Des jeunes assisteront au synode 2018 en tant qu'auditeurs

6 septembre 2017 Par

Le Vatican a annoncé hier que des jeunes, et pas forcément des catholiques, assisteront au synode 2018 sur le thème: "Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel".

Quand l'Église dit qu'elle veut écouter les jeunes. Depuis qu'a été annoncé le synode "Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel" prévu en octobre 2018, elle ne cesse de montrer sa préoccupation pour rejoindre la jeunesse et entendre ce qu'elle a à dire.
 

"Nous essaierons d’élargir autant que possible la présence des jeunes"

 

L'Église à l'écoute des jeunes, de tous les jeunes

Après avoir adressé en janvier 2017 une "Lettre aux jeunes", signée pape François, le Vatican a mis en ligne en juin dernier un questionnaire qui leur est directement adressé. Et hier, mardi 5 septembre, l'agence d'information Zenit annonçait que des jeunes vont assister au synode en tant qu'auditeurs. Le cardinal  Lorenzo Baldisseri a précisé que lors du synode, les auditeurs "ont le droit d’écouter et de participer aux sessions, et d’intervenir non seulement dans l’auditoire, mais surtout dans les petits cercles, c’est-à-dire dans les groupes d’étude".

"Nous essaierons d’élargir autant que possible la présence des jeunes", a affirmé le secrétaire général du synode des évêques (source: Zenit). De même que le questionnaire en ligne s'adresse à tous les jeunes d'aujourd'hui, entre 16 et 29 ans, il a été annoncé que ceux qui seront auditeurs au synode ne seront pas que des catholiques. Le questionnaire qui aurait permis de recueillir à ce jour 130.000 contributions.

 



 

Avant le synode, un séminaire international sur la jeunesse

Et en préparation du synode, un séminaire international est prévu ce mois-ci au Vatican. Du 11 au 15 septembre, des experts se réunissent à l'appel du secrétariat du synode des évêques. Au programme: "les jeunes et l’identité, les jeunes et l’altérité, les jeunes et la vision du futur, les jeunes et la technologie, les jeunes et la transcendance", selon un communiqué (du 4 septembre 2017).

 

Sur le même thème :