Chaque dimanche, les Conférence de carême à Notre-Dame de Paris

Conférences de Carême 2018

dimanche 18 février 2018 à 18h15

Durée émission : 45 min

Chaque dimanche, les Conférence de carême à Notre-Dame de Paris

© Michel Pourny / Diocèse de Paris - Fabrice Hadjadj dirige le cycle des Conférences de Carême 2018, sur le thème : " L’évangélisation au secours de la culture"

En 2018, les Conférences de Carême du diocèse de Paris ont pour thème "La culture, un défi pour l’évangélisation". Retrouvez ici l'intégrale de la première conférence par Fabrice Hadjadj.

Après "Le sens spirituel des cultures" en 2016 et "Le Christ et la culture" en 2017, ce cycle "Culture et évangélisation" des Conférences de Carême proposées par le diocèse de Paris se poursuit en 2018. Avec pour thème : "La culture, un défi pour l’évangélisation". Un cycle confié au philosophe Fabrice Hadjadj dont la première conférence a pour titre: "Pourquoi des conférences de Carême à l’ère de l’intelligence artificielle ? – ou la Bonne Nouvelle du temps".
 

Jésus pourrait-il aussi bien dire: «Je suis la base de données et mon Père est le super-ordinateur»?

 

Extrait | "Pourquoi des conférences de Carême à l’ère de l’intelligence artificielle ? – ou la Bonne Nouvelle du temps"

"Le temps de la culture est révolu. Nous sommes plutôt à l’ère de ce que le pape François nomme le «paradigme technocratique» ou «techno-économique». Et la question se pose de savoir si la Bonne Nouvelle peut s’annoncer selon ce paradigme, ou si elle a besoin d’une culture pour cela.

Cette question pourrait se formuler de manière assez simple. Jésus dit : Je suis la vigne et mon Père est le vigneron. Qu’en est-il s’il n’y a plus ni vigne ni vigneron autour de nous? Jésus pourrait-il aussi bien dire: «Je suis la base de données et mon Père est le super-ordinateur»? Lorsqu’il fait référence à la vigne, aux brebis, aux lys des champs, n’emploie-t-il pas une métaphore datée, à laquelle on substituerait avec profit n’importe quoi de plus cool ou de plus hype? Pourquoi le renvoi au monde des bouseux serait-il incontournable pour s’ouvrir à la vie de l’Esprit? La parabole du semeur ne pourrait-elle pas devenir la parabole de l’antenne satellite? Le bon pasteur ne pourrait-il pas être remplacé par le bon programmateur? En même temps, on sent que l’on perd quelque chose lorsque c’est qu’un moteur de recherche qui retrouve la brebis perdue.

La culture n’est pas une somme d’éléments d’un patrimoine qui pourraient aussi bien être mis à disposition par de puissants logiciels. Elle correspond à une certaine modalité de relation avec le monde. Le contenu peut être à peu près le même, mais selon qu’il nous arrive par les sillons de la culture ou par les moteurs de la technocratie, le fond est modifié par la forme – ou par le format. Cultiver n’est pas encoder. Faire fructifier n’est pas munir de prothèses..." > Lire la suite
 

Vidéo | Pourquoi des conférences de Carême à l’ère de l’intelligence artificielle ? – ou la Bonne Nouvelle du temps

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Chaque semaine, religieux, penseurs, associatifs ou grands témoins donnent une conférence à Notre-Dame de Paris sur le thème: "Culture et évangélisation". Des conférences à suivre chaque dimanche à 18h15.