SYNODE | En 2018, l'Église donne la parole aux jeunes

12 septembre 2017 Par Par Odile Riffaud

En octobre 2018, un synode des évêques se déroulera sur le thème: "Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel".

Après le synode sur la famille, l’Église exprime sa volonté de mieux accompagner les jeunes du XXIè siècle et de les rejoindre dans ce qu'ils vivent. En octobre 2018, les évêques du monde entier seront réunis en synode pour réfléchir au thème: "Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel".
 

"Le malaise économique et social des familles, la façon dont les jeunes assument certains traits de la culture contemporaine et l’impact des nouvelles technologies requièrent une plus grande capacité de répondre au défi éducatif dans son acception la plus large."
Pape François

 

Suivre le Synode 2018 sur internet

• RÉPONDRE au questionnaire en ligne. Vous avez entre 16 et 30 ans? Vous avez jusqu'à fin novembre pour répondre au questionnaire mis en ligne sur le site du synode. Que vous soyez croyant ou non, catholique ou non, l'Église vous écoute et veut entendre votre voix! > Voir le questionnaire
S'ABONNER à la page Facebook du Synode. > Voir la page Synod2018
VOIR la vidéo "#Synode2018 : à toi de participer!" Une vidéo proposée par le blog des "Jeunes cathos" du SNEJV (Service national pour l'évangélisation des jeunes et les vocations, de la Conférence des évêques de France)
 

 

En attendant le synode: Un document préparatoire

En vue du Synode 2018 sur la jeunesse, le document préparatoire, ou lineamenta, a été présenté le 13 janvier 2017. Un texte qui devrait permettre de guider la réflexion des personnes engagées dans la pastorale des jeunes, dans les diocèses du monde entier.
> Lire la suite

 

À lire, la Lettre du pape aux jeunes

À l’occasion de la présentation du Document préparatoire, le pape François a adressé une lettre aux jeunes. Un beau texte où le pape reprend les paroles de Dieu à Abraham, dans la Bible: «Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, pour le pays que je t’indiquerai.» (Gn, 12, 1). Quitter son foyer, ses parents pour bâtir sa propre vie: mais pour aller? Comment faire des choix? C'est là tout l'enjeu au cœur du discernement vocationnel. Le souverain pontife montre par cette lettre que l'Église souhaite être proche des jeunes en ce moment important de leur vie.
 

À Cracovie, lors de l’ouverture de la dernière Journée Mondiale de la Jeunesse, à plusieurs reprises je vous ai demandé: «Peut-on changer les choses?».
Et vous avez crié ensemble un retentissant «oui!». Ce cri naît de votre cœur juvénile qui ne supporte pas l’injustice et ne peut se plier à la culture du déchet, ni céder à la globalisation de l’indifférence.
Écoutez ce cri qui monte du plus profond de vous! Même quand vous ressentez, comme le prophète Jérémie, l’inexpérience due à votre jeunesse, Dieu vous encourage à aller là où Il vous envoie: «N'aie aucune crainte […] car je suis avec toi pour te délivrer» (Jr 1, 8).

 

Synode sur la jeunesse: "Penser l'évangélisation des jeunes, avec les jeunes"

La préparation du Synode sur la jeunesse qui se tiendra en octobre 2018 se poursuit. Cette semaine se tient à Rome un séminaire international sur la condition des jeunes.

Plusieurs actions ont déjà été mises en place afin de préparer le Synode sur "les jeunes, la foi et le discernement vocationnel" qui se tiendra en octobre 2018 : par exemple, une consultation dans les diocèses, ou un questionnaire en ligne. Cette semaine, un séminaire international sur la condition des jeunes va se tenir à l'auditorium de la Curie généralice des Jésuites, à Rome.

Ce séminaire réunira différents acteurs : experts, évêques... et jeunes. Nathalie Becquart, directrice du service national pour l'évangélisation des jeunes et pour les vocations à la Conférence des évêques de France, souligne l'enjeu symbolique : "Il est très important que l'Eglise se questionne, cherche, comment accompagner les jeunes sur leur chemin de croissance et de maturation." Identité, altérité, technologie, projet, transcendance, autant de thèmes qui seront abordés en lien avec la jeunesse. 

L'interaction au cours de ce séminaire permettra l'élaboration d'un document de travail qui devrait paraître au printemps prochain. Il servira de base pour les évêques et auditeurs réunis au cours du synode

"On ne peut penser l'évangélisation des jeunes sans les jeunes"

"Il faut que nous marchions ensemble, maintenant, avec les jeunes", a déclaré le secrétaire général du synode, le cardinal Lorenzo Baldisseri. Ce que confirme Nathalie Becquart : "on ne peut penser l'évangélisation des jeunes sans les jeunes. L'Eglise réunit toutes les générations : il faut donc permettre ce dialogue". Des jeunes participeront au synode, en tant qu'auditeurs.

Parmi les intervenants, experts à ce séminaire, Mgr Philippe Bordeyne, le recteur de l’institut catholique de Paris qui interviendra sur les jeunes et l’identité. On retrouvera également Eric Salobir chargé de la question des nouveaux médias pour l’ordre dominicain et qui interviendra sur les jeunes et les nouvelles technologies. Et puis un jeune français, Charles Callens, qui collabore à la conférence des évêques de France accompagnera Nathalie Becquart.

 

Des jeunes assisteront au synode 2018 en tant qu'auditeurs

Le Vatican a annoncé hier que des jeunes, et pas forcément des catholiques, assisteront au synode 2018 sur le thème: "Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel".

Quand l'Église dit qu'elle veut écouter les jeunes. Depuis qu'a été annoncé le synode "Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel" prévu en octobre 2018, elle ne cesse de montrer sa préoccupation pour rejoindre la jeunesse et entendre ce qu'elle a à dire.
 

"Nous essaierons d’élargir autant que possible la présence des jeunes"

 

L'Église à l'écoute des jeunes, de tous les jeunes

Après avoir adressé en janvier 2017 une "Lettre aux jeunes", signée pape François, le Vatican a mis en ligne en juin dernier un questionnaire qui leur est directement adressé. Et hier, mardi 5 septembre, l'agence d'information Zenit annonçait que des jeunes vont assister au synode en tant qu'auditeurs. Le cardinal  Lorenzo Baldisseri a précisé que lors du synode, les auditeurs "ont le droit d’écouter et de participer aux sessions, et d’intervenir non seulement dans l’auditoire, mais surtout dans les petits cercles, c’est-à-dire dans les groupes d’étude".

"Nous essaierons d’élargir autant que possible la présence des jeunes", a affirmé le secrétaire général du synode des évêques (source: Zenit). De même que le questionnaire en ligne s'adresse à tous les jeunes d'aujourd'hui, entre 16 et 29 ans, il a été annoncé que ceux qui seront auditeurs au synode ne seront pas que des catholiques. Le questionnaire qui aurait permis de recueillir à ce jour 130.000 contributions.

 



 

Avant le synode, un séminaire international sur la jeunesse

Et en préparation du synode, un séminaire international est prévu ce mois-ci au Vatican. Du 11 au 15 septembre, des experts se réunissent à l'appel du secrétariat du synode des évêques. Au programme: "les jeunes et l’identité, les jeunes et l’altérité, les jeunes et la vision du futur, les jeunes et la technologie, les jeunes et la transcendance", selon un communiqué (du 4 septembre 2017).

 

En vue du synode sur la jeunesse, l'Église lance un questionnaire en ligne à destination des 16-29 ans

En vue de son synode 2018 sur la jeunesse, le Vatican vient de publier un questionnaire en ligne, à destination des jeunes du monde entier, entre 16 et 29 ans.

En octobre 2018, les évêques de l'Église catholique seront à nouveau réunis en synode. Sur le thème: "Les jeunes, la foi et le discernement des vocations". En France, le Service national pour l’évangélisation des jeunes et pour les vocations (SNEJV), de la Conférence des évêques de France, est mobilisé. Il publie sur son site internet un dossier complet pour tout comprendre de cet événement inédit au sein de l'Église.
 

lancement d'un questionnaire en ligne

Sur le site internet du synode, un questionnaire en ligne a été créé, ce mercredi 14 juin. Il s'adresse aux jeunes du monde entier entre 16 et 29 ans. Les réponses devront parvenir au Secrétariat Général au plus tard le 30 novembre 2017, comme l'explique le SNEJV. L'enquête aborde des thèmes aussi variés que le travail, la politique, internet ou encore l'éducation.

Le questionnaire qui avait été publié dans le document préparatoire, présenté en janvier dernier, s'adressait, lui, aux responsables religieux.
 

L'Église à l'écoute des jeunes

"L’objectif de cette enquête est de te donner l’opportunité de faire entendre ta voix, de t’exprimer, de raconter qui tu es et ce que tu veux faire connaître de toi." Ainsi l'Église s'adresse-t-elle aux jeunes. Pour le SNJEV, "cette initiative permettra de susciter une plus ample participation de tous les jeunes du monde: non seulement ceux-ci recevront des informations sur l’évènement du synode, mais ils pourront aussi interagir et participer au chemin de préparation."

 

CLIQUEZ ICI ► POUR RÉPONDRE AU QUESTIONNAIRE

 

La nouvelle vidéo du pape est consacrée à la jeunesse

La nouvelle vidéo du pape est consacrée à la jeunesse

"Vous, les jeunes, tenez l'avenir dans vos mains." Ce 4 avril, la page Facebook "La vidéo du pape" a publié un nouveau message vidéo du pape, cette fois adressé spécialement aux jeunes.

VATICAN, le 04.04.2017 | Alors que l'Église catholique a officiellement entamé la préparation de son synode sur la jeunesse, prévu pour octobre 2018, le pape François vient de publier un message vidéo à destination des jeunes. Un court message d'à peine plus d'une minute, publié par "La vidéo du pape", où l'on voit une jeune femme partir sac au dos aider des migrants sur un bateau de fortune.
 

"Vous, les jeunes, tenez l'avenir dans vos mains"

 

Le souverain pontife s'adresse à une jeunesse qui a soif de sens. Il est question dans son message de vocation, de refus de la société de consommation et d'engagement "pour les grandes causes du monde".

 

VOIR La vidéo du pape (Avril 2017)

"Je sais que vous, les jeunes, vous ne voulez pas vivre dans l'illusion d'une liberté soumise à la mode actuelle, que vous voulez viser plus haut. Ai-je tort ou raison? Ne laissez pas d'autres que vous être acteurs du changement.

Vous, les jeunes, tenez l'avenir dans vos mains. Je vous demande de le bâtir, de vous mettre au travail pour un monde meilleur. C'est un défi, oui c'est défi. L'acceptez-vous?
Demandez avec moi que les jeunes sachent répondre généreusement à leur vocation en se mobilisant pour les grandes causes du monde."
Pape François

 

 

Synode 2018: les jeunes, la foi et le discernement des vocations

Synode 2018: les jeunes, la foi et le discernement des vocations

Une journée d'information sur le Synode 2018 réunit jeudi à Paris près de 300 responsables de la pastorale des jeunes et des vocations de France.

"En marche vers le synode 2018". Une journée d'information et de travail réunit jeudi 9 mars à Paris 280 personnes, responsables de la pastorale des jeunes et des vocations en France, pour préparer ce rendez-vous qui aura lieu en octobre 2018 à Rome sur le thème "les jeunes, la foi et le discernement vocationnel". 

Venus de tous les diocèses de France, de mouvements et de communautés religieuses, les participants répondent à l'invitation du Service National pour l'Evangélisation des jeunes et les vocations qui organise cette journée. Soeur Nathalie Becquart est la responsable de ce service. Au micro d'Anne Kerléo, elle évoque la raison d'être de cette journée.

L’idée d’une telle journée est "de contribuer à la mise en route locale dans les diocèses sous la conduite des évêques de la préparation du synode. Il a été annoncé en octobre dernier, et en janvier sont sorties les lineamenta, un document préparatoire suivi d’un questionnaire, qui entame la démarche de consultation" rappelle Nathalie Becquart. Cette journée souhaite également permettre au maximum la diffusion de ce document, et à susciter des initiatives au niveau local.

"La vision du monde des jeunes aujourd’hui proposée dans ce document rejoint celle que nous analysons ici. C’est une belle perception de la réalité des jeunes d’aujourd’hui, qui vivent dans un monde liquide, et qui doivent trouver dans ce contexte, les moyens de grandir et de discerner leur vocation. Ce document implique également les jeunes les plus éloignés de l’Eglise" ajoute-t-elle.

Le vrai enjeu, est d’aider les chrétiens à vivre une expérience de synodalité. C’est ce que veut notamment le pape François, qui estime que c’est le chemin de l’Eglise, au XXIème siècle. Ce qui passe par une écoute réciproque et un partage d’expérience.

 

Le MRJC fédère les jeunes des périphéries en vue du synode sur la jeunesse

Contre courant

Sur l'Église, les jeunes ont des choses à dire. Le 23 juin dernier, le MRJC les a réunis, issus de tous horizons, mouvements et périphéries, pour préparer le synode sur la jeunesse.

Quelle vision avons-nous de l'Église? Qu'attendons-nous de l'Église de demain? À l'initative du MRJC (Mouvement rural de jeunesse chrétienne) ils étaient une trentaine à se réunir pour y réfléchir ensemble. Une journée de travail qui a eu lieu vendredi 23 juin 2017 à Saint-Denis, en région parisienne, avec des jeunes et des moins jeunes, tous issus de mouvement de jeunesse, comme les Scouts et Guides de France, l'association David et Jonathan, la Mission de France, etc.
 

Si les catholiques préfèrent se réunir selon leur sensibilité, comment bâtir ensemble l'Église de demain?

 

Le synode 2018 sur la jeunesse...

Faire parler les jeunes sur l'Église, c'est une demande du pape François. Et dans un but bien précis: en octobre 2018, les évêques du monde entier seront réunis en synode sur le thème "Les jeunes, la foi et le discernement des vocations". Et pour bien montrer que l'Église est à l'écoute des jeunes, un questionnaire leur a été adressé directement. La journée du 23 juin avait donc pour objectif de préparer le synode 2018, sur le thème "Évangile et Église de demain".
 



 

... Une initiative qui plaît aux jeunes

"Le pape lance une dynamique", se réjouit un membre des Scouts et Guides de France. "Trouver des pistes tous ensemble", voilà qui plaît à une responsable d'aumônierie. Quant à la représentante de l'association David et Jonathan, elle souhaite "rappeller la présence de jeunes LGBT dans l'Eglise".

De toute évidence, les jeunes ont des choses à dire sur l'Église. Pour beaucoup elle est encore "en construction, "en chantier". Mais aussi "à construire ensemble". Pour certains c'est la prise de conscience écologique et l'effet "Laudato Si'" qui comptent. "L'Église doit se prendre en main et prendre soin d'elle, et aussi de la planète."
 

Les catholiques partagent une "une faible culture du débat" selon le sociologue

 

un désir d'être ensemble (mais pas forcément les outils pour y répondre)

Avant d'essayer de construire l'avenir ensemble, les participants de la journée du MRJC ont écouté Yann Raison du Cleuziou. Les paroles du sociologue, démontrant le manque de dialogue entre catholiques de différentes sensibilités, ont rejoint les préoccupations des jeunes participants. En janvier 2017 les résultats d'une vaste enquête sur les catholiques réalisée pour le groupe Bayard montrait toute la complexité du courant catholique en France. Et notamment le fait que les fidèles se mélangent peu et dialoguent peu entre eux.
 


©Corinne SIMON/CIRIC - 9.11.2016, assemblée générale nationale du MRJC

 

Si les catholiques préfèrent se réunir selon leur sensibilité, comment bâtir ensemble l'Église de demain? Quels sont les lieux de rencontre et les espaces de dialogue? Avant l'urbanisation de masse, c'était le territoire qui réunissait les fidèles d'une même paroisse, aujourd'hui c'est selon sa sensibilité que l'on se rassemble. Résultat, "on conserve des ignorances et des caricatures", prévient Yann Raison du Cleuziou. Et "une faible culture du débat". Entre tendance individualiste et désir de collectif, les jeunes catholiques vont devoir passer des belles intentions au vrai dialogue.

 

Sur le même thème :