En route vers les JMJ avec les jeunes de Taizé

Présentée par Anne Kerléo, Alexandre Dalvai

S'abonner à l'émission

En route vers les JMJ

vendredi 1 avril 2016 à 21h00

Durée émission : 105 min

En route vers les JMJ avec les jeunes de Taizé

Bientôt les JMJ, les jeunes s'y préparent matériellement mais aussi par la prière. Autour de frère Aloïs et de Mgr Benoît Rivière, ils témoignent de leur joie de croire.

La communauté de Taizé recevait ce jour-là plus de 3.000 jeunes, majoritairement des Allemands. Une effervescence à laquelle on est désormais habitué dans ce petit village de Saône-et-Loire, et qui est un avant-goût de ce que vont vivre des milliers de jeunes en juillet 2016 à Cracovie. Dans 115 jours, ce sera les JMJ, les Journées mondiales de la jeunesse, que l'on prépare dans tous les diocèses du monde.

 

Vendredi 1er avril, RCF est allé à Taizé rencontrer des jeunes de la communauté et du diocèse de Saône-et-Loire qui s'apprêtent à partir aux JMJ. Marie, Ambroise, Madeleine, Magali, Sébastien, Aurélie, Solange, Eva... ils sont venus nombreux témoigner de la joie des JMJ et de la force de la prière au micro d'Anne Kerléo et d'Alexandre Dalvai. Parmi eux, Ouajd, une jeune femme d'origine syrienne habitant au Luxembourg, qui a interprété une prière en arabe.
 

Chant syrien, interprété par Ouajd par radiorcf

Pour beaucoup de jeunes, des rassemblements comme les JMJ ou Taizé sont l'occasion de découvrir la prière. Sébastien, par exemple, qui n'avait jamais vraiment prié avant ses 16 ans, confie que "c'est devenu vraiment important de prendre un temps de silence où on est seul avec soi-même". Aujourd'hui, à 19 ans, il dit son besoin d'être en silence quelques minutes par jour.

 

Frère Aloïs, prieur de la communauté de Taizé

 

"Nous devons découvrir et redécouvrir la prière, se mettre en présence de Dieu, cela est très simple finalement", explique frère Aloïs. Le prieur de Taizé précise que la prière ne sert pas qu'à "se sentir bien", mais à "découvrir l"exigence de Dieu, à écouter une parole de l'Evangile qui [nous] parle".

 


Mgr Benoît Rivière, évêque du diocèse d'Autun

 

"En mars 1985, le pape Jean-Paul II avait écrit une longue lettre à tous les jeunes du monde, il s'interrogeait sur le grand désir des jeunes de leur ambition de vie." Une lettre qui avait marqué le jeune prêtre qu'était alors Mgr Benoît Rivière, qui se souvient des toutes premières JMJ et de cet appel du pape à la jeunesse. "Ce pape avait de l'ambition pour la jeunesse, ce n'était pas de la démagogie, il a cherché à écouter les questions les plus profondes des jeunes." L'évêque d'Autun confie que tout son ministère a été marqué par les JMJ, qu'il continue de vivre "comme un point fondamental de [sa] vie d'homme".

 

"Aux JMJ, on va à l'essentiel, c'est-à-dire l'eucharistie, la rencontre sincère les uns avec les autres, la joie et le partage de la foi."
Mgr Benoît Rivière

 


Ambroise, lycéen, s'apprête à vivre ses premières JMJ

 

A 17 ans, Ambroise s'apprête à vivre ses premières JMJ. S'il dit s'être décidé "sur un coup de tête", le jeune homme consacre toutefois du temps pour se préparer spirituellement à son voyage en Pologne, par la méditation et la prière quotidienne. Lui qui s'attend à "une découverte unique, quelque que l'on partage qu'une fois" est soutenu par sa famille. "Je suis très contente car je crois que c'est un moment unique dans sa vie", explique la mère d'Ambroise, émue. 

 


Marie, étudiante, responsable de la communication de l'équipe JMJ dans le département de Saône-et-Loire

 

Environ 150 et 200 jeunes de 17 à 35 ans partiront aux JMJ avec le diocèse d'Autun. Pour faire connaître l'événement au grand public et aider les jeunes à partir, Marie fait partie des bénévoles qui se mobilisent. Etudiante en psychomotricité, elle donne de son temps pour préparer la rencontre, en lien avec les équipes polonaises sur place.

 


Madeleine, institutrice à Chalon-sur-Saône, consacrée, accompagnera les jeunes de son diocèse aux JMJ

 

Paris, Rome, Cologne, Madrid... Avec plus de quatre JMJ à son actif, Madeleine est une représentante de la génération JMJ. C'est d'ailleurs lors d'un de ces rassemblement qu'elle a découvert sa vocation. "Au coeur des JMJ je me suis sentie appelée à une vie consacrée." Depuis 2014, elle est consacrée dans l'ordre des Vierges. Pour elle, il y a "un avant et un après" JMJ, qu'elle qualifie de "lieu de retournement". En 2016, elle accompagnera les jeunes de son diocèse à Cracovie.

 


Un choeur de jeunes de la ville de Döbeln, en Allemagne, interprète un extrait de West side story, "Somewhere"

 

Réalisation technique: Alexia Steulet, Pascal Gauthier

Les dernières émissions

L'émission

Chaque mois, RCF vous emmène dans un diocèse, à la rencontre de ceux qui se préparent à partir pour Cracovie. En présence de l'évêque du diocèse et de nombreux jeunes, à travers des reportages, des interviews, des temps d'échanges et musique, l’émission permettra de découvrir comment la vie des paroisses et des diocèses est marquée par la "dynamique JMJ".

Les présentateurs

Anne Kerléo

Journaliste de formation, Anne est passionnée de reportage, au coin de la rue ou à l'autre bout du monde. Rédactrice en chef "opérations spéciales" RCF, elle a pour mission de préparer et de coordonner la couverture d'événements grands ou petits et l'organisation d'émission hors des studios. Lyonnaise d'adoption, elle ne s'éloigne jamais longtemps de la Bretagne de ses origines.

Alexandre Dalvai

Étudiant en journalisme de proximité au pôle Lardy de Vichy, il a trouvé sa voix à la radio!