Que reste-t-il de la Bretagne chrétienne ?

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

lundi 4 mars à 9h03

Durée émission : 55 min

Le Temps de le dire

© Wojtek BUSS/CIRIC - 26 juillet 2010: Laïcs en costume traditionnel breton tenant des bannières pour de Grand Pardon de Sainte-Anne-d'Auray (56), France.

Terre de foi où le christianisme a marqué les hommes et les lieux, la Bretagne n'a cependant pas échappé à la sécularisation. Pourtant, la présence chrétienne reste discrètement active.

Les églises aux pierres brutes le long de côtes découpées, les nombreuses chapelles qui s’égrènent dans des paysages majestueux et parfois inquiétants, les calvaires en granit à quasi tous les croisements, sans parler de ces innombrables pardons qui rythment ses heures et ses jours : la Bretagne reste viscéralement attachée à sa culture chrétienne, dans ses monuments comme dans ses traditions les plus anciennes.

Pourtant cette région n’a pas échappé au processus de sécularisation qui a marqué nos dernières décennies en France. Le christianisme serait-il dès lors devenu un simple folklore déraciné de ses plus profondes significations ? Ou bien irrigue-t-il encore peut être plus secrètement mais réellement, au-delà d’une légitime nostalgie, les vies de beaucoup d’hommes et de femmes dans leurs engagements les plus quotidiens ?

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 09h03

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Antoine Bellier

Journaliste à RCF depuis 2009, Antoine est passé par Le Mans et La Roche-sur-Yon, avant de rejoindre la rédaction nationale en septembre 2013. Curieux de l’actualité sous toutes ses formes, amateur de cinéma et de littérature, il lui arrive de passer du micro à la plume.