Revivez les JMJ de Cracovie 2016

3 août 2016 Par Odile Riffaud

© Światowe Dni Młodzieży Kraków 2016

Ils étaient deux millions et demi de pèlerins à la messe de clôture. Les JMJ de Cracovie ont été le rendez-vous réussi des jeunes catholiques avec l'Église. A eux maintenant de répondre à l'appel du Christ.

Cela fait plus de 30 ans que l'Eglise donne rendez-vous à la jeunesse pour répondre à sa quête de sens. Une invitation fixée par le pape Jean-Paul II en 1984 et renouvellée régulièrement depuis. Le pape polonais dont l'ombre planait fortement sur ces 31è Journées mondiales de la jeunesse. Beaucoup de jeunes se sont dits émus de se rendre sur les terres de celui qui fut longtemps l'archevêque de Cracovie avant de devenir le pape des jeunes.

Un rendez-vous avec les autres cultures, langues, visages... et avec soi-même. Dès le début de la rencontre, un grand nombre de jeunes français ont manifesté le désir d'aller puiser dans la rencontre et l'amitié le réconfort de se sentir unis dans une même foi. Mais les JMJ de Cracovie ont aussi été un rendez-vous de chacun avec soi-même. Plusieurs fois invités à aller au plus profond d'eux-mêmes trouver l'amour du Christ et la capacité d'oser s'aimer pour ce qu'ils sont et non pas pour ce qu'ils ont, les jeunes pèlerins ont aussi été incités à questionner leur vocation de chrétiens. Ils ont pu notamment participer au Forum des vocations et à rencontrer des religieux et religieuses.

Sortir du "divan" et devenir "protagonistes de l'histoire". Les JMJ auront été une semaine pour vivre la joie de la rencontre et faire grandir sa foi. A chacun maintenant de marcher avec le Christ tout au long de leur vie. Le pape François a demandé aux jeunes de s'engager dans le monde. Une formule marquante restera gravée: "la paralysie qui naît lorsqu’on confond le bonheur avec un divan".

 

Les JMJ en images et en sons
Découvrez une sélection d'émissions et de reportages sur le blog RCF des JMJ
Retrouvez toutes nos émissions JMJ
Feuilletez l'album photo des JMJ sur notre page facebook

 

RETOUR SUR Les plus beaux moments des JMJ

 


©RCF/OdileRiffaud - Samedi 30 juillet, le pape François passe la porte de la Miséricorde sur le campus Misericordiae

 

"Nous sommes les enfants aimés de Dieu, c'est notre identité spirituelle"

Les jeunes fortement impressionnés par le message du pape au cours de la messe de clôture des JMJ, célébrée dimanche 31 juillet devant plus de 2,5 millions de jeunes. Des pèlerins particulièrement réceptifs au message du souverain pontife, qui les a, au cours de ces JMJ, habitués à des paroles fortes et explicites.

"Le message du pape, c'est un programme pour toute la vie, confie Victor, on est en pleine confiance quand on entend le pape nous inviter à ce départ, quelque chose de très puissant". En leur demandant de s'aimer eux-mêmes, le pape a conduit les jeunes à méditer sur leur "identité spirituelle". Ecoutez ci-dessous le reportage de Marie-Charlotte Laudier.

00:00

00:00

 

1,5 millions de personnes rassemblées au campus Misericordiae

 

Comme c'est la tradition, les JMJ s'achèvent avec un immense rassemblement. A Rio en 2013, c'est la plage de Copacabana qui avait été investie par les jmjistes. Cette année, c'est à quelques kilomètres de Cracovie que tous avaient rendez-vous. Les jeunes mais aussi les prêtres, les évêques, la chorale, les danseurs, les journalistes... Un important service de sécurité était déployé.

 

Le silence et la prière pour les victimes des guerres


©RCF/OdileRiffaud - Coucher de soleil sur le campus Misericordiae

 

Ils ont bravé la chaleur, la poussière, la fatigue et le confort rudimentaire pour répondre présents au rendez-vous. Dès le samedi 30 juillet, on a vu en fin de matinée converger les groupes de pèlerins vers un même lieu, le campus Misericordiae. Pendant que les uns s'installaient et que les autres arrivaient, des artistes sur le podium assuraient l'animation.

Quand enfin le pape François est arrivé, la veillée de prière a pu commencer. Avec d'abord le témoignage poignant d'une Syrienne d'Alep "Dieu, es-tu le Dieu d’amour?" a demandé la jeune femme. Les applaudissements ont fait place au silence et à la prière sous un superbe coucher de soleil.

"Le monde d’aujourd’hui vous demande d’être des protagonistes de l’histoire, parce que la vie est belle à condition que nous voulions la vivre." La parole du pape a retentit sur le camp de la Miséricorde, alors que les pèlerins avaient allumé des bougies.
 


©RCF/OdileRiffaud - Veillée de prière au campus Misericordiae
 

Vendredi, le silence du pape à Auschwitz

 

A Cracovie, le chemin de croix fut une façon pour les jeunes de s'associer à la journée de jeûne et de prière que proposait ce vendredi 29 juillet la Conférence des évêques de France en mémoire du père Jacques Hamel. Ce même jour, le pape avait prévu de se rendre à Auschwitz-Birkenau. Le camp de concentration avait été auparavant visité par de très nombreux pèlerins au cours de ces JMJ. Les photos du pape marchant seul devant les baraquements, en silence et en prière rejoignait l'émotion des pèlerins et le recueillement des Français.
 

©RCF/OdileRiffaud - Père Geoffroy de la Tousche, Cracovie

 

"Je pleure un frère." Le père Geoffroy de la Tousche, ami du père Jacques Hamel, avait répondu aux sollicitations des journalistes. Au QG francophone de Cracovie, il a donné une conférence de presse et une interview sur RCF. Ecoutez ci-dessous ses propos recueillis par Florence Gault.

 

Les pèlerins handicapés, invités privilégiés du pape François


©Page Facebook L'Arche & Co - Les jeunes de l'Arche mimant l'Evangile pendant la messe

 

Pour ces JMJ, le pape François a voulu accorder une toute attention particulière aux jeunes porteurs de handicap. Un millier de jeunes pèlerins handicapés sont installés au camp Providence, près de Cracovie, accompagnés par la Communauté de l’Arche. Ecoutez Stanislas Dubourg, représentant international de l’Arche pour le Moyen Orient.
 

 

La rencontre avec les familles d'accueil polonaises: "A peine arrivés on faisait partie de la famille!"


©Ashley Foulou, jmjiste de Marseille (à gauche) et sa famille d'accueil polonaise

"C'était juste magique, à peine arrivés on faisait partie de la famille, témoigne Ashley Foulou, partie aux JMJ avec la délégation de Marseille, que ce soit avec la famille dans le diocèse de Tarnow ou avec la famille qu'on avait près de Cracovie. Ils ont été très accueillant et vraiment adorable avec nous. C'était super mignon dès qu'on est arrivée ils nous ont tous pris dans leur bras, j'ai été vraiment touchée qu'ils s'attachent autant à nous et c'était totalement réciproque."

"Ces JMJ ont vraiment été une expérience extraordinaire que tous jeunes chrétiens en mon sens devrait avoir la chance de vivre un jour, car on apprend beaucoup sur le monde mais encore plus sur notre propre foi."
Ashley Foulou

L'atmosphère des JMJ a donc radicalement changé quand Ashley Foulou s'est trouvée sur le campus misericordiae. "Au campus misericcordia on était beaucoup plus dans une atmosphère de prière et de recueillement, je trouvais que la dernière veillée était vraiment magnifique on sentait vraiment qu'on était tous la dans une même esprit de communion, de partage et de fraternité." Heureusement, la jeune femme a pu revoir sa famille d'accueil avant de rentrer chez elle: "Notre famille nous a rejoint au départ du car et on a versé une petite larme".