Charles de Foucauld: quel héritage?

Présentée par Marie-Françoise Tinel

S'abonner à l'émission

Dialogue

dimanche 6 août à 11h30

Durée émission : 25 min

Charles de Foucauld: quel héritage?

Charles de Foucauld, après sa mort, devient en quelques sortes éveilleur de vocations: à la fois éveilleur de congrégations mais aussi éveilleur à la mission pour tous les baptisés à la suite de l'évangile. Il fonda l'Union. Les détails avec Jean-François Six, spécialiste de Charles de Foucauld, prêtre, et coordinaeur de la confrérie de l'Union.

00:00

00:00

Lorsqu'il meurt, Charles de Foucauld est seul à Tamanrasset. Il avait longtemps cherché à rassembler des compagnons autour de lui. La règle de vie monastique qu'il avait rédigée avait été jugée "impraticable" par son père spirituel. Après sa mort, pourtant, elle inspire de nouvelles congrégations. A partir de 1901, il abandonne ce projet monastique, et fonde en 1909 l'Union des défricheurs évangéliques, prêtres ou laïcs. A sa mort, ils sont 48 membres.

Aujourd'hui, la "Famille spirituelle Charles de Foucauld" compte différents groupes à travers le monde, et réunit au total plus de 10.000 membres. Le coordinateur de la confrérie de l'Union est le Père Jean-François Six, prêtre de la Mission de France. Il est l'auteur de "Foucauld après Foucauld" (éd. Cerf, 2016), préface par l'évêque d'Oran, Mgr Jean-Paul Vesco.

Invités

  • Père Jean-François Six , prêtre de la Mission de France

Les dernières émissions

L'émission

Tous les vendredis à 16h00

Mieux comprendre le monde, dans lequel nous sommes invités à vivre en chrétiens, grâce aux travaux des historiens, des sociologues et des artistes ainsi qu’à travers la réflexion philosophique. C'est ce que vous proposent Marie-Françoise Tinel et Monserrata Vidal.  

Le présentateur

Marie-Françoise Tinel

Marie-Françoise est bénévole au service de l'émission  Dialogue   depuis 2000. Après avoir été professeur de philosophie dans l'enseignement public, c’est pour elle « une façon passionnante de continuer à être « passeur » des travaux des chercheurs, au carrefour du culturel et du religieux ».