[Synode] Les jeunes chrétiens d'Orient ont besoin d'être formés pour défendre leurs droits

Présentée par ,

S'abonner à l'émission

Le magazine du Synode

mardi 23 octobre 2018 à 19h10

Durée émission : 20 min

Le magazine du Synode

© Fabio PIGNATA/CPP/CIRIC - 23 octobre 2018, jeunes invités au Synode sur la jeunesse

"Si l'Orient est vide de chrétiens, le christianisme n'aura plus de racines." Mgr Sako, patriarche de l'Église catholique chaldéenne, nous décrit la réalité des jeunes chrétiens d'Irak.

Une première version du document final a été présentée aujourd'hui lors du synode sur la jeunesse. Un texte plutôt bien accueilli par l'assemblée, si l'on en croit ses longs applaudissements. Quelle sera la portée de ce texte ? Prendra-t-il en compte les attentes et les réalités des jeunes du monde entier ? Pour évoquer la jeunesse des pays du Moyen-Orient, Pauline de Torsiac et Olivier Bonnel reçoivent Louis Raphaël Ier Sako, patriarche de l'Église catholique chaldéenne, il est l'un des quatre présidents délégués de ce synode.
 

En Irak, l'Église encourage les jeunes à se battre "mais ils ont besoin d'être formés, d'être soutenus parce que la situation politique n'aide pas beaucoup"

 

Synode des jeunes, RCF se mobilise - Du 3 au 28 octobre, les évêques du monde entier sont réunis à Rome en synode pour réfléchir au thème: "Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel". RCF bouleverse ses programmes pour vous faire vivre un moment historique pour l'Église.
> En savoir plus

 

le témoignage marquant de Safa, jeune irakien 

Parmi les jeunes invités au synode, Safa, un jeune irakien a livré un témoignage qui remarqué, que les pères synodaux ont applaudi. Il a parlé de son expérience de l'Église chaldéenne et du droit de la jeunesse chrétienne de vivre avec dignité. Mgr Sako rappelle que ce sont "120.000 chrétiens" d'Irak qui "ont tout laissé" obligés de fuir à cause de leur foi. "C'est quelque chose exceptionnel aujourd'hui dans tout ce qu'il y a d'égoïsmes, d'individualismes."

Mgr Sako a réclamé la création d'un conseil pontifical pour les jeunes. "Aujourd'hui les jeunes sont le cœur de l'Église, c'est le dynamisme de l'Églsie, il faut un conseil pontifical pour tout ce qui regarde les jeunes." Mgr Sako avait demandé la création de ce conseil dès avant le synode sur la jeunesse. Un conseil pontifical "dans lequel les jeunes seront présents, pas seulement les prêtres", et ce notamment pour "diminuer le cléricalisme".
 

Les aspirations de la jeunesse irakienne chrétienne

"Tous les Irakiens pas seulement les chrétiens attendent la paix et la stabilité économique. Et nous les chrétiens, l'égalité et la justice, donc un changement ou des réformes sur la constitution qui doivent être basées sur la citoyenneté et non pas la religion." En Irak, les chrétiens sont de ceux qui réclament une séparation de l'Église et de l'État.

L'Église encourage les jeunes à se battre "mais ils ont besoin d'être formés, d'être soutenus parce que la situation politique n'aide pas beaucoup", exprime Mgr Sako. "Mais je crois qu'il y a une prise de conscience de la part des musulmans pour un régime civil."
 

Un appel à soutenir les chrétiens d'Orient

"Si l'Orient est vide de chrétiens, le christianisme n'aura plus de racines, exprime Mgr Sako, il faut soutenir ces chrétiens-là et leur montrer la proximité la solidarité et les aider humainement et aussi smoralement." Le patriarche de l'Église catholique chaldéenne signifie que les chrétiens d'Orient n'ont pas tant besoin d'argent mais de sen sentir moins isolés. "Se sentir humains et chrétiens cela nous manque, on se sent isolés et aussi oubliés étant donné la structure irakienne."

 

 

Une émission proposée par RCF et Vatican News

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 19h10

Du 3 au 28 octobre 2018, les évêques du monde entier sont réunis à Rome en synode pour réfléchir au thème: "Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel". RCF bouleverse ses programmes et se mobilise pour vous faire vivre ce moment historique pour l'Église.

Les présentateurs

Pauline de Torsiac

Olivier Bonnel