Lire la Genèse à l'heure de la crise écologique, avec Fabien Revol [3/5]

Présentée par Véronique Alzieu

S'abonner à l'émission

Halte spirituelle

mercredi 13 septembre à 5h30

Durée émission : 12 min

Lire la Genèse à l'heure de la crise écologique, avec Fabien Revol [3/5]

© Corinne SIMON/CIRIC - 29 août 2015 : Fabien REVOL, théologien, philosophe, biologiste membre du Centre Interdisciplinaire d'Ethique (CIE) et titulaire de la Chaire Jean-Bastaire. France.

Parce que la Genèse nous aide à nous positionner en tant que gardiens de la création, Fabien Revol nous propose une lecture du premier livre de la Bible, à l'occasion du Mois de la Création.

Samedi 23 septembre 2017, l’association Oeko-logia organise une Journée de prière pour la sauvegarde de la Création à Taulignan, au monastère des religieuses dominicaines de La Clarté Notre-Dame. Le président de cette association n'est autre que Fabien Revol, auteur en mai 2017 de "La réception de l'encyclique Laudato si' dans la militance écologiste" (éd. Cerf) et plus récemment de "Devenir acteur de l'écologie intégrale" (éd. Peuple Libre). À l'occasion du Mois de la création, le théologien nous montre comment les trois premiers chapitres du livre de la Genèse peuvent nous aider à penser notre rapport à l'environnement.
 

La Genèse nous aide à nous positionner en tant que gardiens de la création

 

SEPTEMBRE, LE MOIS DE LA CRÉATION SUR RCF - Du 1er septembre au 4 octobre 2017, RCF  vous propose une programmation spéciale. C'est en 2007, lors de la 3ème assemblée œcuménique chrétienne réunie à Sibiu en Roumanie, qu'a été lancée l'idée d'un "Temps de la Création". La Journée de prière pour la création a, elle, été créée en 1989 par le patriarche œcuménique de Constantinople, Démétrios Ier. L'association Oeko-logia la célèbre depuis 2009. Quant à l'Église catholique, elle l'a officiellement instituée en 2015.
> En savoir plus

 

Pourquoi lire la Genèse à l'heure de la crise écologique?

Dans la Bible, il n'y a pas que la Genèse pour nous aider à penser la place de l'homme dans la création. Les Psaumes, le livre d'Isaïe ou encore les Épîtres de Paul peuvent nous inspirer. Mais parce que la Genèse parle des origines du monde et de l'homme, rappelle Fabien Revol, on y trouve "des représentations de la création, des images, qui vont pétrir nos comportements, donner sens et cohérence à notre position d'être humain dans l'environnemen naturel". La Genèse nous aide à nous positionner en tant que gardiens de la création.
 



 

Dans la Genèse l'homme fait le choix délibéré de ne pas respecter les limites instaurées par Dieu

"La situation que nous vivons aujourd'hui illustre parfaitement selon moi ce qui se joue au chapitre 3 du Livre de la Genèse." La Genèse raconte comment l''être humain a fait le choix délibéré de ne pas rester fidèle au commandement de Dieu. Dans le premier des livres de la Bible en effet, de "Au commencent, Dieu créa le ciel et la terre" (Gn, 1, 1)* à "Telle fut l’origine du ciel et de la terre lorsqu’ils furent créés. Lorsque le Seigneur Dieu fit la terre et le ciel" (Gn 2, 4)*, on lit comment Dieu par sa parole ordonne le chaos et "crée les choses les unes après les autres, chacunes à leur place", comme l'explique Fabien Revol. Or, c'est cet ordre là que l'homme refuse en désobéissant à Dieu. "Le rapport que nous avons avec la création aujourd'hui découle de cette attidue de refus de notre place et de nos limites."

 



 

Les chrétiens sont-ils responsables de la crise écologique?

La Genèse parle de domination (aux chapitres 1 et 2) et de limites (chapitres 2 et 3). Pourquoi donc les accuse-t-on parfois d'être à l'origine de la crise environnementale, ou en tout cas d'un rapport biaisé vi-à-vis de la nature? Pour Fabien Revol, il est nécessaire de "dinstinguer ce qui relève du cœur de la foi et des pratiques chrétiennes". Ainsi, pour lui: "On ne peut pas accuser le christianisme en tant que révélation d'être à l'origine de la crise écologique, mais on peut pointer du doigt des comportements de chrétiens, qui, au nom d'une certaine compréhension de leur foi, on traité la création comme un objet de consommation."

Les textes de la Genèse, il ne faut pas en faire une lecture littérale. Ce dont il est question ici c'est "du rapport de Dieu avec le monde qu'il a créé et avec l'être humain". Des textes écrits vers 400 av. J.-C., alors que le monde monothéiste juif faisait la découverte de la culture babylonienne, "une culture scientifique de l'époque". Pour le théologien, il on peut donc dire que la Genèse est "un essai de dialogue entre science et religion".

 

*Source: AELF

 

Invités

  • Fabien Revol , théologien, spécialiste de la théologie de la création, titulaire de la Chaire Jean-Bastaire à l'Université catholique de Lyon (UCLy)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 05h30, 15h00, 20h45 et 02h00

L'émission de référence de RCF! Un format court et quotidien, complété par une version intégrale le samedi, pour engager une réflexion spirituelle profonde et accessible, autour d'une thématique d'actualité.  

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!