Présentation de Jésus au Temple: le Christ, lumière des nations

© Wikimédia Commons / Présentation de Jésus au temple, Andrea Mantegna, 1465

Le 2 février, on fête la présentation de Jésus au temple. Les chrétiens sont invités à méditer les paroles du prophète Syméon et qui fait du Christ la "lumière des nations".

"Mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël."

La fête de la chandeleur a été instituée par Gélase Ier, pape de 492 à 496, en mémoire de la présentation de Jésus au temple. Elle était autrefois appelée fête de la "purification de la Vierge Marie". Le mot chandeleur vient du latin festa candelarum. Au Moyen Age, la fête était l'occasion de nombreuses processions, en tenant des cierges allumés à la main. La cire symbolisant la pureté de la Vierge Marie, et la flamme représentant le Christ "lumière des nations", selon les paroles du prophète Syméon.

 

Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes.

 

Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui. Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur. Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple.

 

Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait, Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : « Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. » (Lc, 2, 22-39 - Source: AELF)

 

A la suite de Syméon, le croyant est invité à méditer ce que le Christ vient éclairer dans sa vie, à considérer sa présence aimante au fond de chacun. Dans la prière, se demander comment Dieu répond à notre soif de sens. Et comment il nous permet d'être présent pour les autres. On peut aussi le louer pour le sens qu'il donne au mot "présence".
 

Les dossiers RCF