Et le Verbe s’est fait charpentier, ou la Bonne Nouvelle de nos mains

S'abonner à l'émission

Conférences de Carême 2018

dimanche 4 mars à 18h15

Durée émission : 45 min

Et le Verbe s’est fait charpentier, ou la Bonne Nouvelle de nos mains

© Michel Pourny / Diocèse de Paris - Fabrice Hadjadj dirige le cycle des Conférences de Carême 2018, sur le thème : " L’évangélisation au secours de la culture"

Fabrice Hadjadj nous rappelle que le Christ, le Verbe incarné avait pour profession charpentier. N’est-ce qu’un détail négligeable dans le mystère de l’Incarnation?

00:00

00:00

Après "Le sens spirituel des cultures" en 2016 et "Le Christ et la culture" en 2017, ce cycle "Culture et évangélisation" des Conférences de Carême proposées par le diocèse de Paris se poursuit en 2018. Avec pour thème : "La culture, un défi pour l’évangélisation". Un cycle confié au philosophe Fabrice Hadjadj dont la troisième conférence a pour titre: "Et le Verbe s’est fait charpentier - ou la Bonne Nouvelle de nos mains".
 

"Son métier et sa naissance ne collent pas avec une parole qui viendrait d’en-haut. La main à marteaux n’a rien à voir avec la main à miracles"

 

Extrait | "Et le Verbe s’est fait charpentier - ou la Bonne Nouvelle de nos mains"

"Pourquoi le Verbe s’est-il fait charpentier ? Venant dans ce monde, le Fils de Dieu, Dieu lui-même, ne s’est pas fait marchand ni percepteur ni même prêtre, bien qu’il soit le médiateur qui accomplit le rachat ; il ne s’est pas fait non plus berger ni vigneron, bien qu’il s’identifie au bon pasteur et à la vigne elle-même.

Il est devenu travailleur du bois, avant d’être lui-même travaillé par le bois. Il a taillé des troncs pour faire des chevrons avant qu’on les taille pour faire sa croix. N’est-ce qu’un détail négligeable dans le mystère de l’Incarnation ? Ne s’agit-il que d’un symbole de son abaissement à une condition servile ? Faut-il penser qu’après cette démonstration d’humilité il n’annonce le Royaume qu’en tournant le dos à l’atelier, professant une vie en rupture avec sa vie professionnelle ?

C’est ce que se disent les gens de son pays. Saint Marc le souligne (6, 2-3). Ils sont choqués à son sujet. Ils s’écrient : D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? Celui-là n’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, de Joseph, de Jude et de Simon ? Son métier et sa naissance ne collent pas avec une parole qui viendrait d’en-haut. La main à marteaux n’a rien à voir avec la main à miracles. L’Emmanuel ne saurait se rencontrer parmi les manuels. L’artisanat est un empêchement, non un préalable à la sagesse." > Lire la suite
 

Vidéo | "ET LE VERBE S’EST FAIT CHARPENTIER - OU LA BONNE NOUVELLE DE NOS MAINS"

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Chaque semaine, religieux, penseurs, associatifs ou grands témoins donnent une conférence à Notre-Dame de Paris sur le thème: "Culture et évangélisation". Des conférences à suivre chaque dimanche à 18h15.