été adopté dans différentes églises du Diocèse d'Annecy. Les enfants peuvent à la fois voir le choeur et regarder un livre ou colorier. Les parents les ont à l'oeil, tout en suivant la messe. "Un jour, un enfant a dessiné exactement ce que racontait l'Evangile. Même en coloriant, les enfants suivent !" raconte Lydie Parasie, catéchiste.  
A Cluses, le nouveau curé préconise d'asseoir les enfants devant : "Ils s'impregnent et comme ils voient ce qui se passe, ils se tiennent bien ! A la fin de la messe, quand je pose une question aux petits, les adultes sont ravis !" explique le Père Alexandre Dinety
- Le partage de la Parole pendant la messe 
Prendre les enfants à part, dans une salle, pour lire l'Evangile et partager la Parole. Cela évite aux petits de se tenir à carreau pendant l'homélie. Et surtout, ils accèdent, à leur niveau, au texte. "Cela néseccite un engagement de responsables de l'Eveil à la foi et de parents. Mais quel enrichissement !" souligne Stéphanie Bullat-Galland, chargée de Mission en Catéchèse sur le secteur de Douvaine. 
- Messes en fête, messes des familles... 
Ces jours-là, on invite particulièrement les enfants et les familles. Notamment tous ceux qui participent au catéchisme. "Les chants du caté sont repris, la messe est joyeuse. Elle se vit intensément, sans pour autant virer à la kermesse. Les enfants nous en reparlent ensuite" se réjouit Marie-Cécile Saccomano, chargée de mission en Catéchèse sur le secteur de Megève. 
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les samedis à 9h15, le dimanche à 17h15

Après avoir passé en revue l'actualité chrétienne de la semaine dans Vitamine C, Vanessa Sansone ouvre le débat dans Vitamine C, la suite. Un temps pour s’informer, réfléchir, approfondir et échanger.

Le présentateur

Vanessa Sansone

Annécienne d'adoption depuis 2012. J'aime utiliser mes chaussures de randonnée et mon appareil à raclette. Je tente aussi de tenir sur des skis. Je couvre l'actualité du département. Et en particulier l'actualité des chrétiens qui se bougent !