Jacqueline Kelen : "découvrir sa solitude, c'est tout simplement l'aventure de la conscience humaine"

Présentée par UA-155732

S'abonner à l'émission

Halte spirituelle, l'intégrale

samedi 20 février à 21h00

Durée émission : 55 min

Jacqueline Kelen : "découvrir sa solitude, c'est tout simplement l'aventure de la conscience humaine"

© Image par Jose Antonio Alba de Pixabay

Comment vivre avec sa solitude ? Faut-il la fuir ou l'accueillir comme une richesse ? Jacqueline Kelen nous explique comment la solitude peut mener à la liberté.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

La solitude est souvent mal-vue. Elle symbolise souvent, à nos yeux, la tristesse ou le mal-être. Pourtant les moments de solitude sont nécessaires pour nous recentrer sur nous- mêmes, marquer un temps de pause et laisser place à la contemplation mais surtout à la liberté. Bréatrice Soltner accueille Jacqueline Kelen, historienne et écrivain, qui a écrit un ouvrage sur le sujet : "L'esprit de solitude" aux éditions Albin Michel.
 

Pourquoi s'intéresser à la solitude ?

Jacqueline Kelen se définit comme "une grande solitaire" et trouve que la définition que l'on donne à la solitude est souvent galvaudée. "Lorsqu'on dit "je suis seul au monde" ça veut dire qu'on se sent non-aidé, non-soutenu et en même temps, c'est ce qui peut permettre de s'ouvrir à cette liberté immense que nous avons chacun qui est "je suis auteur de ma vie" [...] et personne ne peut vivre à ma place" explique-t-elle.

 

"Découvrir sa solitude c'est tout simplement l'aventure de la conscience humaine."

 

La solitude : une découverte de soi

Nous avons tendance à vouloir éviter la solitude. On le voit dans les familles. Lorsqu'un enfant est seul, son entourage aura tendance à le sortir de cet isolement et le stimuler. Or, pour l'auteur Jacqueline Kelen, qui a vécu une enfance parfois solitaire entourée "de livres et de chats", ces moments sont "le départ de la découverte de soi et c'est toujours une quête de profondeur."

 

Passer du "moi" au "je"

Ce qui différencie l'isolement de la solitude, selon Jacqueline Kelen, c'est le passage du "moi" au "je". Le "moi" est un conditionnement, une appartenance. Il est construit par tout ce que nous recevons comme notre éducation, notre nationalité. L'historienne l'associe à l'égo, qui peut être dévorant et dont il faut tenter de s'éloigner pour laisser apparaître le "je" qui est "auteur de sa vie, garant et responsable". En penchant du "moi" au "je" nous passons d'un isolement égoïste à une solitude essentielle symbolisant notre liberté d'action.

 

"Nous sommes infiniment plus libres que nous ne pensons, infiniment plus grands que nous ne l'imaginons."

Invités

  • Jacqueline Kelen, écrivain et historienne

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 21h

Halte Spirituelle est une émission de radio animée par Béatrice Soltner et Véronique Alzieu et diffusée quotidiennement sur RCF. Des entretiens où l'on puise dans l'expérience chrétienne pour engager une réflexion spirituelle aussi profonde qu'accessible. L'émission de référence de RCF !

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.