Le renouveau charismatique: il y a 50 ans, un retour aux sources

Présentée par Stéphanie Gallet

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

mercredi 31 mai à 9h03

Durée émission : 55 min

Le Temps de le dire

© Corinne SIMON/CIRIC - 6 août 2015 : Soirée de louange lors du festival "Welcome to Paradise", organisé par la communauté du Chemin Neuf

Période importante de l'histoire de l'Église, le renouveau charismatique a donné naissance à des communautés de fidèles, dont certaines sont particulièrement dynamiques aujourd'hui.

30.000 personnes de 127 pays différents sont attendues à Rome pour célébrer les 50 ans du renouveau charismatique. Un anniversaire fêté en grande pompe, avec l'audience générale du pape François ce mercredi 31 mai, mais aussi une veillée au Cirque Maxime, samedi 3 juin. Et bien sûr, la messe de la Pentecôte, dimanche.
 

Vatican II et l'œcuménisme

Les communautés dites du renouveau charismatique sont nées à la fin des années 60, au lendemain du concile Vatican II. "Il n'y a de communauté nouvelle, charismatique en France, et même dans l'ensemble de l'Église, que parce qu'il y a eu Vatican II", explique Vincent de Crouy Chanel, membre du Chemin Neuf, la deuxième communauté charismatique en France. Concile Vatican II qui a également encouragé l'œcuménisme et un large mouvement "vers les frères séparés", comme le dit l'historien Olivier Landron.
 

Au début, "ces communautés dérangent parce qu'on ne les attend pas"

 

à la suite des réveils protestants américains

Il faut distinguer les communautés nouvelles des communautés charismatiques. Les premières, comme la communauté Saint-Jean ou les Fratenrités monastiques de Jérusalem, sont des congrégations religieuses, nées à la suite de Vatican II. Les secondes sont au départ majoritairement composées de laïcs. Elles présentent à ce titre une vraie originalité, qui trouve son origine sur le continent américain. En effet, selon Olivier Landron: "Le renouveau charismatique version française est un pur produit américain, qui vient des réveils protestants américains."
 

"On avait envie de vivre ce que les premières communautés chrétiennes avaient vécu"

 

L'influence de mai 68

Gagnés par le désir d'une société plus simple, les acteurs du renouveau charismatique ont été influencés par mai 68. "Je suis presque un enfant de mai 68", témoigne d'ailleurs Vincent de Crouy Chanel. "C'est un esprit de fraternité qui était recherché", convient Mélina de Courcy. Dans un contexte de crise pour l'Église catholique de France - 4 à 5.000 prêtres quittent le sacerdoce entre 1968 et 1972 - ce réveil charismatique se traduit par un renforcement de la vie fraternelle. Au début, "ces communautés nouvelles dérangent parce qu'on ne les attend pas", rappelle l'historien.
 



 

un retour aux sources

"Il y avait une aspiration à exprimer sa foi d'une manière proche des Actes des Apôtres, on avait envie de vivre ou de revivre ce que les premières communautés chrétiennes avaient vécu", témoigne Vincent de Crouy Chanel. Le mot "charisme" vient du grec et signifie la grâce. Au sein des communautés charismatique, les fidèles prient particulièrement l'Esprit saint, l'une des trois personnes de la Trinité.

"L'Esprit saint suscite dans nos vies cette audace, cette hardiesse, cette joie aussi de manifester au monde la bonne nouvelle du Christ ressuscité", témoigne Mélina de Courcy, membre de la plus importante des communautés charismatique aujourd'hui en France, la communauté de l'Emmanuel.

 

Émission enregistrée en duplex avec RCF Angers

 

Invités

  • Olivier Landron , historien, spécialiste du catholicisme

  • Mélina de Courcy , co-référente de la communauté de l'Emmanuel pour les communautés de Paris et de Seine-Saint-Denis

  • Vincent de Crouy Chanel , diacre, membre de la communauté du Chemin Neuf

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours du lundi au vendredi, à partir du lundi 4 septembre 2017

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Stéphanie Gallet reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.