Quatre ans de pontificat, la révolution pape François

Présentée par Stéphanie Gallet

S'abonner à l'émission

Le temps de le dire

lundi 13 mars à 9h03

Durée émission : 55 min

Le temps de le dire

© Fabio PIGNATA/CPP/CIRIC - Le 11 janvier 2017, Le pape François parlant avec un malade

Ce qui caractérise le pape François, c'est une parole libre et accessible chez un chef de l'Église catholique qui veut que les chrétiens parlent ensemble malgré leurs différences.

Élu il y a quatre ans, le 266è pape de l'Église catholique a atteint en peu de temps des sommets de popularité. Quatre ans après son élection le 13 mars 2013, Michel Cool parle de "révolution copernicienne" de la part du souverain pontife. Sans toucher à la doctrine, dans la droite ligne de ses prédécesseurs, François exerce la délicate mission de convertir le cœur de chacun et de faire avancer l'Église toujours plus au service des plus fragiles.
 

"Il dit ce qu'il fait et fait ce qu'il dit, en cela c'est un vrai témoin."

 

Après une fin de pontificat de Benoît XVI marquée par "des tensions et des intrigues", se souvient Jean-Louis de la Vaissière, nous vivons avec François "une nouvelle espérance", selon l'ancien correspondant à Rome pour l'AFP, auteur de "François dans la tempête" (éd. Salvator). "Il dit ce qu'il fait et fait ce qu'il dit, pour Anne Soupa, en cela c'est un vrai témoin." La bibliste, qui a écrit en 2014 "François, la divine surprise" (éd.Médiaspaul), se félicite d'un chef de l'Église catholique qui entraîne l'institution vers "l'avant".
 

une parole libre au sommet de l'Église

Beaucoup donc, sont décontenancés par le changement de style après Benoît XVI. On avait un pape d'une grande douceur et de très haute stature intellectuelle. Les admontestations de son successeur en égratinent plus d'un. Ses engagements envers les migrants, son attention aux pauvres et sa sensibilité pour les "périphéries" dérangent. Ses dénonciations récurrentes de l'argent roi ne lui font pas que des amis. Pour Michel Cool, on est dans une ambiance "conciliaire", avec ses opposants et ses enthousiastes.

Ce qui caractérise François, c'est une parole libre, affranchie et accessible chez un chef de l'Église catholique qui "veut que les chrétiens parlent ensemble malgré leurs différences". Michel Cool, qui avait signé en 2015 un "Plaidoyer pour le pape François" souligne une liberté d'expression à laquelle l'institution n'était pas habituée.
 

Un pape qui s'adresse aux consciences de chacun

Ce à quoi le pape encourage, c'est en somme "une vieille pratique jésuite", considère Philippine de Saint Pierre. Le pape "renvoie chacun à un exercice de discernement". Quels que soit le contexte, le public ou le sujet sur lequel il intervient, le pape François démontre sa "capacité à s'adresser à tous et à chacun".

Et davantage que "le jugement ou la condamnation", selon Michel Cool, il met en avant "le discernement, l'accompagnement". Quand il parle de "révolution copernicienne", l'écrivain entend une "révolution des mentalités". Il souligne d'ailleurs un fait passé sous silence et pour cause: toutes ces conversions secrètes que le pape François initie chez un grand nombre de personnes qui se réintéressent à la vie ecclésiale.

 

Invités

  • Jean-Louis de la Vaissière , journaliste, ancien correspondant de l'AFP au Vatican

  • Anne Soupa , théologienne, bibliste

  • Philippine de Saint Pierre , journaliste, directrice de la chaîne de télévision KTO

  • Michel Cool , écrivain, éditeur chez Salvator

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours du lundi au vendredi, à partir du lundi 4 septembre 2017

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Stéphanie Gallet reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.