[Carême - Jour 15] L'abandon: redécouvrir le sens du jeûne

Présentée par

S'abonner à l'émission

Méditations pour le Carême

mercredi 28 février à 6h26

Durée émission : 3 min

Méditations pour le Carême

© Corinne SIMON/CIRIC - Aujourd'hui, je fais le pari, un peu fou, de vivre sans rien acheter et de ne consommer que ce que je reçois comme un don, quitte à jeûner

La sobriété heureuse est au cœur de cette méditation proposée par Christine Kristof: "Ne pas succomber à la tentation de l’accumulation et de l’avidité". Et "s'abandonner à la Providence".

C’est pourquoi je vous dis : Ne vous souciez pas, pour votre vie, de ce que vous mangerez, ni, pour votre corps, de quoi vous le vêtirez. La vie ne vaut-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que les vêtements ?
(Mt 6, 25)

 

Cette exhortation connue de Jésus intervient juste après ces paroles clés où il nous dit : "Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent." (Mt 6, 24). Elle nous encourage à ne pas succomber à la tentation de  l'accumulation, de la consommation et de l'avidité. Et à développer plutôt une forme de sobriété heureuse. Mais quand cette invitation touche à nos besoins fondamentaux de manger, de boire ou de se vêtir, comment le comprendre, si ce n'est comme un appel à la confiance radicale, à l'abandon total à la Providence, qui permet l'abondance ?

C'est aussi un appel à faire grandir notre foi et à passer du projet qui prévoit à la Providence qui pourvoit. Il ne s'agit pas de ne pas manger mais de ne pas nous inquiéter de ce que nous mangerons. Il y a une nuance : Jésus nous invite à cesser de nous faire du souci pour tout et pour rien. Et par là, à lever l'emprise de notre toute-puissance, et à ne pas surimposer notre volonté à celle de Dieu. "Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît." (Mt 6, 33) Lâcher sur la nourriture et les choses du corps, ce qui est le plus difficile, permet de lâcher plus facilement sur le reste, les choses de l'esprit. Nous gagnons en liberté sur tous les plans. C'est aussi là le sens du jeûne.

"Regardez les oiseaux du ciel : ils ne font ni semailles ni moisson, ils n’amassent pas dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit." (Mt 6, 26) Jésus nous invite également à plus de justice et de partage en nous priant de ne pas accumuler les biens terrestres, et à mettre en balance notre surconsommation, visible par exemple sur les étals de supermarché, et le dénuement de ceux que notre mode de vie prive de l'essentiel.

 

 

LA SOBRIÉTÉ, LE THÈME DU CARÊME 2018 - Ce mercredi 14 février commence le Carême, une période de 40 jours pendant laquelle les chrétiens se préparent à la fête de Pâques, la résurrection du Christ. Cette année pour le Carême, nous vous invitons à méditer le thème de la sobriété.
> En savoir plus

 

méditation

Comment puis-je grandir dans ma foi et me libérer des préoccupations inutiles qui obstruent le passage ? Comment dans ma terre intérieure puis-je laisser entrer un peu plus de ciel ? Et comment, par ma retenue et ma sobriété, puis-je entrer dans plus de partage ?
 

Un geste concret pour aujourd'hui

Aujourd'hui, je fais le pari, un peu fou, de pouvoir vivre sans rien acheter pour me nourrir et de ne consommer que ce que je reçois comme un don, quitte à jeûner. Pour le reste du Carême, si je le peux, je choisi de ne rien acheter de neuf, vêtement, électroménager, objets.
 


Un Carême pour la terre

Chaque année, l'association Chrétiens unis pour la terre propose de vivre le "Carême pour la terre".

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi pendant le Carême à 6h26 et 13h10

Cette année, RCF a choisi la sobriété comme porte d'entrée dans le Carême. Du mercredi des Cendres au Vendredi saint, tous les jours du lundi au vendredi, l'association Chrétiens unis pour la terre propose une méditation pour vivre le Carême sous le signe de la sobriété. Chaque méditation fait découvrir une courte citation de la Bible ou de la tradition chrétienne, l'éclaire et invite chacun à l'incarner concrètement dans sa vie par des gestes simples.

Le présentateur

Christine Kristof

Christine Kristof est journaliste.