Les JMJ de Cracovie, du 26 au 31 juillet 2016

RCF emmène ses auditeurs aux Journées mondiales de la Jeunesse qui rassembleront plus de 2 millions de jeunes participants.

Heureux les miséricordieux car ils obtiendront miséricorde (Mt 5, 7)
 

En cette Année de la Miséricorde, les JMJ de Cracovie prennent une dimension spirituelle forte. L'événement a été initié par Jean-Paul II en 1986 pour inciter les jeunes à aller à la rencontre de l'autre. A sa suite le pape François entend proposer aux jeunes une démarche particulière d'ouverture et de communion.

 

RCF se mobilise pour les JMJ. Reportages, magazines, émissions spéciales... Plus de 12 personnes seront sur place en Pologne pour accompagner les jeunes et recueillir leurs témoignages. Elles feront vivre aux auditeurs de RCF les grands temps forts du rassemblement (cérémonie d’ouverture, accueil du pape, messe de clôture, etc.) et les semaines en diocèses.

 

Les JMJ et RCF, une longue histoire
... Sydney 2008, Madrid 2011, Rio 2013, Cracovie 2016. Les Journées mondiales de la Jeunesse sont des moments exceptionnels pour lequel RCF déploie sans hésiter des moyens importants. L’esprit des JMJ, synonyme de fête, de rencontre et de ferveur spirituelle, est comme un écho à notre slogan, La Joie se partage.

 

> Site officiel des JMJ Cracovie 2016 - France

 

 

EN ROUTE VERS LES JMJ, UN RENDEZ-VOUS MENSUEL
Chaque mois, RCF vous emmène dans un diocèse, à la rencontre de ceux qui se préparent à partir pour Cracovie. En présence de l'évêque du diocèse et de nombreux jeunes, à travers des reportages, des interviews, des temps d'échanges et musique, l’émission permettra de découvrir comment la vie des paroisses et des diocèses est marquée par la "dynamique JMJ".

En route vers les JMJ avec les jeunes de Rennes

En route vers les JMJ avec les jeunes de Rennes

En direct d'une crêperie rennaise, Etienne Pépin et Claire Le Parc animent une rencontre avec les jeunes qui se préparent pour les JMJ. Une émission en musique animée par le groupe Sonenn.

 

"Les jeunes, avec l’enthousiasme propre à leur âge, ont répondu qu’ils entendent suivre le Christ. Ils désirent le faire car ils se sentent une partie vivante de l’Église. Ils désirent le faire en marchant ensemble, car ils se sentent Peuple de Dieu en marche. Leur fragilité ne les effraye pas, car ils comptent sur l’amour et la miséricorde du Père céleste qui les soutient dans la vie de chaque jour." Jean-Paul II

 

Cet enthousiasme de la jeunesse, vous le vivez en direct sur RCF. Les jeunes bretons, accompagnés de Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier, et du p. Nicolas Guillou, témoignent de leur joie de partir à Cracovie dans moins de 40 jours! Certains partent en 4L, d'autres ne pensaient même pas partir et finalement ils sont dans l'aventure... Les JMJistes bretons sont sur RCF. Au programme, des rencontres, des témoignages, des reportages aussi.
 
Les JMJ sont l'occasion pour les jeunes de vivre concrétement le Jubilé de la miséricorde. Le pape François a d'ailleurs donné un thème à ce pèlerinage hors du commun, la béatitude tirée de l'Evangile de saint Matthieu "Heureux les miséricordieux, ils obtiendront miséricorde".

 

Et tout au long de l'émission, vous écoutez Sonenn, groupe lorientais de rock chrétien, qui se produit en direct sur RCF!

 

00:00

00:00

L'Ardèche se met en route vers les JMJ

En route vers les JMJ

En route vers les JMJ pose ses studios en Ardèche ce vendredi 27 mai. Une émission présentée par Marie-Charlotte Laudier et Jean-Marie Portero.

C'est l’avant-dernière émission "En Route vers les JMJ" avant les JMJ de Cracovie en juillet. RCF pose ses valises en Ardèche, pour l’occasion !

Une soixantaine de jeunes du diocèse de Viviers prendra la direction de Cracovie, en Pologne, à partir du 26 juillet, pour vivre ces Journées Mondiales de la Jeunesse. Beaucoup d’attentes, beaucoup d’envie, c’est ce qui caractérise cette jeunesse ardéchoise, souvent obligée de quitter les lieux de son enfance, pour suivre des études supérieures, mais qui reste finalement très attachée à ses racines. 

Sophie Balmelle, responsable de l’aumônerie dans l’enseignement public du diocèse de Viviers, explique que les préparatifs pour ces JMJ se terminent. "On a un planning qu’on vient de finir avec l’évêque, Mgr Balsa. Nous sommes 65 à partir, c’est plus que l’on imaginait". Elle ajoute que "le plus enthousiasmant, c’était ces jeunes qui ne sont pas étudiants ici et qui ont choisi de partir avec l’Ardèche, c’est dire leur attachement à cette terre, et à leur Eglise".

Sophie Balmelle n’en est pas à ses premières JMJ. A la différence de Xavier, lycéen à Aubenas. Ce qui le motive avant tout, c’est de partir avec ses amis. Mais il attend également de ce moment si particulier des réponses aux questions qu’il se pose sur la foi. "Faire des grandes sorties comme ça, c’est génial, mais avec des amis on est davantage poussé. On va être accueilli par des jeunes, cela va être un super moment d’échange. J’ai envie de prendre un gros temps pour prier, avec beaucoup de louange, cela sera vraiment porteur" confie-t-il. 

00:00

00:00

En route vers les JMJ avec le diocèse de Bordeaux

En route vers les JMJ avec le diocèse de Bordeaux

En direct de Bordeaux, Emmanuel Labails, Blandine Janin et Pascal Gélie nous invitent à nous immerger dans la préparation des JMJ.

Partir avec ses amis, rencontrer des jeunes du monde entier, découvrir un pays - la Pologne, une ville - Cracovie, rencontrer le pape François, approfondir sa foi... "Pourquoi partir aux JMJ?" il y a autant de réponses que de jeunes! Et pour le diocèse de Bordeaux, ils sont 350 à se préparer à ce grand rendez-vous de l’été. Après Toulon et à Taizé, "En Route Vers les JMJ" se tourne vers Bordeaux.

 


© Matti Faye / RCF Bordeaux

 

En direct de Bordeaux, Blandine Jannin, Emmanuel Labails et Pascal Gélie vous proposent de les rencontrer, ces jeunes que l'on décrit souvent comme éloignés de l'Eglise Une émission rythmée par des reportages et de nombreux témoignages pour mieux comprendre ce qui pousse une partie de la jeunesse française à participer à cet événement mondial d'un genre unique.

 


© Matti Faye / RCF Bordeaux

 

Les JMJ suscitent de nombreuses initiatives originales. Outre les vidéos et autres animations postées sur les réseaux sociaux, les jeunes font preuve d'une imagination sans bornes: rouler de Bordeaux à Cracovie en tandem, faire des JMJ un voyage de noce... ou encore partir de Cracovie pour aller à la rencontre de jeunes d'autres religions, avec l'association "Coexister".

 


© Matti Faye / RCF Bordeaux

 

A NOTER : Le groupe Ichtus nous fait la joie de nous accompagner en musique tout au long de l'émission! 

 


© Matti Faye / RCF Bordeaux
 

> Du 26 au 31 juillet, 60 000 jeunes Français se rendront à Cracovie pour vivre les Jmj, Un événement à suivre sur RCF!

 

00:00

00:00

En route vers les JMJ avec les jeunes de Taizé

En route vers les JMJ avec les jeunes de Taizé

Bientôt les JMJ, les jeunes s'y préparent matériellement mais aussi par la prière. Autour de frère Aloïs et de Mgr Benoît Rivière, ils témoignent de leur joie de croire.

La communauté de Taizé recevait ce jour-là plus de 3.000 jeunes, majoritairement des Allemands. Une effervescence à laquelle on est désormais habitué dans ce petit village de Saône-et-Loire, et qui est un avant-goût de ce que vont vivre des milliers de jeunes en juillet 2016 à Cracovie. Dans 115 jours, ce sera les JMJ, les Journées mondiales de la jeunesse, que l'on prépare dans tous les diocèses du monde.

 

Vendredi 1er avril, RCF est allé à Taizé rencontrer des jeunes de la communauté et du diocèse de Saône-et-Loire qui s'apprêtent à partir aux JMJ. Marie, Ambroise, Madeleine, Magali, Sébastien, Aurélie, Solange, Eva... ils sont venus nombreux témoigner de la joie des JMJ et de la force de la prière au micro d'Anne Kerléo et d'Alexandre Dalvai. Parmi eux, Ouajd, une jeune femme d'origine syrienne habitant au Luxembourg, qui a interprété une prière en arabe.
 

Chant syrien, interprété par Ouajd par radiorcf

Pour beaucoup de jeunes, des rassemblements comme les JMJ ou Taizé sont l'occasion de découvrir la prière. Sébastien, par exemple, qui n'avait jamais vraiment prié avant ses 16 ans, confie que "c'est devenu vraiment important de prendre un temps de silence où on est seul avec soi-même". Aujourd'hui, à 19 ans, il dit son besoin d'être en silence quelques minutes par jour.

 

Frère Aloïs, prieur de la communauté de Taizé

 

"Nous devons découvrir et redécouvrir la prière, se mettre en présence de Dieu, cela est très simple finalement", explique frère Aloïs. Le prieur de Taizé précise que la prière ne sert pas qu'à "se sentir bien", mais à "découvrir l"exigence de Dieu, à écouter une parole de l'Evangile qui [nous] parle".

 


Mgr Benoît Rivière, évêque du diocèse d'Autun

 

"En mars 1985, le pape Jean-Paul II avait écrit une longue lettre à tous les jeunes du monde, il s'interrogeait sur le grand désir des jeunes de leur ambition de vie." Une lettre qui avait marqué le jeune prêtre qu'était alors Mgr Benoît Rivière, qui se souvient des toutes premières JMJ et de cet appel du pape à la jeunesse. "Ce pape avait de l'ambition pour la jeunesse, ce n'était pas de la démagogie, il a cherché à écouter les questions les plus profondes des jeunes." L'évêque d'Autun confie que tout son ministère a été marqué par les JMJ, qu'il continue de vivre "comme un point fondamental de [sa] vie d'homme".

 

"Aux JMJ, on va à l'essentiel, c'est-à-dire l'eucharistie, la rencontre sincère les uns avec les autres, la joie et le partage de la foi."
Mgr Benoît Rivière

 


Ambroise, lycéen, s'apprête à vivre ses premières JMJ

 

A 17 ans, Ambroise s'apprête à vivre ses premières JMJ. S'il dit s'être décidé "sur un coup de tête", le jeune homme consacre toutefois du temps pour se préparer spirituellement à son voyage en Pologne, par la méditation et la prière quotidienne. Lui qui s'attend à "une découverte unique, quelque que l'on partage qu'une fois" est soutenu par sa famille. "Je suis très contente car je crois que c'est un moment unique dans sa vie", explique la mère d'Ambroise, émue. 

 


Marie, étudiante, responsable de la communication de l'équipe JMJ dans le département de Saône-et-Loire

 

Environ 150 et 200 jeunes de 17 à 35 ans partiront aux JMJ avec le diocèse d'Autun. Pour faire connaître l'événement au grand public et aider les jeunes à partir, Marie fait partie des bénévoles qui se mobilisent. Etudiante en psychomotricité, elle donne de son temps pour préparer la rencontre, en lien avec les équipes polonaises sur place.

 


Madeleine, institutrice à Chalon-sur-Saône, consacrée, accompagnera les jeunes de son diocèse aux JMJ

 

Paris, Rome, Cologne, Madrid... Avec plus de quatre JMJ à son actif, Madeleine est une représentante de la génération JMJ. C'est d'ailleurs lors d'un de ces rassemblement qu'elle a découvert sa vocation. "Au coeur des JMJ je me suis sentie appelée à une vie consacrée." Depuis 2014, elle est consacrée dans l'ordre des Vierges. Pour elle, il y a "un avant et un après" JMJ, qu'elle qualifie de "lieu de retournement". En 2016, elle accompagnera les jeunes de son diocèse à Cracovie.

 


Un choeur de jeunes de la ville de Döbeln, en Allemagne, interprète un extrait de West side story, "Somewhere"

 

Réalisation technique: Alexia Steulet, Pascal Gauthier

Dans 130 jours, les Journées mondiales de la jeunesse

Le Temps de le dire

Du 26 au 31 juillet 2016, Cracovie accueille les Journées mondiales de la jeunesse. 60.000 Français sont attendus à cette grande fête de la foi. On en parle avec Stéphanie Gallet.

Il reste 130 jours et beaucoup à faire pour tous les jeunes des diocèses de France qui partiront aux JMJ! Du 26 au 31 juillet 2016, ils seront des milliers à se réunir à Cracovie en Pologne autour du pape François. Un rendez-vous qui mobilise aussi les équipes de RCF depuis la création de cette grande fête de la foi. Les premières JMJ remontent à 1986. Jean-Paul II, qui en est l'instigateur, a voulu manifester la proximité de l'Eglise avec les jeunes et leur signifier sa confiance. Les JMJ c'est un événement sous le signe de la rencontre, où la foi se transmet et se partage. Cette année, les participants seront invités à méditer le thème de la miséricorde.

"Un événement qui a toujours beaucoup de succès pour ceux qui ont déjà participé à des JMJ, mais tout l'enjeu de la démarche est de faire venir toujours plus de jeunes", explique Vincent Van Hamme. On attend 60.000 Français (contre 5.000 à Rio). Devant l'ampleur de l'événement il faut de nombreuses personnes pour organiser les départs, communiquer, trouver des financements... Chaque diocèse a sa propre équipe JMJ, en lien avec l'équipe nationale JMj qui réunit une quinzaine de personnes. Des jeunes qui pour la plupart n'ont pas hésité à prendre une année dans leur cursus étudiant pour se consacrer à la prépartion des JMJ.

Les JMJ c'est d'abord une semaine dans les diocèses de Pologne. Du 20 au 25 juillet, avant les journées internationales et la rencontre avec le pape, chaque groupe ira à la rencontre des Polonais. L'objectif de ces quelques jours est d'aller "au contact des Polonais, de partager sur une culture, un pays, une langue et vivre une relation de proximité au sein d'un pays", explique Anne Thibout. Tout au long des JMJ, de nombreuses activités sont proposées: concerts, événements sportifs, visites... Mais la jeune femme précise que si les JMj sont "une façon jeune et dynamique de prendre sa place dans l'Eglise", ce sont avant tout "une démarche de prière".

En route vers les JMJ avec le diocèse de Fréjus-Toulon

En route vers les JMJ avec le diocèse de Fréjus-Toulon

En direct du bar Le Graal, Paul Barraud accueille micro les acteurs des JMJ du diocèse de Toulon, en présence de l'évêque Mgr Rey. Avec des témoignages d'anciens et de nouveaux jmjistes.

Chaque mois, dans l'émission "En route vers les JMJ", RCF vous invite à une plongée dans la dynamique des JMJ au sein d'un diocèse. Comment les futurs jmjistes se préparent-ils à la grande aventure qui les attend en juillet en Pologne? Quels projets originaux inventent-ils pour préparer et vivre ce grand rassemblement autour du pape? Quelle dynamique cel génère-t-il dans un diocèse au-delà des seuls jeunes? Autant de questions explorées par les participants de cette émission. 

Les jeunes du Var qui vont prendre cet été la route de la Pologne sont les invités de RCF. Certains d'entre eux aiment le sport, d'autres Internet et les réseaux sociaux mais tous rêvent de ce voyage au pays de Jean-Paul II. Ils sont pour le moment 800 inscrits auxquels s'ajoutent les 300 pèlerins du rallye JMJ. Le groupe du Var compte donc plus de 1.100 inscrits et constitue le plus gros groupe français. Ensemble, ils vont parcourir 2.000 km pour être en juillet auprès du pape François, ce pape qui chamboule le monde, y compris les chrétiens.

A Toulon, Paul Barraud (RCF Méditerranée) réunit au bar Le Graal des jeunes jmjistes, leurs accompagnateurs, des catholiques adultes et l'évêque du diocèse, Mgr Dominique Rey.

 

Anne-Lise Levacher, coordinatrice JMJ 2016

Anne-Lise Levacher, coordinatrice JMJ 2016

Coordinatrice française des JMJ 2016, Anne-Lise Levacher a 30 ans. Evoquant son itinéraire de jeune croyante, elle dit sa foi en la présente permanente de Dieu dans sa vie.

En juillet prochain, 2 millions et demi de jeunes sont attendus à Cracovie pour les  31èmes journées mondiales de la jeunesse. Et parmi eux 60 000 jeunes français. Comme à chaque édition des JMJ, la conférence des évêques de France a mis en place une équipe nationale JMJ pour coordonner la préparation logistique mais aussi spirituelle de l'événement. Une équipe constituée essentiellement de jeunes, avec à sa tête une coordinatrice nationale, salariée de l'Eglise le temps de sa mission.

 

Entretien réalisé en septembre 2015